Actualité aéronautique

La France et le Royaume-Uni s'entendent sur le futur drone de combat

Article publié le 4 mars 2016 par Jean Bellessort

Dotant le projet de 2 milliards d'euros, la réalisation du prototype sera menée conjointement par les deux pays et de nombreux acteurs du secteurs, tant français que britanniques, devraient y participer.

Pendant le sommet franco-britannique qui s'est déroulé jeudi 3 mars 2016 à Amiens, la France et le Royaume-Uni ont annoncé qu'un projet commun de près de deux milliards d'euros (1,54 milliard de Livres Sterling) avait été lancé pour construire un prototype du futur drone de prochaine génération.

Tous les acteurs français du domaine, dont Dassault, Safran, ou Thalès, seront associés au projet pour développer ce démonstrateur opérationnel du "Future Combat Air System" (FCAS). Chez les Britanniques, BAE Systems ou Rolls Royce, entre autres, devraient également faire partie du processus.

Pour Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, "il est important de préparer le futur dans le domaine stratégique des drones de combat."

Ainsi, la France et le Royaume-Uni espère se doter du plus moderne aéronef en Europe. La construction des prototypes devrait débuter en 2017. Le premier bilan technique sera réalisé dès 2020.

nEUROn taranis

Ce FCAS va succéder aux deux projets menés séparément par la France et le Royaume-Uni : le nEUROn côté français, développé par Dassault Aviation, et le Taranis de BAE Systems chez les Britanniques. Le FCAS ne reprend ni la forme du nEUROn ni celle du Taranis et s'approche plus de ce Northrop-Grumman a réalisé avec son X-47B.

FCAS

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Fokker 50 (VH-FKO) Hughes 369D (ZK-HVT) Fairchild Swearingen SA-227DC Metro 23 (ZK-POF) Cessna 208B Grand Caravan (ZK-SAA) Airbus A380-861 (A6-EUF) Airbus A330-343X (EC-JHP)