Actualité aéronautique

Disparition du vol MH370, les autorités avancent l'hypothèse d'un détournement

Article publié le 15 mars 2014 par David Barrie

Le premier ministre malaisien est venu évoquer les nouvelles informations pour redéployer les équipes de recherche dans la Mer d'Andaman. Le vol MH370 a changé de cap et s'est dirigé vers l'ouest de la Malaisie. Il refuse toutefois de parler de terrorisme.

Alors que des dizaines de navires ont écumé le Golfe de Thaïlande, rien n'a été trouvé et ces dernières heures, les Américains ont fait savoir qu'ils allaient tourner leurs recherches vers la Mer d'Andaman après que des informations ont montré que l'avion a pu continué à voler après l'arrêt de son transpondeur. Le 777 aurait pu se détourner de son plan de vol initial et tourner vers l'Ouest, peut-être même pendant plusieurs heures.

Une semaine après la disparition du vol de Malaysia Airlines à destination de Pékin, Najib Razak, le Premier Ministre malaisien en personne est venu adresser un message devant la presse mondiale qui s'est rassemblée à Kuala Lumpur, alors qu'il laissait cette tâche à son ministre des transports jusque là.

Il a rappelé que pendant toute cette semaine, "quatorze pays, quarante-trois navires et cinquante-huit avions avaient participé à la recherche" de l'avion tout en soulignant que cette disparition était "une situation sans précédent".

Tôt ce matin (heure malaisienne), les autorités ont reçu plus d'informations sur le vol MH370 : "Nous pouvons dire avec une quasi certitude que les systèmes ACARS et le transpondeur ont été éteints volontairement avant que l'appareil n'atteigne la côte est de la Malaisie", a précisé le premier ministre malaisien.

C'est alors que les radars militaires ont détecté un avion, non identifié, qui avait bifurqué de sa route initiale et avait fait demi-tour. L'avion, que les autorités pensent être le 777 de Malaysia Airlines, a continué son vol vers l'ouest avant de tourner vers le nord-ouest. Le dernier contact a été établi à 08h11, heure locale, le jour de la disparition avant que les radars malaisiens ne perdent sa trace.

En se basant sur des données brutes des satellites, le Premier Ministre a pu confirmer que cet aéronef non-identifié se trouvait être le vol MH370. Les autorités essaient maintenant de déterminer jusqu'où l'avion aurait pu voler avec le carburant qui lui restait.

Les données montrent clairement que ce changement de cap résulte d'une action délibérée de la part d'une personne à bord ; mais le Premier Ministre refuse de parler de détournement terroriste pour le moment, préférant "enquêter sur toutes les possibilités qui ont poussé l'avion à changer de direction."

Cependant, à cause du type de données envoyées, il n'a pas été possible de localiser précisément l'avion lors de son dernier contact. Toutefois, "on peut dire que la communication avec le satellite le faisait entrer dans un couloir aérien précis, soit celui s'étendant de la Thaïlande au Kazakhstan, soit celui allant de l'Indonésie au Sud de l'Océan Indien", a continué Najib Razak.

Il a terminé en précisant que les équipes de recherche allaient maintenant être redéployées dans la Mer d'Andaman et l'Océan Indien et que "toutes les opérations dans la Mer de Chine Méridionale allaient cesser."

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

vonrichthoffen
Membre

Inscrit le 07/08/2006
896 messages postés

# 15 mars 2014 18:03
On peut penser à Dawson's Field hijackings, en 1970.

http://www.youtube.com/watch?v=5de6fYWKDWU

http://en.wikipedia.org/wiki/Dawson%27s ... hijackings
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (YL-BAF) DHC-8-402 (YL-BBU) Let L-410UVP-E (LY-AVA) Superjet 100-95B (RA-89017) Airbus A320-271N (D-AINA) Airbus A320-271N (D-AINB)