Actualité aéronautique

Airbus : JetBlue s'engage pour des A220

Article publié le 12 juillet 2018 par David Barrie

Aussitôt renommé, aussitôt vendu. Airbus annonce le jour après la présentation publique de l'A220 une commande pour 60 A220-300 de la part de JetBlue.

Dans la foulée de la présentation de son A220, Airbus a annoncé que la compagnie américaine JetBlue avait signé un protocole d'accord s'engageant sur soixante A220-300. En outre, JetBlue convertit vingt-cinq de ses A320neo en A321neo. Tout comme ses A220 équipés du GTF de Pratt & Whitney en série, les A321neo reprendront la même motorisation. Les premiers A220 arriveront dans la flotte de JetBlue dès 2020, avec une forte montée en cadence les années suivantes.

JetBlue a choisi la version plus longue de l'A220 qui lui permettra d'effectuer des liaisons transcontinentales aux Etats-Unis. Cette commande, pas encore ferme cependant, vient renforcer les propos tenus par les responsables d'Airbus qui voyait dans le CSeries (maintenant A220) un parfait complément à la famille A320.

La compagnie américaine fait donc le choix de rester entièrement chez Airbus alors que l'Embraer E2 aurait pu être une possibilité aussi efficace. JetBlue explique que son choix a été guidé par des impératifs économiques, comme le souligne Robin Hayes, directeur général de la compagnie : "l'autonomie et la rentabilité impressionnantes qu'offre l'A220-300 nous garantit davantage de flexibilité et soutient nos principales priorités financières et opérationnelles. [...] l'A220 nous permettra d'atteindre nos objectifs financiers à long terme tout en poursuivant à l’avenir nos objectifs de croissance rationnelle."

A220

Airbus, qui espère comptabiliser un nombre important de commandes pour son A220 cette année, a déclaré par la voix d'Eric Schulz (son nouveau vendeur en chef, en remplacement de John Leahy) : "La sélection par JetBlue de l'A220 pour compléter sa flotte grandissante d'avions de la famille A320 est un signe de confiance fort, à la fois vis-à-vis de l'A220 lui-même et à l'égard de la manière dont ces deux appareils peuvent être complémentaires pour offrir une flexibilité de réseau pour les compagnies aériennes."

Selon les prix catalogues, cette commande pourrait être estimée à plus de cinq milliards de dollars (4,5 milliards d'Euros). Même si cette commande est une excellente nouvelle pour Airbus et le CSeries, l'avionneur européen devra faire monter en cadence la production à Mirabel au Québec dans un premier temps, et à Mobile dans l'Alabama ensuite, afin de satisfaire la demande des clients et un temps d'attente raisonnable.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing CH-47D Chinook (D-106) Boeing AH-64D Apache (Q-29) Eurocopter EC-135P-2+ (D-HDDL) Embraer EMB-121AN Xingu (77) Alenia C-27J Spartan (1962) Alenia C-27J Spartan (08)