Actualité aéronautique

Meeting Cerny - La Ferté-Alais : découverte du Junkers JU-52 (1ere partie)

Article publié le 28 mai 2018 par David Dagouret

Le 19 mai dernier, Aeroweb-fr.net a été à la découvert de la mythique "Tante JU". Dans cette première partie le Junkers JU-52 de l'AJBS.

La semaine dernière, lors du 46e meeting de Cerny - La Ferté-Alais, Aeroweb-fr.net a décidé de vous parler du mythique Junkers JU-52 et de vous faire découvrir les deux exemplaires présents à cette fête aérienne. 

Pour cette première partie, nous vous faisons découvrir le Junkers JU-52 de l'Amicale Jean Baptiste Salis (AJBS).

Le Junkers JU-52 de l'AJBS a été acheté en 1990 en Angleterre et après un examen approfondi, les membres de l'AJBS se sont aperçu que l'appareil était une épave et qu'il fallait entièrement rénover cet avion. Cette rénovation a duré près de 13 ans, 20 000 heures de travail par les bénévoles et 3 500 heures par les sous-traitants. 

5479.jpg

Lors de la rénovation de ce Junkers, les membres se sont aperçu grâce à la plaque constructeur que le JU-52 portait le numéro de série n°24 correspondant à une année de fabrication de 1943.

Le Junkers JU-52 est un modèle 3M (3 moteurs), immatriculé F-AZJU. "La tante JU" comme on le surnomme possède 3 moteurs espagnole des ENMASA BETA4 de 750 Cv. La vitesse maximale du Junkers JU-52 est de 274 km/h et il a une vitesse de croisière de 200km/h. Le rayon d'action de la "tante JU" est de 1200 km et elle peut atteindre une altitude maximale de 8660 m.

5485.jpg

Depuis sa création en 1931, par les dénommés Hugo Junkers et Ernest Zindel, le Junkers JU-52 a été produit à plus de 6000 exemplaires mais le Junkers JU-52 d'AJBS est l'un des 7 exemplaires encore en état de vol au monde. 

L’Allemagne construisit 4 835 JU52, l’Espagne 170 avec un contrat sous licence, qui servirent l’armée espagnole jusqu’aux années 70. 

En France sortirent des chaînes de Colombes 321 exemplaires durant la guerre, tous remis à l’Allemagne, dont seulement 30 furent récupérés en 1945. Puis après la guerre de 415 avions JU52 sous l’appellation AAC TOUCAN. 

L’Armée de l’Air et l’Aéronavale les utilisèrent jusqu’au début des années 60. Plusieurs exemplaires exploités sur 2 ans permirent à Air France de ré ouvrir ses lignes désorganisées par la guerre.

Nous avons rencontré Christophe Bailly et Jean-François Le Mat, pilotes du Junkers JU-52, avec qui nous avons pu visité la "Tante JU".

5486.jpg5482.jpg

Durant cet entretien, Christophe Bailly a déclaré : "Je tenais à remercier le travail exeptionnel des mécaniciens sans qui nous ne pourrions pas voler à bord de ce Junkers JU-52."

La cabine qui est équipé d'un système ouverture automatique de parachutage.

5480.jpg

5483.jpg

Avec des toilettes.

5484.jpg

Et le Cockpit. 

5481.jpg

Le Junkers JU-52 de l'AJBS a été utilisé durant le meeting pour la première fois pour larguer les parachutistes du RAID.

5487.jpg

5468.jpg

Il a également effectué une démonstration en vol avec le second Junkers JU-52 de JU-AIR, immatriculé HB-HOS de la compagnie JU-AIR que nous vous ferons découvrir dans la seconde partie. A suivre...

5469.jpg

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
GLOBAL EXPRESS XRS (M-UNIS) Boeing 737-79T/BBJ (VP-BWR) Boeing 737-79T/BBJ (VP-BWR) Cessna 182S Skylane  (N37GG) Bombardier BD-700 1A10 Global Express XRS (F-GVMI) ATR 72-212 (9M-FYD)