Actualité aéronautique

Air France annonce un plan de 465 départs volontaires

Article publié le 14 mai 2019 par David Dagouret

La compagnie française prévoit également la suppression de lignes régionales.

Lors d'un Comité Social et Economique Central (CSEC) qui s’est tenue le 13 mai, Air France a annoncé qu'elle allait prendre des mesures pour améliorer la performance opérationnelle de la compagnie française.

La compagnie française a déclaré que son réseau domestique avait été fortement impacté par la concurrence du TGV et que le train s’était développé au fil des années et qu'il était devenu le plus grand concurrent d’Air France sur le réseau domestique. L’ouverture de quatre lignes à grande vitesse en 2016 et 2017 doit attirer 4,7 millions de voyageurs supplémentaires en 2020, et là où les lignes à grande vitesse se sont installées reliant Paris à moins de deux heures des provinces, les lignes d’Air France ont perdu 90% de parts de marché.

Air France a également jeté la faute sur les compagnies low-cost qui selon la compagnie nationale française, se sont installées durablement sur des aéroports avec des politiques tarifaires agressives et parfois avec l'aide de collectivités publiques. Ainsi Air France a enregistré une perte de 189 millions d'euros en 2018 sur son activité domestique, en forte détérioration par rapport à 2017 (96 millions d'euros). Depuis 2013, les pertes cumulées s’élèvent à 717 millions d'euros.

Pour faire face à ces difficultés sur ses lignes régionales, Air France envisage de diminuer son offre sur le court-courrier de 15% en sièges kilomètres offerts (SKO) d’ici fin 2021. La compagnie française a également annoncé le projet d'un plan de départs volontaires pouvant concerner jusqu’à 465 postes sur le réseau domestique qui serait mis en œuvre sur plus d’une année. La compagnie française précise qu'il n’y aurait aucun départ contraint. Ce projet comporte des mesures d’accompagnement individualisées pour les salariés concernés, qui seront détaillées et négociées avec les partenaires sociaux au cours d'une consultation qui sera prochainement lancée.

Anne Rigail, Directrice Générale d’Air France a déclaré : "de nombreux talents vont nous rejoindre en 2019, pilotes, hôtesses et stewards, mécaniciens ou ingénieurs, pour accompagner la croissance d’Air France, mais nous avons aussi la responsabilité de garantir l’équilibre de nos activités dans certains secteurs pour en assurer la pérennité. C’est l’esprit qui a animé le projet présenté ce jour pour le court courrier. Nous mènerons le processus de consultation des partenaires sociaux dans un esprit d’ouverture et de dialogue, et nous nous engageons à accompagner chaque salarié qui souhaitera évoluer vers un nouveau poste ou dans un nouvel environnement professionnel."

Benjamin Smith, Directeur Général d’Air France-KLM a déclaré : "le réseau domestique français est indissociable de l’histoire d’Air France, il est garant de son ancrage territorial, et permet de relier les régions françaises au reste du monde en offrant plusieurs milliers d’opportunités de correspondance chaque jour.  Dans un contexte hautement concurrentiel, nous sommes tous pleinement mobilisés pour défendre un marché domestique essentiel pour Air France mais aussi plus globalement pour le groupe Air France-KLM."

5977.jpg

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-8AS/WL (EI-FTJ) Embraer ERJ-190 STD (PH-EZV) Embraer ERJ-190 STD (PH-EZV) Embraer ERJ-190 STD (PH-EZV) Airbus A330-303 (F-HXLF) Airbus A330-303 (F-HXLF)