Actualité aéronautique

Dassault: Singapour a penché pour le F-15 face au Rafale

Article publié le 7 septembre 2005 par Guillaume Boucherat

Au terme d'une longue procédure de sélection et d'évaluation qui, après l'élimination de l'Eurofighter-Typhoon, a conduit à une finale entre le Rafale de Dassault Aviation et le F-15 de Boeing, le choix américain s'est imposé à Singapour.

La ville-Etat d'Asie du Sud-Est avait jusqu'alors, en matière de défense aérienne, une source unique, américaine. Compte-tenu de la qualité de la proposition Rafale et de son adéquation aux critères techniques et opérationnels de l'appel d'offres, l'ouverture vers une double source d'approvisionnement semblait possible. Ce n'a pas été le cas.

Le constructeur aéronautique français évoque deux raisons principales peuvant en partie expliquer cette décision :

- la faiblesse actuelle du cours du dollar constitue un handicap certain pour la compétitivité économique de l'offre française

- le poids américain donne une fois de plus raison au proverbe chinois : Le bambou penche toujours du côté de celui qui pousse le plus fort .

Le Rafale reste donc un avion de chasse exclusivement français, ce qui serait un revers financier difficile pour l'Etat français et pour le constructeur Dassault si la situation persistait. Espérons que l'entrée en service opérationnel du Rafale dans l'armée et l'Aéronavale permettront d'influer favorablement sur de futures commandes.

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Boeing PT-13D Kaydet (N450D) Boeing 737-7CT (W) (C-GWCM) Boeing 767-3Z9 ER (OE-LAX) Airbus A330-302 (VT-JWR) Boeing 787-8 Dreamliner (C-GHPT) Boeing 737-8AS (SP-ENO)