Actualité aéronautique

EADS: De la Recherche&Développement russe

Article publié le 26 janvier 2005 par Simon Castaing

Le Centre technologique russe RTO (Russian Technology Office) d’EADS, opérationnel depuis octobre 2003, a déjà lancé plus d’une trentaine de contrats de Recherche & Technologie (R&T), et évalué plus de 40 autres pour le compte d’EADS. Ce bilan a été annoncé par Daniel Deviller, Directeur de la Technologie d’EADS. « La Russie possède un patrimoine aérospatial exceptionnel et un système éducatif très poussé. En cela, elle représente le partenaire de choix de toute entreprise aérospatiale soucieuse de développer sa recherche, EADS en tête », a déclaré M. Deviller à l’occasion du « Technology Forum d’EADS » qui s’est tenu mardi à Moscou.

Cet événement avait pour but de présenter les capacités de la communauté scientifique russe aux responsables R&T d’EADS. « Le RTO illustre à merveille la manière dont EADS utilise la technologie russe, tout en apportant une importante charge de travail aux instituts nationaux », s’est félicité M. Deviller.

La coopération en R&T entre la Russie et l’Europe de l’ouest fait partie de l’accord de coopération stratégique qui a été signé entre EADS et les autorités russes en 2001.

Dirigé par Marc Strechinsky, le RTO est implanté au sein de l’Académie russe des Sciences, le plus important organisme de recherche national. La principale mission du RTO consiste à faciliter la coopération avec la communauté russe de Recherche & Développement. Il constitue le point focal d’EADS pour tous les projets scientifiques menés en collaboration avec des partenaires russes potentiels. Le RTO est intégré à la société OOO EADS, une filiale d’EADS de droit russe qui dirige toutes les activités d’EADS en Russie. Aujourd’hui, les activités du RTO couvrent la physique du vol, le génie chimique, les traitements de surface, les structures, les technologies de l’information et le développement logiciel.

« Les technologies de l’information sont un domaine d’excellence russe », a déclaré Marc Strechinsky. « Cette discipline représente l’une des activités R&T d’EADS qui connaît la plus rapide expansion en Russie ».

Le « Technology Forum » a également permis de présenter la société informatique ParallelGraphics, partenaire d’EADS et du RTO. Véritable pionnière des technologies de l’information en Russie, elle offre aujourd’hui des solutions graphiques Web3D pour la formation en ligne, le support utilisateur distant, les manuels virtuels de maintenance, et les applications interactives de conception et de modélisation.

Ainsi, par exemple, les développeurs russes aident EADS à actualiser des programmes informatiques datant des années 1980. De même, EADS perfectionne les logiciels de maintenance avec l’aide des développeurs russes.

Toutefois, le génie informatique est loin d’être le seul atout des scientifiques russes. Par exemple, le problème du refroidissement des modules électroniques embarqués représente un défi chaque jour plus critique car les nouvelles technologies appliquées génèrent plus de chaleur que les systèmes d’ancienne génération.
Marc Strechinsky d’ajouter : « L’enjeu consiste à refroidir les systèmes électroniques pour être en mesure d’utiliser des composants sur étagère. A cet égard, nous avons également trouvé d’excellents partenaires russes qui nous aident à résoudre ce problème ».

Normalement, il faut entre trois et six mois pour élaborer le cahier des charges et le financement d’un projet. La durée moyenne de développement est de deux ans. En général, chaque projet amorcé par le RTO mobilise entre six et dix chercheurs russes issus de différents instituts. Fort d’un encadrement d’origine russe et d’une longue expérience au sein de la communauté scientifique nationale, le RTO assure la coordination des projets.

Un autre élément de cet accord de coopération stratégique : EADS mène de front un certain nombre de coopération fructueuse avec la Russie, notamment des travaux de sous-traitance pour Airbus avec le développement progressif d’une chaîne logistique qui s’étend des matières premières aux produits finis et semi-finis. Au Centre d’ingénierie d’Airbus (ECAR), premier bureau d’ingénierie implanté par Airbus en Europe en dehors de ses marchés domestiques, une centaine d’ingénieurs aéronautiques russes exécutent déjà des travaux complets dans des domaines tels que les structures de fuselage, les essais de contrainte, le développement de systèmes, ainsi que diverses études conceptuelles pour la production en série de composants Airbus. Une trentaine de projets R&T sont en cours de réalisation avec des universités et instituts de recherche russes.

Par ailleurs, en partenariat avec Irkut Corporation, EADS lance la campagne de commercialisation de l’avion amphibie Beriev Be-200. Enfin, EADS et la Russie explorent conjointement de nouvelles technologies de rentrée atmosphérique au profit des véhicules de transport spatiaux, et préparent le lancement de la navette Soyuz à partir du Centre spatial guyanais de Kourou.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Raytheon Hawker 850XP (I-TOPH) Boeing 757-208 (TF-FIN) Airbus A320-214 (HB-IHY) Cessna 525B Citation CJ3 (OO-PAR) Embraer ERJ-135BJ Legacy 600 (D-AJET) Cessna 510 Citation Mustang (D-IRUN)