Dépêches

L'accident du Boeing 747 à Dubaï aurait pu être évité

Dépèche transmise le 17 septembre 2010 par PRNewswire

HONOLULU, September 17, 2010 /PRNewswire/ -- Le Boeing 747-400 cargo qui s'est écrasé près de l'aéroport de Dubaï le 3 septembre aurait pu atterrir en toute sécurité si l'avion avait été équipé d'un système de vision en situation d'urgence qui permet aux pilotes de voir même en présence de fumée aveuglante impossible à dissiper. Seuls 1 500 avions environ, parmi lesquels ceux utilisés par les hauts fonctionnaires gouvernementaux et les jets d'affaires, sont dotés d'un système de sécurité de la vision. Rares sont les avions de ligne commerciaux équipés.

Les premiers rapports établis sur la base des données issues de l'enregistreur de vol indiquent que la fumée avait envahi le cockpit, masquant la visibilité des pilotes. D'après les enregistrements, ceux-ci ont "volé à l'aveuglette" avant de tenter un atterrissage sur la base de leur vitesse sol, de l'altitude et des instructions données oralement par les contrôleurs aériens. L'avion a fini par s'écraser, tuant les deux pilotes.

L'incendie qui s'est déclaré le 3 septembre 2010 à bord du Boeing 747-400 n'est pas un évènement isolé. L'ancien responsable du Flight Standards Service de la FAA est l'auteur d'une étude publiée en 2002 indiquant qu'il se produit un début d'incendie lors d'un vol sur 5 000 environ. Une autre étude de l'Airline Pilots Association (ALPA) a révélé qu'en Amérique du Nord uniquement il se produit chaque jour trois incidents avec fumée obligeant en moyenne à un atterrissage d'urgence par jour.

Les enquêteurs du monde entier chargés d'élucider les causes de tels accidents, parmi lesquels le NTSB, ont formulé de nombreuses recommandations pour faire aux situations dangereuses que constitue un cockpit envahi par la fumée. Les règlements veulent que les pilotes soient en permanence en mesure de voir, mais les procédures et technologies actuelles destinées à évacuer et dissiper la fumée se sont avérées inadaptées en présence de fumée dense impossible à stopper.

Il existe pourtant une technologie qui permet aux pilotes de voir dans les conditions auxquelles les pilotes de l'avion qui s'est écrasé à Dubaï auraient été exposés. Produit par VisionSafe Corporation (), le système de vision garantie en situation d'urgence (Emergency Vision Assurance System"(TM) ou EVAS(R)) a été conçu pour permettre aux pilotes de faire atterrir leur appareil en toute sécurité et en urgence en cas de présence de fumée dense. La technologie EVAS (R) permet de déplacer la fumée dense en cas d'urgence en vol et de créer un couloir de visibilité entre les masques des pilotes, les instruments vitaux et la vitre du cockpit. Les pilotes peuvent ainsi voir à l'extérieur, voir leurs instruments, consulter la liste de contrôle des procédures d'urgence quelles que soient les conditions de vol, ce qui leur permet de continuer à piloter leur avion et le poser en toute sécurité. L'Emergency Vision Assurance System(TM) est homologué par la FAA, l'EASA et d'autres organismes de réglementation aérienne étrangers.

Les syndicats de pilotes ont récemment attiré l'attention du Congrès américain sur le problème que constitue la présence de fumée dans le cockpit en envoyant des lettres stipulant que "le personnel navigant et le public méritent de bénéficier du même degré de sécurité" que "le ministre des Transports [et] le ministre de la sécurité intérieure" dont les avions sont équipés d'une technologie qui permet à leurs pilotes de voir même en présence de la pire des fumées.

De nombreuses compagnies ont équipé leurs avions d'un Emergency Vision Assurance System(TM), notamment JetBlue Airlines aux États-Unis, PrivatAir en Suisse et NetJets. Dans plusieurs pays, des avions VIP, parmi lesquels les avions militaires et les avions de la FAA transportant des fonctionnaires de haut rang, sont équipés de cette technologie. Celle-ci est également installée en série sur certains avions d'entreprise à la pointe de la technologie. La plupart des compagnies aériennes commerciales n'ont toutefois pas doté leurs appareils d'un système de vision en cas d'urgence, exposant la quasi-totalité des passagers à bord de vols commerciaux aux dangers qui auraient causé l'accident de Dubaï.

L'Emergency Vision Assurance System(TM) (EVAS(R)) sera présenté au salon organisé du 19 au 21 octobre à Atlanta par la National Business Aircraft Association (NBAA), stand 6529.

CONTACT: Christian Werjefelt, +1-808-235-0849, poste 21, ou portable :+1-808-284-8069,

PRNewswire

Les plus belles photos d'avions
L4H (F-AZII) Airbus A320-214 (CS-TNP) Dassault Falcon 7X (VQ-BAA) Dassault Falcon 7X (VQ-BAA) Dassault Falcon 7X (VQ-BAA) Douglas DC-7C Seven Seas (EC-BBT)