Actualité aéronautique

ATR lance le 42-600S à décollage et atterrissage courts

Article publié le 11 octobre 2019 par David Dagouret

Le Conseil d’administration du constructeur de turbopropulseurs a approuvé le lancement de la version STOL (Short Take-Off and Landing).

ATR, constructeur d'avions régionaux, a confirmé avoir été autorisé par son conseil d'administration pour le lancement de l'ATR 42-600S. Cette nouvelle version, dont le "S" signifie STOL (Short Take-Off and Landing, décollage et atterrissage courts), permet de décoller et d’atterrir sur des pistes de 800 m seulement, avec 40 passagers à bord dans des conditions de vol standard.

À ce jour, ATR a reçu 20 engagements de la part d’opérateurs et de loueurs pour cette variante ATR 42‑600S. Parmi eux, Elix Aviation Capital, loueur de lancement, et Air Tahiti, opérateur de lancement, comme annoncé lors du Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Paris-Le Bourget 2019.

L’ATR 42-600S est la toute dernière variante à rejoindre la famille ATR, aux côtés des ATR 42-600 et ATR 72-600, et de la version cargo ATR 72-600F à venir. La certification de l’ATR 42‑600S est attendue pour le second semestre 2022, la première livraison étant prévue immédiatement après.

Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR, a déclaré : "L’ajout de l’ATR 42-600S à notre famille d’appareils s’inscrit dans une évolution logique et prépare l’avenir de l’entreprise. Le potentiel de marché des avions de 50 places est immense, et, grâce à sa capacité à desservir environ 500 nouveaux aéroports à travers le monde, l’ATR 42-600S va aider les compagnies aériennes à élargir leurs horizons. C'est, là encore, une illustration claire de notre engagement à permettre aux populations et aux communautés les plus isolées d’être pleinement ancrées dans un monde connecté, et ce de manière durable."

Les principales modifications du 42-600S porteront sur l'introduction d'une gouverne de direction plus grande, qui permettra un contrôle accru de l'avion à basse vitesse. La nouvelle version continuera d'utiliser le même moteur que les ATR 42 et 72. L’ATR 42-600S permettra toutefois aux pilotes de choisir entre la puissance de l’ATR 42 et celle du 72, de sorte que l'avion pourra utiliser une puissance accrue pour exécuter des opérations STOL, ou fonctionner plus efficacement avec moins d'énergie sur des pistes plus longues. L'ATR 42-600S pourra également déployer ses spoilers symétriquement pour améliorer l'efficacité du freinage à l'atterrissage. Il sera en outre équipé d'un système de freinage automatique qui assurera une pleine puissance de freinage dès l'atterrissage.

6528.jpg

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 787-9 Dreamliner (ET-AUP) Dassault Falcon 7X (F-HFAS) Embraer ERJ-135BJ Legacy 600 (T7-PAM) Embraer ERJ-135BJ Legacy 650 (VP-CMH) Dassault Falcon 2000EX-EAsy (N66MD) Gulfstream G450 (HB-JGB)