Actualité aéronautique

Les compagnies low-cost mettent le paquet sur Toulouse

Article publié le 7 septembre 2016 par David Barrie

Ryanair et easyJet se sont lancées en cette rentrée dans des plans ambitieux sur le plus grand aéroport du sud-ouest de la France.

Les deux plus grosses compagnies à bas coûts du continent ont annoncé un plan d'attaque sur l'aéroport de Toulouse Blagnac. easyJet tout d'abord, qui a déjà ouvert une base en 2012, a lancé en 2016 huit nouvelles destinations et renforce son offre en proposant plus de créneaux tout au long de la semaine. Ryanair pour sa part avait annoncé en début d'année vouloir conquérir le marché toulousain avec sept nouvelles lignes internationales.

Ryanair offrira trente-huit vols hebdomadaires vers l'Europe et l'Afrique du Nord ; outre Bruxelles et Londres quotidiennement, Berlin sera desservie à raison de quatre liaisons par semaine. Pour terminer, Madrid, Fès, Malte et Varsovie seront reliées à Toulouse deux fois par semaine. Si Berlin a été inaugurée aujourd'hui, mercredi 7 septembre 2016, les six autres destinations ne débuteront qu'au mois de novembre. Ryanair espère convaincre six cents mille nouveaux clients par an et créer ainsi quatre cent cinquante emplois sur site.

737

Toulouse devient donc le trente-deuxième aéroport français desservi par la compagnie irlandaise. Jean-Michel Vernhes, Président de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac, a précisé que "l'arrivée de Ryanair à Toulouse-Blagnac conforte les orientations stratégiques de notre aéroport, qui mise sur la croissance du trafic low cost. Ryanair est le poids lourd du secteur low cost qui manquait jusqu’alors à Toulouse."

easyJet va parvenir à Toulouse à trois cents vols par semaine. Avec trois avions basés sur la plateforme toulousaine, c'est un acteur majeur du transport aérien dans la ville rose. Elle est devenue, derrière Air France, la deuxième compagnie aérienne et possède près du quart des parts de marché à Blagnac.

La compagnie britannique a décidé d'ouvrir une nouvelle liaison vers Londres. Alors que tous les avions d'easyJet atterrissaient à Gatwick, au sud de Londres, et British Airways à Heathrow (ouest de Londres), le nord et l'est de la capitale anglaise n'était pas reliés à Toulouse. Ryanair ayant décidé de se diriger vers Stansted (au nord-est de Londres, près de Cambridge), easyJet a choisi Luton accessible en train rapide du centre de Londres. Le transporteur anglais vise en particulier les voyageurs d'affaires ayant besoin de se rendre dans la City.

En outre, easyJet rajoute Berlin, Faro et Milan tout en ajoutant des fréquences sur ses vols existants (Paris Orly, Lyon, Porto, Séville, ...).

Même si Ryanair arrive modestement, on comprend qu'easyJet ne veut pas se laisser marcher sur les pieds par un nouvel arrivant à Toulouse.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 777-35R/ER (VT-JEM) Boeing 717-2BD (N960AT) Embraer ERJ-190AR (ERJ-190-100 IGW) (N239JB) Airbus A300B4-622R/F (D-AEAD) Airbus A330-243 (SU-GDT) Embraer ERJ-145LR (N16976)