Actualité aéronautique

Bourget 2013 : Boeing avance la livraison du 737 MAX

Article publié le 22 juin 2013 par David Barrie

Le constructeur américain a annoncé que Southwest Airlines recevrait son premier exemplaire trois mois en avance. Boeing a aussi expliqué comment le 737 MAX allait être encore plus économe.

Après une vidéo résolument moderne pour promouvoir son 737 MAX, Boeing a annoncé que la configuration définitive de son monocouloir remis à la mode du jour serait bientôt achevée (en juillet). De ce fait, la livraison au client de lancement, Southwest Airlines, serait avancée de trois mois au troisième trimestre 2017 au lieu de la fin de la même année.

La surévévation de la roulette de nez permet à Boeing d'installer sous l'aile le Leap-1B de CFM International. L'avion, qui avait un différentiel de quarante centimètres entre le nez et la queue, se verra ainsi adopter une position hoizontale au sol. Les moteurs seront aussi plus hauts sur l'aile, comme cela est le cas sur les 787, en utilisant un système de levier pour sécuriser le tout. Ces dispositifs garantiront une garde au sol suffisante pour les 176 cm de diamètre du Leap-1B.

Joe Ozimek, vice président du marketing pour le 737 MAX, a passé de longues minutes sur le fait que le Leap-1A qu'utilisera Airbus avec une soufflante plus large en diamètres, ne lui permettra pas de consommer moins que la version que Boeing installera sur ses 737 MAX. Selon lui, la trainée induite du Leap-1A, sa masse plus importante et le coeur du moteur de l'A320 neo (apparemment moins optimisé que celui du Leap-1B) rendront le réacteur aussi consommateur en carburant que celui du 737 MAX. Avec plus de passagers à bord du 737 (douze selon les calculs de l'avionneur américain) et ses nouveaux winglets, Boeing prévoit que la nouvelle mouture du 737 consommera 8% de moins que l'A320 neo par passager. Sur un vol, Boeing admet que la différence entre les deux ne pourrait être que d'un seul pourcent.

Concernant les nouveaux winglets doubles que Boeing va introduire sur le MAX, Joe Ozimek a donné plus de détails. L'ajout du winglet descendant permettra d'économiser 1,5% de plus sur un vol de plus cinq cents milles nautiques, en plus de ce qu'apportaient les winglets traditionnels du 737 NG. Par ailleurs, Boeing va utiliser l'écoulement laminaire naturel de l'air pour gagner quelque pourcentage supplémentaire. Grace à un revêtement spécifique et une construction sans aspérité, Boeing espère atteindre 2% supplémentaire après les essais en vol.

M. Ozimek s'est ensuite lancé dans une diatribe contre Airbus (qu'il appelle "the other guy") et a déclaré pendant son exposé : "Le 737 MAX [...] vole plus loin et offre plus de valeur ajoutée à nos clients."

Enfin, il a présenté le nouveau cockpit du 737 MAX, inspiré du Dreamliner. Alors qu'à l'heure actuelle on retrouve six écrans principaux dans le cockpit du 737 NG, le MAX se verra affubler de quatre grands écrans devant les pilotes. Joe Ozimek a même lâché que le fournisseur pour cet affichage pourrait être le même que sur le 787.

Pour Scott Fancher, vice président de la conception des avions chez Boeing, la production du 737 MAX ne présente pas de gros risque. L'assemblage se fera à Renton, comme cela est le cas pour les 737 NG.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
HAWKER SEA FURY FB MK11 (F-AZXJ) Panavia Tornado GR4 (ZA612) Boeing 737-4K5 (EI-CUA) Boeing 767-330/ER (EI-DJL) Airbus A320-216 (EI-DSZ) Boeing 737-33S (EI-ERP)