Actualité aéronautique

Eur-Avia 2010 : Le compte-rendu du week-end.

Article publié le 6 juin 2010 par Guilhem Faraldo

Les 4, 5 et 6 juin derniers, s’est tenu sur l’aérodrome de Cannes-Mandelieu la quatrième édition du salon Eur-Avia dédié à l’aviation d’affaires et de loisirs. Aeroweb-fr.net y était pour vous faire découvrir ce rendez-vous majeur de l’aviation sur la Côte d’Azur.

La première chose que l’on constate lorsque l’on pénètre dans l’enceinte du salon, c’est sa taille modeste comparée à l’EBACE de Genève qui est sans aucun doute la référence en la matière. Cependant, le plateau est tout de même bien fourni puisque pas moins d’une cinquantaine d’exposants et une trentaine d’aéronefs neufs et d’occasion sont présents.

De plus, la venue de nombreux visiteurs avec leurs avions (la piste 04/22 est fermée et sert de parking) et l’organisation de nombreuses manifestations en marge du Salon telles que l’arrivée du challenge Breitling  «100/24» ou encore la remise des attestations du BIA aux élèves des Alpes-Maritimes et du Var lui confère une atmosphère conviviale et moins guindée que l’EBACE.

L’exposition statique est très diverse puisque qu’elle mélange avions d’affaires, avions légers, hélicoptères et motoplaneurs.  Côté aviation d’affaires, force est de constater  le retour des «Very Light Aircraft» de moins de 10 places après une période difficile en 2009. Ainsi, les principaux constructeurs étaient présents avec leurs derniers modèles : Hawker Beechcraft est arrivé avec son nouveau Beech C90GTx, version aux performances accrues du Beech 90, aux côtés d’un Beech 200 et d’un Beech Premier ; Cessna était venu avec son Citation Mustang. Un exemplaire de l’Eclipse 500 était également sur place.

Néanmoins, la star du week-end était sans conteste le nouveau Phenom 100 d’Embraer accompagné pour l’occasion d'un Embraer 135 Legacy. Les constructeurs européens n’étaient pas en reste avec un TBM-850 de Daher-Socata, un PC-12 de Pilatus, l’Avanti II de l’italien Piaggio et un Falcon 2000 de Dassault. Cependant, il y avait de grands absents : Bombardier, Gulfstream Aerospace, Airbus et Boeing dont les appareils ne peuvent pas atterrir à Cannes, s'étaient abstenu de venir, l’aéroport étant limité aux aéronefs dont la masse maximale est inférieure à 22 tonnes. 

L’aviation de loisirs fut également bien représentée avec les principaux acteurs du secteur : Cessna, Piper, Daher-Socata, Diamond… Et la chose qui a frappé cette année fut le vrai déferlement des «Glass Cockpits» sur les avions légers. En effet, alors qu’il semblait réservé aux avions de ligne ou d’affaires, le concept déferle dans les avions de tourisme. Les précurseurs en la matière, Diamond et Cirrus sont rattrapés par les autres constructeurs. Ainsi, Cessna a mis au goût du jour son Cessna 172 cinquantenaire ; Beechcraft aussi avec ses vénérables Bonanza et Baron qui bénéficient aussi d’un aménagement cabine soigné inspiré des des avions d’affaires de la marque. Le dernier constructeur en date à avoir franchi le pas est Daher-Socata qui propose un rétrofit avec le Garmin 500 pour le TB-20 et travaille pour adapter le Garmin 1000. Le constructeur espère ainsi modifier une bonne partie des  2000 exemplaires du Trinidad construits qui volent encore de par le Monde.  Par ailleurs, Diamond Aircraft présentait le DA42NG propulsé par les moteurs Austro Engines, plus performants et moins coûteux que les moteurs Thielert.

La dernière partie du salon était dédiée à la vente d’avions d’occasion de tous types : les Pilatus PC-12 côtoyant les Cessna 172 ou les petits Mousquetaires. Ainsi, ceux dont la bourse ne leur permettait pas d’acheter du neuf pouvaient espérer trouver leur bonheur avec une seconde ou troisième main.

 En résumé, Eur-Avia fut un salon à dimension régionale qui a bénéficié de la situation privilégiée de la Côte-d’Azur  – Les aéroports de la Côte-d’Azur, Nice et Cannes, sont la 3e destination affaire d’Europe derrière Genève et Le Bourget – et se démarque par son orientation vers les «pilotes privés».

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 6 juin 2010 23:20
Bonsoir,

Ce samedi 5 juin, des amis pilotes et élèves-pilotes de mon aéro-club avons traversé la France pour aller au Salon de Cannes. Un TB20 (4 places) et un DR400/120 (3 places).
J'ai eu de la chance, j'étais invité dans le TB20, celui dont vous avez peut-être suivi le périple de sa traversée de l'Atlantique Nord lors de son convoyage des Etats-Unis vers notre beau pays.
A l'avant gauche (droite sur la photo) l'heureux propriétaire, et, à l'arrière, deux pilotes du club.
Image

Très beau temps jusqu'à Montpellier où nous avions choisi de débuter le parcours côtier : une merveille de balade !... wink. Nous avons volé à très basse altitude, 700 pieds, toujours sur la mer mais au ras des côtes.

Hélas, du côté de Frejus des nuages collés au sol nous ont obligé à faire demi-tour, à tournoyer du côté de St Raphaël pour finalement prendre enfin cap au Nord, vers le point d'entrée Ouest de Cannes.

Il y régnait une belle pagaïe, car le brouillard avait considérablement ralentit les atterrissages et des dizaines d'avions s'étaient ainsi amassés dans le même étroit espace aérien...

Une chance qu'il n'y ait pas eu de collision car tout le monde était laissé à son libre arbitre. Les avions virevoltaient dans la brume dans tous les sens.

Nous avons enfin pu nous poser, le brouillard ayant disparut aussi vite qu'il était venu !
La patrouille de France est venue nous saluer chichement (même pas un misérable looping sad)
Image

Notre pilote en jupon aurait pu nous faire oublier les plus beaux, tous inaccessibles, tous plus chers les un que les autres....
Image

Nous sommes repartis certes éblouis de tant de belles choses, mais pour ma part, un peu désappointé : comment allons nous faire pour remplacer notre vieux Jojo (D112)...

Tous les avions sont en plastoc, avec des tableaux de bord et une électronique de liners... et rien en dessous de 150 000 €...

Bon, gardons le moral : peut-être qu'on arrivera à vendre notre Jojo autour de 10 000 €... Il ne reste plus qu'à trouver 140 000 €... tongue
Mais non, personne ne veut le vendre !...

Je me demande comment vont faire les aéro-clubs pour renouveler leurs flottes... Nous on a de la chance : on a un avion immortel !....

Eolien

(Dernière édition le 6 juin 2010 23:43)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 7 juin 2010 15:53
Bonjour Eolien,
Chouette débarquement sur la Côte !
Est-ce que le volcan Elya... était en activité au moment de la traversée du TB20 ? Si oui, surveillez le filtre à air et n'utilisez pas trop le réchauffage. C'est vrai que la neige a dû fondre à Fumel.
Merci de ces photos.
Vector

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 7 juin 2010 20:05
Très sympa ce mini-reportage smile
A samedi!

_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 7 juin 2010 23:08
Bonsoir,

l'opinion qui se dégage des divers participants que j'ai rencontré depuis est assez marquée :
• oui, c'était une belle fête.
• oui, il y avait de somptueux avions.
Mais il y a deux mondes :
• une aviation "jet-set" (jets privés, monomoteurs haut de gamme, du Cirrus 22 au Piper Meridian...)
• Mis à part quelques gros aéro-clubs des grandes métropoles, je ne crois pas que les milliers de pilotes privés de France y auront trouvé l'avion de demain pour leurs aéro-clubs...

L'aviation légère a du soucis à se faire : un espace aérien de plus en plus contraignant, des règles d'exploitation de plus en plus complexes, des frais d'entretien en constante augmentation... sad... et des avions hors de prix... sad sad

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 7 juin 2010 23:10)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 7 juin 2010 23:12
Curufinwe a écrit :A samedi!
Samedi ?... mais le Rallye, c'est le 26 ...
Sinon, ce samedi, welcome, aussi !

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-223 (PT-MVP) Boeing 737-8F2 (TC-JHC) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8HX (UR-PSB) British Aerospace BAe 146-300 (D-AWBA) Airbus A330-243 (F-GSEU)