Actualité aéronautique

Crash du concorde : Relaxe générale

Article publié le 29 novembre 2012 par David Dagouret

Douze années après le crash du concorde, la cour d'appel de Versailles relaxe tous les accusés.

Le 25 juillet 2000, le concorde immatriculé F-BTSC s'écrasait sur la commune de Gonesse faisant 113 morts.

En 2010, le Tribunal de Grande Instance de Pontoise avait  jugé la compagnie aérienne Continentale Airlines, deux employés de la compagnie et Claude Frantzen Dirigeant de la DGAC, comme étant les principaux responsables de ce drame.

Aujourd'hui la cour d'appel de Versailles vient de rendre son arrêt, relaxant sur le plan pénale tous les mis en cause de l'affaire.

Néanmoins cette décision est paradoxale car la cour d'appel a confirmé la responsabilité civile de la compagnie américaine et de ses deux employés les condamnant à payer un million d'euros de dommage et intérêt à Air France pour le préjudice subi. 

 

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A321-231 (TC-JRI) Airbus A321-231 (HA-LXE) Airbus A320-232 (EC-MKO) Boeing 767-34AF/ER (N310UP) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8B6 (CN-RNW)