Actualité aéronautique

Bourget 2015 : Aircelle "illumine le ciel" avec un marquage électroluminescent

Article publié le 18 juin 2015 par David Dagouret

Lors du salon aéronautique du bourget 2015, Aeroweb-fr.net a rencontré Serge Rière, Directeur site et opérations d’Aircelle à Toulouse, pour nous parler de leur nouveau système de marquage électromuniscent.

La société Aircelle est le deuxième fournisseur de nacelles au monde et se place au premier rang pour les avions d’affaires de prestige. Filiale de Safran, Aircelle emploie trois mille huit cents personnes sur huit sites en France, au Royaume-Uni, au Maroc et aux Etats-Unis. Aircelle fournit des nacelles à tous les segments du marché, des avions régionaux et d’affaires aux plus grands avions de ligne. 

Aeroweb-fr.net : Pouvez vous nous expliquer comment fonctionne le système de marquage électroluminescent ?

Serge Rière : Le marquage électroluminescent est un sticker composé de plusieurs couches qui sont soit conducteurs, soit pour donner la teinte. A l'intérieur de toute cette structure, il y a de la poudre de phosphore ; grace à un cablage électrique, nous allumons la poudre de phosphore. Il faut préciser que la dernière couche de marquage détermine la couleur. Nous avons donc pu créer du bleu pour Airbus et du rouge pour le moteur Leap de CFM International. 

3678.jpg

Aeroweb-fr.net : Un appareil Airbus est muni de ce marquage ?

Serge Rière : Oui il s'agit de l'Airbus A380, immatriculé F-WOWW, visible actuellement au salon Bourget, dont la nacelle du moteur extérieur a été équipée du marquage électroluminescent affichant le logo d'Airbus. Le premier vol a eu lieu dans la nuit du 8 juin 2015. Grâce à ce vol, Aircelle a pu démontrer la luminosité, la clarté et la lisibilité du marquage, confirmant ainsi son exceptionnelle visibilité à différentes distances et dans des conditions variées. (Voir la vidéo du vol)

3680.jpg

Aeroweb-fr.net : Est-ce que ce sytème est contrôlé à distance ?

Serge Rière : Non, c'est un programme automatique pour l'instant mais on travaille actuellement sur le contrôle à distance.

Aeroweb-fr.net : Quel est l'avantage de ce marquage ?

Serge Rière : Je préciserais que l'épaisseur est la même qu'un marquage traditionnel, 370 microns, il n'y a donc pas de perte d'aérodynamisme  . Pour les compagnies, l'avantage est une visibilité plus importante la nuit ; dans la journée, il sert comme un sticker traditionnel et la nuit notre marquage électroluminescent attire beaucoup plus l'oeil. L'idée de base était que les compagnies puissent faire de la publicité, faire passer un message ou afficher des logos même la nuit. Comme on peut le voir sur la vidéo, le logo Airbus clignotte au décollage mais il s'éteint lorsque le train rentre et se rallume lorsque le train sort à nouveau. 

Aeroweb-fr.net : Peut on changer ce marquage facilement ?

Serge Rière : Notre marquage, appelé "Illuminate the sky by Aircelle", est facilement modifiable. Si vous regardez la même séquence, nous pouvons changer le marquage en 24 heures. 

Aeroweb-fr.net : Avez vous eu des inconvénients avec le "Illuminate the sky by Aircelle" ?

Serge Rière : Nous en avons eu lors lors de la phase de développement surtout pour arriver à cette épaisseur ; et quelques difficultées pour la couleur. Par exemple, pour la nacelle du moteur Leap, le rouge était plus rose mais ce n'était rien d'insurmontable.

Aeroweb-fr.net : A terme, allez-vous développer votre système sur d'autres parties d'un avion ?

Serge Rière : Le brevet "Illuminate the sky by Aircelle" couvre toutes les parties d'un avion, aussi bien la nacelle moteur que le fuselage ou l'empennage. On pourrait très bien faire le même système électroluminescent sur la dérive d'un avion. D'ailleurs, nous sommes en discution avec Airbus qui nous a demandé de le faire pour l'empennage d'un des Airbus A350.

Aeroweb-fr.net  : Des compagnies aériennes sont-elles intéressées par votre système ?

Serge Rière : Nous avons rencontrés plusieurs compagnies qui souhaitent avoir l'exclusivité. Beaucoup de ces compagnies attendaient le premier vol pour aller plus loin dans les discussions. 

Aeroweb-fr.net : Etes-vous les seuls sur ce marché et pensez-vous développer ce système sur d'autres moyens de transport ?

Serge Rière : Nous sommes les seuls pour l'instant et je pense que nous allons rapidement nous developper comme par exemple sur des bateaux.

 

Liens commerciaux

Sur le même sujet

  • Airbus (Constructeur),
  • a380 (Version d'appareil)
Les plus belles photos d'avions
ATR 72-500 (ATR-72-212A) (OY-JZW) Airbus A320-251N (WL) (N301FR) Boeing 737-3G7/F (TS-ICB) Embraer ERJ-190-100LR 190LR  (UR-EME) De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (YL-BAF) DHC-8-402 (YL-BBU)