Actualité aéronautique

Bourget 2011: Boeing affiche ses ambitions

Article publié le 21 juin 2011 par Simon Castaing

Boeing marque le salon par une solide confiance dans l'avenir et affute ses armes pour les prochains challenges à relever.

Boeing 747-8i au salon du Bourget 2011

Boeing 747-8i au salon du Bourget 2011

© David BARRIE pour Aeroweb-fr.net

A l'occasion du salon du Bourget, Boeing évoque le futur de sa branche aviation commerciale. Alors que depuis le rachat de McDonnell Douglas par Boeing dans les années 90, le marché des avions de ligne était dominé par le duopole Airbus-Boeing, de nouveaux acteurs commencent à pointer leur nez et à afficher des ambitions importantes en particulier sur le secteur des moyen-courrier. Le chinois COMAC, dans une moindre mesure le MRJ japonais et bien sûr la montée en gamme d'Embraer et de Bombardier vont venir perturber le couple A320/737 qui règne sur ce marché. Dans ce contexte, Airbus a déjà réagit avec la remotorisation de sa gamme moyen-courrier et Boeing laisse encore planer le doute sur ses intentions.

En effet, alors que les développements du 787 et du 747-8 arrivent à terme, les bureaux d'étude de Boeing vont avoir de la matière grise à faire travailler. Attaqué par l'Airbus A350 et le Neo, Boeing se doit de réagir mais prend son temps pour analyser la situation. On peut résumer cette réflexion par : Que feront ses 12000 ingénieurs?

Trois options se présentent :

  • Lancer le 787-10, version allongée du 787 sur laquelle beaucoup d'encre a coulé, pour concurrencer frontalement les Airbus A350-800 et -900
  • Lancer un 777 NG pour qu'il conserve sa compétitivité face aux différentes versions de l'A350
  • Proposer une évolution du 737 soit par une remotorisation, soit via un avion complètement nouveau.

A y regarder le plus près, le comportement de Boeing sera dicté par sa décision concernant le 737: Les deux pistes en concurrence n'ont pas le même objectif. Proposer une remotorisation permettrait de garder le 737 dans la course vis à vis des A320 Neo même si toutefois la question de l'intégration d'un réacteur au diamètre plus important sous l'aile du moyen-courrier de Boeing posera de nombreux défis. Cette vision là correspond à une vision à bas risque et à coût limité tout en permettant d'envisager une mise en service au milieu de la décennie. Elle permettrait en plus de lancer le 777NG ou le 787-10 de façon quasi simultanée. A l'inverse l'option de lancer un nouvel avion permettant de remplacer toute la famille 737 aura un coût à la hauteur des ambitions affichées et il faudra attendre la fin de la décennie pour envisager l'entrée en service des premiers exemplaires.

Pour Boeing c'est en discutant avec ses clients que la décision sera prise. Steve Udvar-Hazy, l'emblématique loueur d'avion et PDG de Air Lease Corp, n'a pas hésité à exposer clairement sa vision : Il faut que Boeing voit à long terme pour les décennies à venir et se lance dans un nouvel avion.

Quant à la capacité de Boeing à lancer en parralèle ce nouveau programme et des travaux concernant ses long courrier, elle peut être questionnée, Boeing n'ayant pas la capacité de mener de front deux programmes majeurs en parallèle de l'aveu même du président de sa division Avions Commerciaux, Jim Albaugh. Reste toutefois à définir ce que majeur représente pour lui ... nous devrions le savoir d'ici quelques mois.

 

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Panavia Tornado GR4 (ZA612) Boeing 737-4K5 (EI-CUA) Boeing 767-330/ER (EI-DJL) Airbus A320-216 (EI-DSZ) Boeing 737-33S (EI-ERP) Airbus A320-233 (F-ORAD)