Actualité aéronautique

Air Austral obligé d'immobiliser un Boeing 787

Article publié le 5 juin 2019 par David Dagouret

Suite à un contrôle effectué sur un Boeing 787, la compagnie française est contrainte d'immobilisé son appareil suite à un problème moteur. 

Suite au contrôle programmé et réalisé ce lundi 3 juin 2019, au niveau de ses moteurs Trent 1000 équipant son Boeing 787-8 F-OLRC, et ce conformément à la directive de navigabilité édictée par les autorités européennes pour le maintien de la sécurité des vols, la compagnie Air Austral a immobilisé ce lundi soir sans délais son appareil.

Le boroscope effectué au niveau de ses moteurs a mis en évidence une nouvelle détérioration précoce, inattendue, des ailettes déjà sous surveillance, depuis la vague d’inspection imposée l’an dernier à l’ensemble des opérateurs disposant de 787-8 équipés de moteur Rolls Royce Trent 1000. British Airways, Singapore Airlines, ANA, Virgin Atlantic ou encore Air Austral ont ainsi vu leur exploitation fortement perturbée.

Pour mémoire, le motoriste britannique Rolls Royce a, en effet, été confronté l’an dernier à un problème de durabilité sur les ailettes des moteurs Trent 1000. Depuis, et dans l’attente de pouvoir rendre disponible ces mêmes pièces revues et corrigées, une directive de navigabilité (AD) impose à l’ensemble des compagnies aériennes concernées un plan de vérification et de contrôle poussés et réguliers. Celui-ci prévoit, entre autres, chaque mois et sur chaque moteur, une vérification complète et draconienne de l’état d’usure des ailettes ici concernées.

Air Austral dispose de deux appareils équipés de moteurs Trent 1000. Le Boeing 787-8 immatriculé F-OLRC est immobilisé pour une période de 2 mois au minimum. 

Air Austral

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Piel CP-323 Super Emeraude  (F-PMAA) Boeing 787-8 Dreamliner (EC-MNS) Gates Learjet 35A (D-CTWO) Gulfstream G650 (N380SE) Cessna 560XL Citation XLS+ (D-CJMK) MD Helicopters 369E (G-MDDE)