Dépêches

Music Matters – the Asia Pacific Music Forum : Jamie Cullum, l’artiste de jazz qui a vendu plusieurs millions d’albums, s’est produit au concert de clôture de Music Matters

Dépèche transmise le 8 juin 2009 par Business Wire

HONG KONG--(BUSINESS WIRE)--Jamie Cullum a interprété de manière brillante et inoubliable Hi and Dry de Radiohead pour clôturer, ce 4 juin à Hong Kong, la quatrième conférence annuelle de Music Matters. Devant plus de 600 spectateurs du monde entier, le chanteur-pianiste de jazz moderne lauréat du Golden Globe a présenté de nombreuses autres chansons avec accompagnement de piano tout en racontant des anecdotes sur sa carrière. Le thème du seul forum musical organisé en Asie-Pacifique avait beau être « From Content To Context » (du contenu au contexte), les chansons et les artistes ont éclipsé tous les débats commerciaux.

Pour Ian Stewart, le directeur de la région Asie chez Friendster : « Cette édition de Music Matters était de loin la meilleure et peut-être la meilleure de toutes les conférences auxquelles j’ai participé. Des intervenants compétents, des rencontres exceptionnelles (qui ont permis de véritables affaires) avec, entre ces activités, de quoi vraiment se divertir. Et quel concert final ! »

« En quatre ans, nous avons fait un chemin extraordinaire », a ajouté un autre participant lors de la dernière soirée. « Il y a seulement quelques années, nous parlions de piraterie et maintenant les gens débouchent sur du lucratif. » Cet optimisme s’est exprimé dans les multiples forums de discussion interactifs qui ont émaillé les trois jours de la conférence. « Cela fait extrêmement plaisir de voir que, même en ces temps de difficultés économiques et malgré les peurs qu’inspirent les voyages, nous avons eu autant de participants cette année », a souligné Jasper Donat, président de Music Matters et cofondateur de Branded, à la clôture de la conférence. « C’est bien la preuve que la musique importe réellement et que les gens s’y intéressent passionnément. »

Entre autres sujets majeurs, la conférence de cette année s’est penchée sur le réseautage social, la notoriété de la marque, les sessions de conseil, le téléchargement musical et le renforcement des relations entre les réseaux de télécommunication et les compagnies de disque. Lors de son discours liminaire, Mr Kei Ishizaka, le président-directeur général de Universal Music LLC Japan, a révélé qu’au Japon, le secteur de la musique numérique a représenté l’an dernier un chiffre d’affaires de 953 millions USD et 20 pour cent de la totalité des ventes musicales de ce pays. « Musique numérique et musique physique peuvent coexister », a-t-il souligné en ajoutant pour renforcer son propos que si les jeunes ne peuvent pas se passer de leurs téléphones portables, au Japon, la moitié des 10 albums en tête des classements musicaux sont achetés par des personnes de plus de 40 ans. Parmi les autres points de son discours, on relève la révélation qu’il y a trois téléchargements pirate pour un téléchargement légal et que, pour combattre la piraterie, l’organisme RIAJ des droits musicaux au Japon a adopté une triple approche : action pénale à l’encontre des contrevenants, mesures technologiques dissuasives et éducation du public. Il a cependant fait part de son optimisme quant à l’avenir du secteur, car des stratégies nouvelles et radicales ont été mises en place depuis que d’importants labels assument un plus grand rôle dans la commercialisation de la musique mobile au lieu des compagnies de télécommunication.

Tandis que la question omniprésente de la piraterie préoccupait de nombreux responsables, d’autres dirigeants commerciaux ont examiné l’expérience des consommateurs en tant qu’utilisateurs entourés de médias numériques qui actuellement évoluent constamment. « Si nous voulons réussir en tant qu’acteurs du commerce numérique en Asie, nous devons offrir, par le biais de services numériques, une meilleure expérience au consommateur et lui proposer des produits de valeur simples et conviviaux », a expliqué Lachie Rutherford, président de Warner Music Asia Pacific. « L’avenir de la musique est avant tout une question d’accès et mes prévisions concernant cet avenir sont très positives », a ajouté Rob Wells, vice-président général chez Universal Music Group International lors d’un discours sur le panorama numérique mondial.

Pour marquer leur toute première participation à un événement du secteur musical, des représentants de Google ont présenté ce qu’ils ont découvert concernant les internautes chinois et quels services ils envisagent de leur offrir dans le cadre de leur récent accord associatif avec le service de téléchargement légal top100.cn basé sur le continent. « Le nombre d’internautes chinois a augmenté de 50 pour cent ces deux dernières années. Il y a maintenant plus d’internautes en Chine qu’aux États-Unis », a indiqué Bin Lin, ingénieur en chef chez Google China. « Mais en réalité le marché compte un taux de piratage de 99 pour cent. Sur les 7 000 services musicaux chinois en ligne, seulement 0,1 pour cent offre des téléchargements légaux. » Face à ce défi, Google projette de développer une source potentielle de nouveaux bénéfices pour les labels via une « bulle » de recherche musicale en ligne permettant aux utilisateurs de trouver des pistes similaires dans une variété de genres.

Parmi les autres révélations du forum, on retiendra les annonces suivantes. La nouvelle société de marketing social en ligne pour l’Asie, Alive Not Dead.com vient de signer un partenariat avec Tom.com, un site Web basé sur le continent. « Nos activités en Chine vont se multiplier », a signalé Patrick Lee, le président-directeur général d’Alive Not Dead. Rob Wells, qui dirige Universal Music, a suggéré qu’une offre MP3 « illimitée » sera proposée aux consommateurs dans un avenir pas trop lointain et que « commercialement, nous allons atteindre notre objectif antipiraterie ». Jay Kim, directeur d’APAC Business chez RealNetworks Asia Pacific, a parlé d’un futur service « Cloud » au sein duquel « un espace médias virtuel va converger avec un service de divertissement », et ce, bientôt.

Lors de la conférence, plus de 50 artistes se sont produits en divers endroits de la ville dont, notamment, des invités importants du Canada, ainsi que J. E. M., la talentueuse musicienne de Hong Kong. Et pour la toute première fois, des sessions de conseil ont été organisées pour et par les artistes pendant l’événement. Il y eut notamment une session avec Terry McBride, le président-directeur général du Nettwerk Music Group du Canada et le rappeur MC Jin, qui est basé aux États-Unis et à Hong Kong. Lors d’une autre session, McBride et Rob McDermott, le manager de Linkin Park, ont conseillé des artistes sur divers sujets tels que comment soumettre une composition musicale à des managers potentiels ou les leçons apprises lors de leur carrière.

« Cette année, les gens ont vraiment apprécié l’aspect musical de la conférence Music Matters 2009 et ce sera un objectif majeur de nos plans pour l’année prochaine », a précisé Jasper Donat, le président de Music Matters. « Nous avons des plans de développement intéressants qui seront annoncés dans un proche avenir. Sur la base des réactions positives des participants de cette année, Music Matters ne peut que se renforcer et devenir, pour le secteur de la musique, un forum annuel encore plus important. » La conférence Music Matters de l’année prochaine se déroulera durant la première semaine de juin 2010.

À PROPOS DE MUSIC MATTERS

Comptant parmi ses participants d’importantes personnalités asiatiques et internationales du secteur, la conférence Music Matters est la seule de son genre en Asie à offrir aux délégués l’occasion de se rencontrer, d’établir des partenariats d’affaires et de créer de nouvelles opportunités commerciales. En plus du forum, trois réceptions sont prévues au cours desquelles se produisent les artistes prometteurs de la région Asie-Pacifique.

Entré dans sa quatrième année, Music Matters est un forum créé avec, par et pour le secteur de la musique en Asie et est devenu, sur le calendrier musical international, l’évènement permanent à ne pas manquer. Orienté vers les solutions, le programme propose des séances face à face, des discours liminaires et des panels de discussion avec certaines des sociétés et des personnalités les plus innovantes et les plus performantes des secteurs de la musique, du divertissement et de la technologie.

Parmi les intervenants des éditions précédentes figurent : Paul McGuinness (manager, U2), Edgar Bronfman Jr. (président du conseil d'administration et président-directeur général, Warner Music Group), Edison Chen (artiste), Sam Duann (président, Rock Records Co. Ltd), Terry McBride (président-directeur général, Nettwerk Music Group et manager d’Avril Lavigne), John Kennedy de l’IFPI, Charles Huang (co-inventeur de Guitar Hero), le promoteur de concert de renommée mondiale Harvey Goldsmith, Haji Taniguchi (directeur général, Avex Group Holdings Inc), Tero Ojanperä (vice-président directeur, responsable des divertissements, Nokia) et bien d’autres noms qui partagent la scène avec une multitude d’autres chefs d’entreprise asiatiques et internationaux du secteur de la musique.

Créé, géré et promu par Branded Limited, la société de marketing de divertissements de Hong Kong, le programme Music Matters est personnalisé avec l’assistance d’un conseil consultatif constitué des représentants expérimentés de la chaîne de valeur des divertissements, y compris des sociétés de disques de premier plan, des indépendants, promoteurs, détaillants numériques, juristes, financiers, propriétaires de mobile et de médias. Le succès continu de Music Matters reflète clairement l’attention bien méritée que porte à l’Asie-Pacifique le reste du monde et prouve que le secteur de la musique importe ! (the business of Music… Matters!)

Branchez-vous sur l’Asie !

Informations concernant les évènements de Music Matters :

www.musicmattersasia.com

du 2 au 4 juin 2009 (Forum les 3 et 4 juin)

Grand Ballroom, Grand Hyatt, Hong Kong

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Business Wire

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-36Q/WL (YL-BBX) Sukhoi Superjet 100-95B (RA-89028) Cessna 525 CitationJet CJ1 (SE-RGX) Bombardier CSeries CS300 (BD-500-1A11) (YL-CSC) PZL-Mielec M-28B1TD Bryza 1TD (1117) Boeing 737-522 (YL-BBN)