Actualité aéronautique

Boeing: Après le 717 et le 757, les 767 et 747 sont sur la brèche

Article publié le 7 février 2005 par Simon Castaing

Boeing a récemment annoncé l'arrêt de la chaîne d'assemblage de ses 757 moyen courrier. De même, le constructeur américain a annoncé que les 717 ne seraient plus construits à partir de 2006 s'il n'y a pas de nouvelles commandes. Mais désormais, bien que non officiellement évoqué, on peut se poser des questions sur l'avenir des programmes 767 et 747.

Déjà, Boeing doit se prononcer dans les prochaines semaines sur l'avenir de son usine de Wichita qui produit des fuselages de 737 et des éléments du futur 787. Cette usine était déjà annoncée en vente toute l'année dernière.

L'avenir du 747, appareil très gros porteur désormais vieillissant avec l'apparition de l'Airbus A380, est menacé. Certaines compagnies auraient contacté Boeing pour savoir si une nouvelle évolution du 747 était en projet. La réponse de Boeing est claire: Il n'y a pas de marché pour des appareils de cette taille. Pourtant, devant l'insistance de certains clients, Boeing pourrait développer à moindre coût une nouvelle version de son célèbre Jumbo avec comme objectif final de répondre aux besoins des compagnies pour un avion ayant une capacité intermédiaire entre les gros porteurs d'environ 370 places 777-300ER et autres Airbus A340-600 et le nouveau très gros porteur de 555 place d'Airbus. Ce nouveau 747 pourrait bénéficier des nouveaux réacteurs développés pour le 787 et d'une partie de ses nouvelles technologies.

Pour le moment, 1385 747 ont été commandés parmis lesquels 1353 ont été livrés. Les 32 commandes restantes pourtent sur 20 747 SF (Standard Freighter) ainsi que 3 747ER version fret et 9 747-400 version passagers. Il reste peut être un petit marché sur le secteur du fret pour le 747 dans ses versions actuelles.

Pour le 767, la situation est beucoup plus claire. Le 787 est de même capacité et est beaucoup plus performant. Le 767 a donc un successeur désigné avec le nouvel appareil de Boeing. Une commande d'avions ravitailleurs en faveur de Boeing pourrait maintenir la chaîne en fonctionnement encore quelques années mais, du côté des commandes commerciales, le programme est clairement terminé avec l'avènement du 787. En tout, 950 commandes de 767 ont été passées et il n'en reste plus que 25 à honorer parmi lesquelles certaines ne semblent même plus réalistes - plusieurs compagnies ont ou vont convertir leurs commandes de 767 en 777 ou 787.

Ironiquement, avec le récent amélioration du traffic aérien, il y a une demande pour des avions moyens courrier comme l'explique un officiel de compagnie aérienne: "Nous avons besoin de 30 767 immédiatement". Mais celui ci explique qu'il comprend que Boeing ne puisse construire des 767 sans client dans l'espoir un jour d'en vendre quelques uns.

Sauf retournement de situation ou nouveaux développements, il semblerait que Boeing se dirige vers une gamme restreinte de 3 familles: Les moyen courriers 737, le long courrier de taille moyenne 787 et les très long courrier gros porteur 777. Que des biréacteurs remarqueront les plus attentifs. Airbus de son côté va certainement se diriger d'ici quelques années vers un même shéma avec la famille A320 (318-319-320-321), les moyens et gros porteurs A330/340 et désormais A350 qui n'est pas fondementalement nouveau et enfin le très gros A380. En effet, avec la récente annulation de commande d'UPS d'A300F en faveur d'A380F, la gamme A300/310 devrait atteindre sa fin de vie d'ici quelques années.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Boeing 787-9 Dreamliner (F-HRBA) Airbus A330-243 (N968AV) Airbus A321-231(WL) (EC-MGZ) Bréguet Br-14P Replica (F-POST)