Dépêches

Aéroports de Paris: Croissance des résultats semestriels malgré la baisse du trafic

Dépèche transmise le 28 août 2009 par Business Wire

Aéroports de Paris: Croissance des résultats semestriels malgré la baisse du trafic

Aéroports de Paris: Croissance des résultats semestriels malgré la baisse du trafic

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Aéroports de Paris (Paris:ADP) (Pink Sheets:AEOPF):

Des résultats semestriels solides :

  • Chiffre d’affaires en hausse de 5,9 %1 à 1 285,9 millions d’euros
  • EBITDA2 en hausse de 4,5 % à 423,6 millions d’euros
  • Résultat net part du Groupe en hausse de 1,3 % à 127,3 millions d’euros

Des objectifs confirmés :

Sur la base d'une hypothèse de baisse du trafic comprise entre - 4,5 % et - 6,5 % en 2009 et en légère croissance en 2010 :

  • Légère croissance du chiffre d'affaires 2009
  • EBITDA 2009 du même ordre de grandeur que l’EBITDA 2008
  • Croissance de l'EBITDA comprise entre + 50 et + 60 % entre 2005 et 2010.

Aéroports de Paris en ligne avec son plan d’économies 2009

Pierre Graff, Président-directeur général d'Aéroports de Paris :

«Nos résultats financiers sont bons. L’activité a été soutenue par les ouvertures d’infrastructures, la création de nouveaux services, le dynamisme des commerces et services, les commercialisations récentes dans l’immobilier et le fort développement de nos filiales. De plus, le plan d’économies mis en œuvre en début d’année nous permet de résister à l’environnement économique actuel. Ces résultats démontrent la pertinence de notre stratégie et la solidité de notre modèle économique.

Les actions récentes entreprises pour moderniser nos terminaux portent leurs fruits, notamment en matière de qualité de service, domaine dans lequel nous intensifions nos efforts pour répondre toujours mieux aux besoins de nos clients.

Dans un environnement difficile, nous disposons d’atouts de premier plan et abordons le second semestre 2009 avec confiance.

Sous réserve que la baisse du trafic soit comprise entre -4,5 % et -6,5% en 2009, nous maintenons notre prévision de légère croissance du chiffre d’affaires en 2009 et d’un EBITDA en ligne avec celui de 2008 ».

Faits marquants de la période

Lancement des activités de la co-entreprise Duty Free Paris

Les activités de Duty Free Paris, co-entreprise détenue à parts égales par Aéroports de Paris et The Nuance Group, dédiée à la distribution d'articles de mode et d'accessoires dans les aéroports parisiens, ont démarré début février 2009.

Duty Free Paris exploite à ce jour 23 boutiques dans les terminaux des aéroports de Paris-Charles de Gaulle et de Paris-Orly, sur une surface totale de 1 600 m².

La Société a pour vocation d'exploiter, à partir de 2012, une quarantaine de points de vente répartis sur environ 5 000 m² dont près de 50 % de création de nouvelles surfaces.

Trafic de passagers au premier semestre 2009

Le trafic de passagers est en baisse de 6,4 % (à 39,9 millions de passagers) : la baisse est de 6,6 % à Paris-Charles de Gaulle (27,7 millions de passagers) et de 6,2 % à Paris-Orly (12,3 millions de passagers). Le trafic du 2ème trimestre est en baisse de 4,6 %.

Le mix trafic évolue favorablement : le trafic international hors Europe (38,3 % du total) résiste relativement mieux que l’ensemble du trafic (- 4,9 %) grâce à la croissance du faisceau Afrique (+ 1,6 %). Il est en baisse de 5,3 % pour le Moyen-Orient, 6,9 % pour l'Amérique du Nord, 8,0 % pour l'Amérique Latine et 9,3 % pour l'Asie/Pacifique.

Le trafic avec l'Europe hors France (42,1 % du total) baisse de 7,9 %.

Le trafic avec la métropole (19,6 % du total) baisse de 6,4 %.

Le taux de correspondance est en hausse de 0,3 point à 24,4 %.

Enfin, le nombre de mouvements d'avions baisse de 5,2 %.

Nouvelle segmentation

Conformément à la norme IFRS 8, Aéroports de Paris a adopté une nouvelle segmentation à compter du 1er janvier 2009. La présentation des comptes se fait désormais selon 5 segments et les frais de siège, précédemment non affectés, sont désormais répartis sur les différents segments. Les données du 1er semestre 2008 ont été re-traitées suivant la nouvelle segmentation dans les comptes semestriels.

Résultats consolidés : des résultats de qualité qui illustrent la résistance du Groupe à la baisse du trafic

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d'affaires 1 285,9 1 214,0 +5,9%
EBITDA 423,6 405,5 +4,5%
Résultat opérationnel courant 247,1 236,6 +4,4%
Résultat opérationnel 242,3 232,9 +4,0%
Résultat financier -53,0 -42,3 +25,3%
Résultat net part du Groupe 127,3 125,6 +1,3%

Malgré le fléchissement du trafic, le chiffre d'affaires consolidé s’établit au 1er semestre 2009 en croissance de 5,9 % à 1 285,9 millions d'euros. Particulièrement impactée par la baisse du trafic, l’activité d’assistance en escale et prestations annexes est en baisse de 3,4 %. Hormis cette activité, toutes les activités sont en croissance, soutenues par :

  • Le développement des infrastructures et des services : ouvertures de nouvelles infrastructures en 2008 (nouvelle jetée d'embarquement du terminal 2E et terminal régional 2G) et 2009 (fin de la rénovation de CDG1) et création d’une redevance pour financer l’assistance des personnes handicapées ou à mobilité réduite en juillet 2008,
  • Un effet prix lié aux hausses des redevances accordées au 1er avril 2008 et au 1er avril 2009,
  • La progression du chiffre d'affaires des commerces (+ 1,4 %) qui bénéficient de l'extension des surfaces commerciales dans les nouvelles infrastructures et de la poursuite de la croissance du chiffre d’affaires par passager,
  • La forte progression du chiffre d'affaires de l'immobilier (+ 5,5 %), qui bénéficie notamment des commercialisations réalisées en 2008,
  • La poursuite de la croissance des activités de diversification (+ 25,1 %),
  • Des éléments non récurrents liés aux conditions climatiques exceptionnelles qui ont eu un impact positif sur les activités de dégivrage.

L'EBITDA poursuit sa progression (+ 4,5 % à 423,6 millions d'euros), grâce à un effort de maîtrise des charges courantes, malgré l’augmentation des coûts liés aux mises en service des nouvelles installations.

Les achats sont en hausse de 11,5 % à 93,7 millions d’euros, en raison de la progression des achats de produits de dégivrage et des achats de marchandises des filiales.

Les services extérieurs progressent de 8,1 % à 328,2 millions d’euros, sous l’effet de l’augmentation des coûts liés à la mise en place du service d'assistance des personnes handicapées ou à mobilité réduite (à partir de fin juillet 2008), de l’augmentation des charges de prestations externes des filiales (notamment ADP Ingénierie et Alyzia), et de la hausse des charges d’entretien et de maintenance (ouverture de nouvelles infrastructures). En revanche, les rémunérations d’intermédiaires sont en baisse grâce aux efforts de réduction des charges entrepris en 2009. De surcroît, le 1er semestre 2008 avait été impacté par les charges liées à une campagne publicitaire qui n’a pas été reconduite en 2009.

Les charges de personnel sont en augmentation de 6,9 % à 375,4 millions d’euros Les effectifs de la maison-mère sont en baisse de 3,7 %. Les effectifs du Groupe Alyzia progressent de 8,0 % en raison du transfert des activités d'assistance en escale depuis la société Aéroports de Paris et de la croissance de l'activité d'Alyzia Sûreté. La hausse des effectifs des autres filiales s’explique pour l’essentiel par la progression des effectifs d’ADP Ingénierie et de Hub télécom, consécutive à la croissance de ces filiales.

Les impôts et taxes augmentent légèrement (à 82,1 millions d’euros) sous l’effet de la hausse des impôts et taxes des filiales.

Les autres charges et produits s’établissent à -5,4 millions d’euros, en baisse de 65 %, le 1er semestre 2008 ayant été affecté par des éléments non récurrents.

Aéroports de Paris a annoncé le 12 mars 2009 la mise en place d’un plan d’économies structurelles devant permettre des économies de 17 millions d’euros en 2009 et 30 millions d’euros en 2010. Compte tenu de l’environnement économique et des perspectives de trafic, Aéroports de Paris a en outre décidé la mise en place d’un plan additionnel d’économies conjoncturelles de 25 millions d’euros pour 2009 reposant principalement sur le gel des embauches et des mesures d’économies sur les charges externes. A mi-parcours, les plans d’économies ont pu générer une économie globale de charges de 21 millions d’euros, en ligne avec l’objectif de 42 millions d’euros pour 2009.

Compte tenu de mises en service importantes de nouvelles installations en 2008 et 2009, les dotations aux amortissements progressent de 7,6 millions d’euros à 176,5 millions d’euros (+ 4,5 %). Le résultat opérationnel courant est en hausse de 4,4 % à 247,1 millions d'euros.

Après prise en compte d’éléments non récurrents liés essentiellement à la réorganisation des activités d’assistance en escale, le résultat opérationnel s’établit à 242,3 millions d’euros, en hausse de 4,0 %.

Le résultat financier s’établit à - 53,0 millions d’euros, marqué par la progression des charges brutes liées à l’endettement, en raison principalement de l’émission d’un emprunt obligataire en novembre 2008.

La quote-part des sociétés mises en équivalence s’élève à 2,8 millions d’euros (contre 0,6 million d’euros au 1er semestre 2008), en lien avec l’acquisition de 8 % de Schiphol Group en décembre 2008. La charge d’impôt est en baisse de 1,8 % à 64,5 millions d’euros, ce qui permet au résultat net de s’établir en hausse de 1,7 % à 127,7 millions d’euros.

Résultats par segment

Maintien de l’EBITDA des activités aéronautiques

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d'affaires 692,2 647,3 +6,9%
Redevances aéronautiques 376,0 376,4 -0,1%
Redevances spécialisées 86,2 61,2 +40,8%
Taxe d'aéroport 207,4 185,9 +11,6%
Autres recettes 22,6 23,8 -4,7%
EBITDA 154,5 155,2 -0,5%
Résultat opérationnel courant 40,9 49,8 -18,0%

Les redevances aéronautiques3 subissent l'impact de la baisse du trafic. Elles sont cependant soutenues par les augmentations tarifaires mises en œuvre dans le cadre du Contrat de Régulation Economique (+ 3,8 % en moyenne au 1er avril 2008 et + 5,5% en moyenne au 1er avril 2009) et l'accroissement du nombre de postes de stationnement des avions au contact des aérogares (redevance stationnement en hausse de 13,1 %).

Les redevances spécialisées sont tirées par l'introduction de nouveaux services et par les ouvertures de nouvelles capacités. Ainsi, l’assistance des personnes handicapées ou à mobilité réduite fournie par Aéroports de Paris, assurée depuis juillet 2008, génère un chiffre d’affaires additionnel de 15,8 millions d’euros en 2009. Les revenus liés aux capacités de tris des bagages et de banques d'enregistrement augmentent de 4,1 millions d'euros du fait de l'ouverture des nouvelles installations. Enfin, les prestations de dégivrage sont en hausse de 4,6 millions d’euros, l’hiver 2008/2009 ayant été plus rigoureux que l’hiver 2007/2008.

La taxe d’aéroport, dédiée principalement au financement des activités de sûreté, s’élève à 9,5 euros par passager au départ depuis le 1er janvier 2009 (8,75 euros en 2008). Elle s’élève à 207,4 millions d’euros et inclut 17,1 millions d’euros de produits à recevoir.

L’EBITDA reste stable à 154,5 millions d’euros, ce qui porte le taux de marge brute à 22,3 %, en baisse de 1,7 point par rapport au 1er semestre 2008.

Les dotations aux amortissements augmentent de 7,8 % à 113,6 millions d’euros, tirées par les mises en services importantes intervenues en 2008 et 2009. Le résultat opérationnel courant ressort en baisse de 18 %, à 40,9 millions d’euros.

Les commerces et services poursuivent leur développement malgré la baisse du trafic

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d'affaires 430,9 425,0 +1,4%
EBITDA 198,1 191,1 +3,7%
Résultat opérationnel courant 159,8 151,1 +5,7%

Décomposition du chiffre d’affaires :

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d’affaires 430,9 425,0 +1,4%
Activités commerciales 178,5 176,1 +1,4%
Redevances 120,8 119,3 +1,3%
Société de Distribution Aéroportuaire & Duty Free Paris 89,4 87,2 +2,6%
Eliminations -31,7 -30,4 +4,3%
Parcs et accès 72,1 77,4 -6,9%
Prestations industrielles 36,7 40,5 -9,4%
Recettes locatives 50,0 40,2 +24,3%
Autres 93,6 90,8 +3,1%

Malgré la baisse du trafic, les revenus des activités commerciales sont en hausse de 1,4 %. Les redevances4 sont en hausse de 1,3 % à 120,8 millions d’euros. Au sein de cet ensemble, les boutiques en zone réservée progressent de 3,9 % (après élimination d’éléments non récurrents) sous l'effet de la poursuite de l’augmentation du chiffre d’affaires par passager. Ce dernier progresse de 9,8 % à 12,3 euros tiré par le développement de nouvelles surfaces et d’un mix trafic favorable (croissance du poids des faisceaux internationaux). Le chiffre d’affaires provenant des filiales Société de Distribution Aéroportuaire et Duty Free Paris progresse de 2,6 % à 89,4 millions d'euros5.

Le chiffre d'affaires des parcs et accès est en baisse de 6,9 % en raison de la baisse du trafic.

Le chiffre d'affaires des prestations industrielles (fourniture d’électricité et d’eau) diminue de 9,4 % en raison du transfert des prestations de confort climatique aux recettes locatives du même segment. A périmètre constant, le chiffre d'affaires augmente de 6,6 % en raison des ouvertures des nouvelles infrastructures et de la hausse du prix d'achat du gaz sur lequel sont indexés les revenus de ces prestations.

Les revenus locatifs6 bénéficient des nouvelles locations dans les installations ouvertes en 2008 et 2009 et du transfert des prestations de confort climatique.

Les autres produits sont essentiellement constitués de prestations internes.

Grâce aux efforts de maitrise des charges, l’EBITDA du segment progresse de 3,7 % à 198,1 millions d’euros, le 1er semestre 2008 ayant été pénalisé par des dotations aux provisions (nettes de reprises) d’un montant de 4,1 millions d’euros (1,0 million d’euros au 1er semestre 2009). Le taux de marge brute s’établit ainsi à 46,0 %, en hausse d’un point par rapport au 1er semestre 2008.

Les dotations aux amortissements sont en baisse de 3,9 % à 38,3 millions d’euros, ce qui permet au résultat opérationnel courant de s’établir en hausse de 5,7 %, à 159,8 millions d’euros.

Poursuite des bonnes performances de l’immobilier

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d'affaires 107,8 102,2 +5,5%
EBITDA 62,2 53,4 +16,5%
Résultat opérationnel courant 46,7 38,0 +23,0%

Le chiffre d'affaires du segment Immobilier poursuit son développement (+ 5,5 %) à 107,8 millions d'euros grâce à la forte croissance forte du chiffre d'affaires réalisé avec des tiers. Ce dernier s’élève à 83,8 millions d'euros, en forte croissance (+ 8,6 %), tiré par les commercialisations effectuées en 2008 (gare de fret à Paris-Orly et extension du hub FedEx à Paris-Charles-de Gaulle). Il bénéficie également de l’impact positif de l'indexation des contrats sur l'indice du coût de la construction (+ 6,2 % en moyenne appliqués au 1er janvier 2009). Le chiffre d’affaires interne s’élève à 24,0 millions d’euros, en baisse de 4,3 %.

L’EBITDA s’établit en forte hausse (+ 16,5 %) à 62,2 millions d’euros, la croissance des charges étant moins dynamique que celle du chiffre d’affaires. Il bénéficie par ailleurs de reprises de provisions (nettes de dotations) pour 9,4 millions d’euros au 1er semestre 2009 contre 3,5 millions d’euros au 1er semestre 2008. Le taux de marge brute s’établit à 57,7 %, en hausse de 5,5 points.

Les dotations aux amortissements sont stables, à 15,5 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant ressort à 46,7 millions d’euros, en hausse de 23,0 %.

Redressement du segment escale et prestations annexes

En millions d'euros 30/06/09 30/06/08 2009 / 2008
Chiffre d'affaires 94,0 97,3 -3,4%
EBITDA -1,8 -7,9 -77,5%
Résultat opérationnel courant -3,0 -9,2 -67,5%

Le chiffre d’affaires du segment d’assistance en escale et prestations annexes est en baisse de 3,4 % au 1er semestre 2009. Particulièrement affecté par la baisse du trafic, le chiffre d'affaires de l’activité d’assistance en escale est en baisse de 9,0 %, les gains de nouveaux contrats n’ayant pas suffit à compenser les pertes de contrats et la réduction de l’activité de certaines compagnies clientes. L’activité de sûreté est en revanche en hausse de 14,6 % à 26,5 millions d’euros, en raison de renégociations de contrats et de la hausse du volume de prestations rendues.

La réorganisation de cette activité, commencée en 2007, est désormais achevée. Elle a permis le regroupement de l’activité d’assistance en escale et prestations annexes au sein de la filiale Alyzia.

Un plan d’économies devant permettre de réduire le déficit courant en 2009 et faire face à la baisse du trafic a été mis en place. Sous l’effet de la réorganisation de l’activité d’assistance en escale et de la maitrise des charges de personnel et des achats et charges externes issue de la mise en œuvre de ce plan d’économies, l’EBITDA se redresse et s’établit à - 1,8 millions d’euros, contre - 7,9 millions au 1er semestre 2008.

Le résultat opérationnel courant s’élève à - 3,0 millions d’euros (- 9,2 millions d’euros au 1er semestre 2008).

Forte croissance des autres activités

En millions d'euros   30/06/09   30/06/08   2009 / 2008
Chiffre d'affaires 123,5 98,7 +25,1%
EBITDA 9,9 13,7 -27,7%
Résultat opérationnel courant 2,4 6,7 -63,9%

ADP Ingénierie poursuit un développement soutenu grâce à la montée en charge des contrats signés en 2007, 2008 et 2009 notamment à Djeddah (Arabie Saoudite), à Bogota (Colombie), à l’île Maurice et en Libye (Tripoli, Benghazi et Sebah). Son chiffre d’affaires s’élève à 60,0 millions d’euros, en hausse de plus de 43 %. L’EBITDA s’établit à 3,5 millions d’euros (+ 6,5 %) et le résultat opérationnel courant à 3,1 millions d’euros (+ 3,8 %). A fin juin, le carnet de commandes reste très élevé : il s’établit à 290 millions d’euros.

Hub télécom a acquis le 8 avril 2009 la société Masternaut, leader européen des solutions de géolocalisation. Le chiffre d’affaires du groupe Hub télécom s’élève à 54,7 millions d’euros, en hausse de 12,4 %. A périmètre constant, le chiffre d’affaires est cependant en recul de 4,3 %, du fait notamment de l'impact de la crise économique sur les ventes de solutions de traçabilité/mobilité au sein de Hub Telecom Région. L’EBITDA s’élève à 8,1 millions d’euros, en baisse de près de 28 %. Le résultat opérationnel courant s’établit à 1,1 million d’euros, en baisse de près de 76 %, en raison notamment du poids des dotations aux amortissements.

Aéroports de Paris Management a signé à l’automne 2008 un contrat de gestion avec l’aéroport de la République de Maurice. Cependant, l’effet positif de la mise en œuvre de ce contrat ne suffit pas à compenser le recul de l’activité des autres aéroports gérés par la filiale. Le chiffre d’affaires s’élève à 5,5 millions d’euros (- 7,9 %), l’EBITDA à 0,3 million d’euros et le résultat opérationnel courant à 0,2 million d’euros.

Endettement

Le ratio dette nette / capitaux propres s’élève à 78 % au 30 juin 2009, 73 % à fin 2008, et 68 % au 30 juin 2008.

L’endettement net du Groupe s’élève à 2 412 millions d’euros contre 2 254 millions d'euros au 31 décembre 2008, traduisant le tirage effectué au cours du 1er semestre 2009 du prêt BEI, destiné à financer le satellite 4 de Paris-Charles de Gaulle, pour un montant de 200 millions d’euros.

Perspectives

Sur la base d’une hypothèse de baisse du trafic de passagers comprise entre - 4,5 % et - 6,5 %, Aéroports de Paris maintient sa prévision de légère croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice 2009. L'EBITDA 2009 devrait être du même ordre de grandeur que l'EBITDA 2008. Aéroports de Paris anticipe une croissance de l'EBITDA comprise entre + 50 % et + 60 % entre 2005 et 2010.

Pour faire face à l'environnement économique actuel, Aéroports de Paris a annoncé en mars 2009 l’adoption d’un programme structurel d'économies visant à réduire les coûts de 17 millions d'euros en 2009 et de 30 millions d'euros en 2010, ainsi que l’adoption de mesures d'économies additionnelles liées au contexte de 2009 pour un montant de 25 millions d'euros. Ces mesures d’économies sont assorties d’un report de 100 millions d'euros d'investissements initialement prévus en 2009. Le programme évolue conformément à nos attentes.

Pour ce qui concerne l’activité d’assistance en escale, Aéroports de Paris anticipe toujours une baisse sensible du chiffre d'affaires et vise une réduction de son déficit opérationnel courant en 2009.

Agenda

Vendredi 28 août 2009 :

  • réunion de présentation des résultats semestriels 2009 à 10h00
  • Webcast en direct, puis en différé à partir de 14h00

Vendredi 13 novembre 2009 : chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2009

Déclarations prospectives

Des déclarations prospectives figurent dans le communiqué de presse ci-avant. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables par Aéroports de Paris Elles comprennent notamment des informations relatives à la situation financière, aux résultats et à l’activité d’Aéroports de Paris. Ces données, hypothèses et estimations sont sujettes à des risques (dont ceux décrits dans le document de référence enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers le 30 avril 2009 sous le numéro R. 09-038) et des incertitudes qui, pour beaucoup d’entre eux ne peuvent être maîtrisés par Aéroports de Paris et ne sont que difficilement prévisibles. Ils peuvent entraîner des résultats substantiellement différents de ceux prévus ou suggérés dans ces déclarations.

Aéroports de Paris

Siège social : 291, boulevard Raspail, 75014 PARIS

Société anonyme au capital de 296 881 806 euros

552 016 628 RCS Paris

Aéroports de Paris construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget. Aéroports de Paris est le 2ème groupe aéroportuaire européen en termes de chiffres d'affaires aéroportuaire et le 1er groupe européen pour le fret et le courrier. Aéroports de Paris compte près de 460 compagnies aériennes clientes dont les acteurs majeurs du transport aérien. Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le Groupe poursuit une stratégie de développement de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2008, le chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris s'est élevé à 2 527,0 millions d'euros et la Société a accueilli 87,1 millions de passagers.

ANNEXES

Compte de résultat consolidé

(en milliers d'euros)   Notes  

1er semestre

2009

  1er semestre

2008

Produit des activités ordinaires 7 1,285,882 1,213,952
Autres produits opérationnels courants 8 4,014 2,084
Production immobilisée 9 22,408 21,925
Production stockée 10 4,955
Achats consommés 10 (93,656) (84,001)
Charges de personnel 11 (375,447) (351,188)
Autres charges opérationnelles courantes 12 (421,271) (402,051)
Dotations aux amortissements 13 (176,516) (168,933)
Dépréciations d'actifs, nettes de reprises 13 (2,404) (231)
Dotations aux provisions, nettes des reprises 13 4,050 56
Résultat opérationnel courant   247,071 236,568
Autres produits et charges opérationnels 14 (4,769) (3,685)
Résultat opérationnel   242,302 232,883
Produits financiers 15 42,109 47,061
Charges financières 15 (95,072) (89,324)
Résultat financier 15 (52,963) (42,263)
Quote-part du résultat net des entreprises mises en équivalence 16 2,877 645
Résultat avant impôt   192,215 191,266
Impôts sur les résultats 17 (64,503) (65,689)
Résultat de la période   127,713 125,577
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires 444 2
Résultat attribuable aux porteurs de capitaux propres de la société mère   127,268 125,575
Résultats par action attribuables aux porteurs d'actions ordinaires de la société mère :
 
Résultat de base par action (en euros) 18 1.29 1.27
Résultat dilué par action (en euros) 18 1.29 1.27

Pour les notes, voir l’annexe aux comptes consolidés intermédiaires résumés

Bilan consolidé

ACTIFS   Notes   Au   Au
(en milliers d'euros)   30.06.2009 31.12.08
Immobilisations incorporelles 19 69,800 52,783
Immobilisations corporelles 20 5,377,580 5,400,326
Immeubles de placement 21 329,238 293,736
Participations dans les entreprises mises en équivalence 16 398,475 401,601
Autres actifs financiers non courants 22 53,936 53,553
Actifs d'impôt différé 17 1,370 1,837
Actifs non courants   6,230,398 6,203,837
Stocks 23 15,634 11,369
Clients et comptes rattachés 24 594,846 518,904
Autres créances et charges constatées d'avance 25 104,387 112,699
Autres actifs financiers courants 22 73,751 82,386
Actifs d'impôt exigible 17 3,338 1,448
Trésorerie et équivalents de trésorerie 26 412,130 372,997
Actifs courants   1,204,086 1,099,802
TOTAL DES ACTIFS   7,434,484 7,303,638
       
CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS Notes Au Au
(en milliers d'euros)   30.06.2009 31.12.08
Capital 27 296,882 296,882
Primes liées au capital 27 542,747 542,747
Actions propres 27 (2,589) (4,190)
Ecarts de conversion 27 (2,066) (2,192)
Résultats antérieurs non distribués 27 2,128,325 1,990,910
Résultat de la période (part du groupe) 127,268 272,561
Intérêts minoritaires 27 1,209 773
Capitaux propres   3,091,776 3,097,491
Emprunts et dettes financières à long terme 29 2,336,627 2,592,052
Provisions pour engagements sociaux - part à plus d'un an 11 294,835 301,591
Autres provisions non courantes 28 - 38
Passif d'impôt différé 17 151,896 138,623
Autres passifs non courants 31 31,225 31,135
Passifs non courants   2,814,582 3,063,439
Fournisseurs et comptes rattachés 32 380,073 476,814
Autres dettes et produits constatés d'avance 33

Business Wire

Les plus belles photos d'avions
Airbus A319-111 (G-EZBT) Airbus A319-111 (G-EZAP) Airbus A320-214 (EI-CVA) Boeing 787-8 Dreamliner (ET-ATK) Airbus A321-231 (G-OZBH) Boeing 737-8AS (EI-DHY)