Actualité aéronautique

Bombardier : Prise de contrôle du programme CSeries par Airbus

Article publié le 17 octobre 2017 par Guillaume Boucherat

Airbus a pris le contrôle du programme CSeries de Bombardier pour le développer.

Tom Enders et Alain Bellemare, respectivement présidents exécutif d'Airbus et de Bombardier ont annoncé la prise de contrôle par Airbus du programme CSeries de Bombardier.

Le constructeur européen va acquérir 50.01% du programme du constructeur canadien, tandis que Bombardier en conservera 31% et les autorités canadiennes 19%.

A travers ce contrat, Airbus aura quatre des sept sièges d'administrateurs et pourra choisir son président.

Airbus apportera son savoir-faire industriel et commercial pour sauver le programme du monocouloir canadien de plus de cent places. Cela passera par une nouvelle chaîne d'assemblage sur le site d'Airbus, à Mobile en Alabama, près de celle de l'A320, à moyen terme. Airbus mettra également à disposition ses sous-traitants en vue de réduire le coût de production de l'appareil. 

Le programme CSeries a connu de nombreux déboires depuis son lancement entre les problèmes de conception, des surcoûts de production et surtout à la défiance de la clientèle. Bombardier avait déjà fait une tentative de rapprochement avec Airbus en 2015, mais sans succès.

Depuis 2013, Bombardier n'a accumulé que 350 commandes, et n'en a livré que sept en 2016. Les perspectives du projets ont été assombries par la décision américaine pesant sur la commande pour soixante-quinze appareils de Delta ; les Etats-Unis veulent imposer l'appareil avec des droits de douane à hauteur de 300%.

"C'est une situation gagnant-gagnant pour tout le monde. [...] Je n'ai aucun doute que ce partenariat avec Bombardier va augmenter les ventes et la valeur du programme", a déclaré Tom Enders.

Grâce à cette prise de contrôle, Airbus va compléter sa gamme de monocouloir (la famille A320) en proposant des moyens courriers plus petits. A long terme, c'est l'avenir de l'A319 qui est également en jeu. Sans appareil vendu depuis 2012, le plus petit membre de la famille A320 semble destiné à disparaître.

Cela devrait permettre au constructeur européen de prendre de l'avance sur son concurrent direct, Boeing, qui voulait contrer l'arrivée du CSeries aux Etats-Unis et qui aura à la place ses deux concurrents unis. Il faudra regarder du côté du Brésil où Embraer va arriver en force avec ses E-Jets E2.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 009 messages postés

# 17 octobre 2017 17:08
Boeing semble bien embêté par la réponse du berger à la bergère.
Sa tentative pour tuer dans l’œuf un futur concurrent a tourné court:
Selon Richard Aboulafia cité par Bloomberg:

«[La C Series] était un programme qui avait besoin d'une intervention divine et, wow, ils viennent d'en avoir une vraie. Cela fait paraître Airbus comme un acteur mondial et Boeing comme protectionniste et en manque de vision. Cela donne l'impression que Boeing a joué au tic-tac-toe contre un maître des échecs.»

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TOTORO
Responsable

Avatar de TOTORO

Inscrit le 31/03/2011
274 messages postés

# 3 novembre 2017 19:11
Du coup, une nouvelle commande pour 61 Cseries, annoncée hier. Doit on dire merci à Airbus ???

_________________
David D.
Rédacteur et responsable médias d'AeroWeb-fr.net - Aeroweb
Mes photos sur pictaero
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 767-330/ER (4X-EAJ) CASA C-212-100 Aviocar (T.12B-58) Airbus A321-211 (CS-TJG) Embraer ERJ-190LR (ERJ-190-100LR) (CS-TPP) Boeing 747-4R7F/SCD (LX-WCV) Airbus A330-222 (CS-TOF)