Actualité aéronautique

75e anniversaire du régiment Normandie-Niemen

Article publié le 18 juin 2017 par René Gaudart

le 9 juin 2017 a eu lieu à Mont de Marson, une cérémonie pour le 75e anniversaire du régiment Normandie-Niemen.

Les habitants de Mont de Marsan sont habitués à entendre les bruits d'avions militaires puisque leur ville a l'une des plus grandes bases de l'Armée de l'air française. Pourtant récemment, le vendredi 9 juin dernier, ce ne fut pas un jour tout à fait comme les autres. Dès la matinée, des dizaines de passages d'avions se firent entendre dans le ciel Montois. Et l'après-midi se déroula sur la base une cérémonie pour célébrer le 75è anniversaire du régiment de chasse Normandie-Niemen. A l'origine, ce régiment d'aviateurs français, tous volontaires pour aller combattre l'Allemagne nazie, avait été mis à disposition de Staline par le général de Gaulle pour aller combattre, intégré à l'Armée Rouge, sur le front germano-soviétique. Les premiers volontaires arrivèrent en Russie en novembre 1942 alors que l'URSS était en position de vaincu. 96 pilotes ont combattu sur ce front de l'Est durant les années 1943 à 1945 et se sont illustrés en remportant 273 victoires aériennes, après avoir accompli 5240 missions de guerre et engagé 869 combats aériens. 42 sont morts au combat. Cela les russes ne l'oublieront jamais. Depuis la dernière guerre les pilotes du régiment de chasse Normandie-Niemen ont continué la parcours de leurs anciens, en étant engagés sur des théâtres d'opérations compliqués et en volant sur les meilleurs avions des différentes époques, le Helcatt d'abord, puis le Mirage F1. Aujourd'hui doté de ce magnifique fleuron de la technologie française, le Rafale : avion de chasse multifonction aux performances stupéfiantes, leur régiment a notamment été engagé récemment au Sahel et au Levant.

Pour cette cérémonie du 75è anniversaire, ce fut d'abord une revue des troupes et un défilé militaire, en présence des familles des membres et anciens membres de l’escadron, et des autorités civiles et militaires. Puis s'enchaînèrent de nombreuses démonstrations aériennes que les Montois ont pu voir dans le ciel de leur ville. Une équipe de voltige a d'abord ouvert le bal, suivie d'une démonstration aérienne d'un Yak-3, celui de Georges Chauveau qu'il faut remercier. Le Yak fut le premier avion de chasse, de construction soviétique, des pilotes du Normandie-Niemen. D'autres démonstrations suivirent, celle du Rafale Solo display, puis celle de la Patrouille de France en clôture.

4893.jpg

Il y avait aussi dans cette cérémonie une délégation russe car le premier régiment avait combattu intégré à l'Armée rouge.  Dans cette délégation,  le colonel russe Anatoli Fetissov, président de l'association des anciens du 18e Régiment de la Garde, l'unité soviétique à laquelle Normandie-Niémen était rattachée, fit cette déclaration : "Même si le contexte géopolitique est compliqué, chacun de nous peut contribuer au renforcement du lien entre la France et la Russie''. Deux vétérans russes de la Seconde guerre mondiale, un pilote et un mécanicien, bardés de décoration, l'accompagnaient. Nombreux sont les livres racontant l'épopée de ce régiment historique. Pilotes du Normandie-Niemen d'après le journal de Roger Penverne dans l'Armée Rouge est le dernier. Le récit, construit autour du journal du pilote Roger Penverne, relate les missions de guerre et la vie quotidienne des pilotes sur le front, avec celles-ci placées dans leur contexte historique et militaire. 

4891.jpg

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
Airbus A350-1041 (F-WLXV) Airbus A350-1041 (F-WLXV) Airbus A350-1041 (F-WLXV) A330-941 (F-WTTN) A330-941 (F-WTTN) A330-941 (F-WTTN)