Actualité aéronautique

Airbus: L'A350 XWB est lancé!

Article publié le 1 décembre 2006 par Vincent Lemaire

On l'attendait depuis plusieurs mois, les dirigeants et actionnaires du groupe européen EADS viennent d'autoriser Airbus à procéder au lancement industriel du programme A350 XWB.

Le Conseil d’Administration d'EADS, maison mère d'Airbus, vient d'annoncer avoir donné son accord au lancement industriel de sa nouvelle famille de long-courriers de moyenne capacité à fuselage large, Airbus A350 XWB. La demande pour ce genre d'avion est forte comme le montre le succès du nouvel appareil de Boeing, le 787, auquel le groupe européen ne souhaite pas laisser le champ libre sur un marché qui doit représenter plus de 40 pourcent du chiffre d'affaire des appareils de plus de cent places.

Le premier A350 XWB devrait être mis en service en 2013. Airbus prévoit déjà le développement de plusieurs versions de l'A350 XWB. Les trois versions passagers de base seront l’A350-800, qui peut transporter 270 passagers dans une configuration à trois classes, sur des distances allant jusqu’à 8 500 nautiques (environ 15 750 km), l’A350-900 de 314 sièges, et l’A350-1000, conçu pour recevoir 350 passagers, tous deux dotés d’une autonomie de 8 300 nautiques (environ 15 400 km). Ces trois versions passagers afficheront une vitesse de croisière de Mach 0,85 soit un peu plus que les vitesses actuelles des gros-porteurs d'Airbus. Un A350-900R très-long-courrier aura une autonomie encore supérieure, le but étant évidemment de concurrencer le Boeing 777-200LR et de proposer une alternative biréacteur à l'A340-500. La version cargo A350-900F viendra rejoindre les versions passagers de cette famille. Airbus estime la demande en avions passagers et avions cargos de cette catégorie au cours des 20 prochaines années à quelque 5 700 appareils, représentant 41 pour cent de la valeur totale des livraisons d’avions neufs de plus de 100 sièges.

"L’A350 XWB a tout pour devenir un grand succès: les technologies les plus avancées, la meilleure rentabilité et le plus grand confort. C’est une réponse directe à la demande du marché, a déclaré Louis Gallois, Président Directeur Général d'Airbus et co-Directeur d'EADS. Cette décision fait suite à un examen approfondi de l’ensemble des ressources disponibles pour assurer un développement harmonieux du programme, avec un calendrier très solide. En tant qu’acteur majeur de l’industrie, Airbus continue de proposer à ses clients une gamme complète d’avions civils de technologie avancée" a-t-il ajouté.

D'un point de vu technique, Airbus confirme le diamètre de fuselage élargi de 5,9 mètres annoncé à Farnborough cet été en remplacement du diamètre utilisé par les autres long-courriers d'Airbus (5,64 mètres). Alors que l'A350 première version proposait un fuselage construit avec un alliage léger d'aluminium-lithium, l'A350 XWB sera construit avec un fuselage "noir", c'est à dire en matériaux composites à base de carbone, une première dans le civil pour Airbus. La peau sera en carbone ainsi que les lisses, par contre les cadres devraient rester en aluminium. Le but est évidemment d'obtenir une masse à vide minimale afin d'économiser du kérosène et d'améliorer les caractéristiques économiques de l'avion. Ce fuselage sera construit avec des panneaux de composites, une technologie qu'Airbus maitrise et ne sera pas monobloc contrairement à ce que fait Boeing avec son 787. Le but est officiellement de faciliter les réparations, mais il est vraissemblable qu'Airbus n'a pas le temps de se lancer dans le développement d'une technologie similaire à celle utilisée par Boeing avant 2013.
D'un point de vu motorisation, Airbus annonce déjà que le Trent XWB de Rolls-Royce motorisera l'avion, il s'agit d'un dérivé du Trent 1000 produit pour le 787 et adapté à l'A350. A priori, le GEnX de General Electric devrait également être proposé au moins sur les versions -800 et -900 pour lesquelles la poussée du réacteur est suffisante.
Enfin, Airbus parie sur la communité pour séduire les clients avec un poste de pilotage proche des autres appareils de la gamme Airbus, une particularité appréciée des compagnies aériennes qui limitent ainsi les coûts de formation des pilotes.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

TRIM2
Membre

Inscrit le 29/04/2007
601 messages postés

# 2 décembre 2006 11:34
Bonjour,
Il me semble que les 5,90 métres de 'cross section' correspondent au diamètre
INTERIEUR et non exterieur.

A comparer avec les 5,74 m. des B787 et les 5,86 . des B777.

Cela correspond au communiqué AIRBUS situant le diamètre INTERIEUR comme superieur à concurrence.

Les anciens AIRBUS bi-couloir ont 5,28 m. INTERIEUR.

A vérifier lors de l'annonce avec les données exactes
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

F22raptor
Anonyme

Inscrit le 11/11/2006
190 messages postés

# 2 décembre 2006 12:29
TR1M2 a écrit :Bonjour,
Il me semble que les 5,90 métres de 'cross section' correspondent au diamètre
INTERIEUR et non exterieur.

A comparer avec les 5,74 m. des B787 et les 5,86 . des B777.

Cela correspond au communiqué AIRBUS situant le diamètre INTERIEUR comme superieur à concurrence.

Les anciens AIRBUS bi-couloir ont 5,28 m. INTERIEUR.

A vérifier lors de l'annonce avec les données exactes
Non "cross section" c'est la fuselage, pas la cabine. Le B777 reste l'avion a sa catégorie le plus gros avec une cabine plus large que le XWB qui concurence frontalement par deux avions, voir trois L'XWB-900, -1000 et -900R.
L'XWB - 800 sera concurent directe d'un seul membre de la famille du B787, le -9 qui a une cabine légèrement plus étroite en configuration de 9 sièges côte à côte.
Mais l'avantage du B787 c'est qu'il complète avec le B777 et je suis inquièt pour l'A350XWB qui ne propose qu'une famille de trois taille d'appareil. Est ce que se sera pénalisant? seul le temps le dira...

(Message édité par F22raptor le 03/12/2006 16h09)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TRIM2
Membre

Inscrit le 29/04/2007
601 messages postés

# 5 décembre 2006 12:11
787 = 5,74 EXT, 5,42 INT.
350 XWB = 5,90 EXT, 5,58 INT

777= 6,19 EXT, 5,86 INT.

Mais 77 = old engines, poids a vide eleve pour le nombre de sieges, maintenance +++ par rapport aux 787 et 350 XWB.

A suivre..
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 5 décembre 2006 13:10
Merci à TRIM2 pour ces précisions & confirmations !
-------------------------------

Raptor, pour A350-WXB, c'est le cas d'aujourd'hui ! On n'annonce pas tout, tout d'un coup ! Dans la stratégie, le silence vaut plus que les Blog et les annonces dans les media !

Mais le fuselage A350-XWB sera le standard pour les évolutions "wide-body" à venir chez Airbus, compléter ou "complémenter" la famille A350-XWB, pendant les 25 à 30 années à venir, sauf design Blended Wing !!

Laisser à Airbus & a Boeing le temps de maîtriser leurs nouvelles technologies et d'adapter leurs processus respectifs !

Et la famille B777 n'en est plus une ! Le premier -200 est parti chez le ferrailleur, d'autres suivront, pour la récupération de certaines pièces utiles et de valeur.
Le -200ER est un bon appareil mais commercialement mort ! Il n'y aura plus de prises de commandes. Là-dessus, sauf pour les dernières livraisons vers ANZ, THAI, et Vietnam Airlines, les motoristes sont tous déjà en posture "After Market" ; ils ont abandonné leurs efforts de "mid-life upgrade" pour les moteurs qui propulsent les différentes variantes (ils ne peuvent pas 'clore le Business Case'!).
Le B777-300ER a déjà cannibalisé l'excellent B777-300.
Le B777-300ER a déjà pris un coup de vieux, pour les raisons que nous avons dites, et sur lesquelles nous ne revenons pas ! Il n'y aura plus de prises de commandes signifcatives ! Celles engrangées sont très bonnes à prendre, et permettront de donner une rentabilité au programme, B777-300ER /-200LR, mais bien plus faible que celle envisagée dans le faux chiffre de 500 appareils -300ER /-200LR DE LIGNE , délibérément sous-estimé, fourni par Boeing-GE aux Autorités UE & USA.

Nous avions déjà indiqué la stratégie d'Airbus destinée exprès à ne pas faire d'attaque frontale sur certains modèles de la famille B787 ! Tout cela est réfléchi !

Régardez les réactions de Willie WALSH de BA ! Même le cycle de l'A350-XWB intéresse BA, et condamne, probablement, dans le cas le meilleur, l'utilisation des options BA pour B777-300ER, à une solution de 'leasing court-terme', en attendant l'arrivée de l'A350-XWB -1000.

Tout ce qui a été écrit pendant les 2 ou 3 derniers jours, sous la rubrique 'Quel avenir pour l'A350', traite pleinement de toutes les facettes clé de l'aspect B777 (idée reçue de FAMILLE B777, aujourd'hui, ...non soutenable).

Boeing sera obligé de s'orienter vers le volet "Super-Bi" 400-420 places, sans faire un remplaçant 'dédié' au seul B777-300ER, mais embrassant également le remplacement des quadriréacteurs B747 (passagers, NON PAS fret ! ), y compris le B747-81, car, à terme (horizon assez rapproché), c'est la version "stretch optimisé" du Super-Bi 400-420 places, qui donnera la variante de 490 places environ (2017/18 -2020 ?)!

Et toute cette 'mouvance' de Boeing (qui, d'ailleurs, sera excellente,.), conduira Airbus à sortir une version allongée de l'A350-XWB de 450-475 places, avant l'arrivée du Suber-Bi de 490 places de Boeing, ou, en cas de besoin, un de 420 places, et une variante de 475-490 places, pour bien remplir le "gap" entre les 350 places (A350-XWB-1000) / 380 places (A340-600) et les 555 de l'A380-800 !

La réaction d'Airbus sera telle que le Boeing Super-Bi Stretch (490 places) sera un bel avion, mais un avion "me-too-ing", et non-pas un Game Changer !

Mieux vaut ne pas avoir un camp ou un champion , façon "Blog de Randy BASELER", ou selon l'ancien style de John LEAHY. Le jeu ici est surement l'intérêt de l'aviation civile, et non pas la demise de l'un ou de l'autre constructeur, surtout lorsque, dans le segment Gros Porteurs, il n'en reste plus que deux, sur la planète !

(Message édité par sevrien le 05/12/2006 15h12)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

elmer
Membre

Avatar de elmer

Inscrit le 27/09/2005
3 870 messages postés

# 5 décembre 2006 15:51
F22raptor a écrit :
TR1M2 a écrit :Bonjour,
Il me semble que les 5,90 métres de 'cross section' correspondent au diamètre
INTERIEUR et non exterieur.

A comparer avec les 5,74 m. des B787 et les 5,86 . des B777.

Cela correspond au communiqué AIRBUS situant le diamètre INTERIEUR comme superieur à concurrence.

Les anciens AIRBUS bi-couloir ont 5,28 m. INTERIEUR.

A vérifier lors de l'annonce avec les données exactes
Non "cross section" c'est la fuselage, pas la cabine. Le B777 reste l'avion a sa catégorie le plus gros avec une cabine plus large que le XWB qui concurence frontalement par deux avions, voir trois L'XWB-900, -1000 et -900R.
L'XWB - 800 sera concurent directe d'un seul membre de la famille du B787, le -9 qui a une cabine légèrement plus étroite en configuration de 9 sièges côte à côte.
Mais l'avantage du B787 c'est qu'il complète avec le B777 et je suis inquièt pour l'A350XWB qui ne propose qu'une famille de trois taille d'appareil. Est ce que se sera pénalisant? seul le temps le dira...
L'A350 concurrence le 787 par le haut et le 777 par le bas. N'est-ce pas logique que ses dimensions soient à mi-chemin entre les deux ?

Sinon, c'est vrai qu'il manque à Airbus un modèle capable de remplacer les B767-200/300 et A300/A310, concurrent des 787-3 et -8.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Les plus belles photos d'avions
Fokker 50 (VH-FKO) Hughes 369D (ZK-HVT) Fairchild Swearingen SA-227DC Metro 23 (ZK-POF) Cessna 208B Grand Caravan (ZK-SAA) Airbus A380-861 (A6-EUF) Airbus A330-343X (EC-JHP)