Actualité aéronautique

Airbus a 50 ans : le vol en patrouille tourne court, déception à Toulouse

Article publié le 29 mai 2019 par David Barrie

Ce devait être une fête à Toulouse pour célébrer les 50 ans du constructeur européen : vol en formation des avions d'Airbus suivis de la Patrouille de France. La météo a eu raison de la fête qui a tourné au vinaigre.

Six avions de la famille Airbus ont décollé ce matin, mercredi 29 mai 2019 de l'aéroport de Toulouse Blagnac. Se sont succédés un A220, un A319neo, un A330neo, un A350-1000, un Beluga XL et un A380. Les six appareils, accompagnés d'un avion photo, se sont dirigés vers la Mer Méditerrannée où ils ont réalisé de superbes prises de vues mises en ligne sur le site d'Airbus.

Les avions devaient arriver vers midi à Toulouse, les vols commerciaux étant mis en attente pour le passage.

Midi trente, toujours rien.

PAF

Quelques minutes plus tard, les avions dispersés au-dessus du sud toulousain ont commencé à se rassembler. De tous les côtés de l'aéroport, les routes étaient bondées de véhicules et les badauds s'amassaient derrière les grillages. Des bouchons se sont vite formés dès 11h30. Sur l'ouest de la plateforme, les fans d'aviation attendaient avec impatience l'arrivée des six avions suivis de la Patrouille de France. Celle-ci a effectué deux passages avec fumigène avant d'atterrir sans avoir escorté la famille Airbus.

Après de longue minutes, l'A220 a atterri, très court, a tourné vers le taxiway et est rentré directement chez Airbus. L'A319neo lui a emboîté le pas. L'A330neo et l'A350 ont fait de même.

Enfin, le Beluga XL a effectué un passage bas pendant avant de tourner abruptement dans le ciel encombré. L'A380 s'est présenté, et a survolé la piste avant de tourner sur sa gauche, offrant le ventre décoré à la vue. Ils ont ensuite atterri et sont rentrés se garer.

A380 A380

Sur les visages, la frustration, la déception, la colère parfois aussi, certains ayant pris une journée de repos ou venant de loin (Paris, Bretagne, Angleterre même) pour vivre un moment privilégié. Les employés d'Airbus qui étaient sortis pour l'occasion ont rapidement regagné leurs postes de travail. La foule s'est dispersée, non sans mal à cause du nombre important de voitures stationnées sur le bord des route.

Airbus incrimine la météo ; le vent et le plafond trop bas ont posé des problèmes de mise en formation en approche finale. Un passage bas de chaque avion aurait tout de même été possible et aurait satisfait l'immense majorité des spectateurs qui attendaient un véritable "show aérien".

Plus que 50 ans à attendre pour la prochaine.

On pourra se consoler avec les superbes photos d'Airbus au large de la Méditerrannée.

Airbus50

Airbus50

Airbus50

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Pilatus P2-05 (F-AZCC) Pilatus P2-05 (F-AZCC) Yakolev Yak-18A (F-AZFG) North American AT-6B-M0 Zero (F-AZRO) Cessna 560XL Citation XLS+ (N139XL) Airbus A340-313X (HB-JMC)