Dépêches

Le Nimrod à la casse : une lacune dans les capacités du Royaume-Uni

Dépèche transmise le 19 février 2011 par PRNewswire

LONDRES, February 18, 2011 /PRNewswire/ -- Les Majors Généraux Blair Hansen (Force aérienne des États-Unis) et Yvan Blondin (Force aérienne canadienne) ont été rejoints par le Général De La Cruz des Philippines pour présider l'évènement annuel de l'ASARC (Air Surveillance & Reconnaissance).

Il y a tout juste deux ans, 18 898 missions de surveillance aérienne étaient effectuées en Afghanistan. En se penchant sur ces mêmes chiffres pour le mois de septembre de l'année dernière, on se rend compte que 11 229 de ces missions ont été menées uniquement durant ce mois. Il est extrêmement difficile pour les contrôleurs aériens avancés (CAA) d'obtenir un appui en armes de précision ou en artillerie sans être absolument certains de la nature de leur cible. La surveillance aérienne fournit justement le type d'assurance dont un officier deux étoiles a besoin pour placer efficacement l'autorité dans les mains d'un CAA / JTAC (contrôle aérospatial et contrôle des objectifs interforces) ou de commandants au sol.

Le Nimrod étant en partance pour la casse, cela crée-t-il des lacunes en termes de besoins pour le Royaume-Uni ? Strictement parlant, probablement pas, mais le besoin en assurance contre des dommages collatéraux et politiques demeure bel et bien réel et permanent sur le champ de bataille.

Toutes celles et tous ceux travaillant dans le secteur du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance (RSR) aériens devront s'intéresser aux résultats de l'évènement annuel de l'ASARC, cette année à Londres (les 22 et 23 mars).

- Comment les plateformes de RSR aérien peuvent-elles être intégrées ? - Que peut accomplir la fusion des données pour la surveillance et la reconnaissance aérienne ? - Quelles capacités d'UAV (véhicule aérien sans pilote) sont émergentes et quelles sont leurs conséquences pour le RSR aérien ?

Ces questions figurent parmi les thèmes centraux de l'évènement de l'ASARC de cette année et forment la base des discussions d'experts (dirigées par le Colonel John Fitzgerald et le Commandant d'escadre Nuttall) et des présentations. Le programme britannique du Nimrod étant résilié, il existe désormais une importante lacune en termes de capacité militaire opérationnelle pour le Royaume-Uni. Bien que cela ne soit pas classé en tant que "besoin" en capacité, il ne fait aucun doute que d'autres plateformes et technologies vont être prises en considération pour fournir des capacités de surveillance et de reconnaissance.

A PROPOS DE DEFENCE IQ

Defence IQ est l'organisateur d'une série d'évènements mondiaux et dirige une communauté en ligne de professionnels des secteurs militaire et privé. Nous fournissons la plateforme sur laquelle les experts principaux en matière de défense partagent leur expérience, leurs connaissances et leurs pensées stratégiques. Nous nous consacrons à la provision de ressources de défense stratégiques englobant les problèmes de défense actuels auprès du personnel militaire et du secteur privé. Rejoignez notre communauté en cliquant sur ce lien :

Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site :

Contact : , +44(0)207-368-9300

CONTACT: Contact : , +44(0)207-368-9300

PRNewswire

Les plus belles photos d'avions
Boeing 767-330/ER (4X-EAJ) CASA C-212-100 Aviocar (T.12B-58) Airbus A321-211 (CS-TJG) Embraer ERJ-190LR (ERJ-190-100LR) (CS-TPP) Boeing 747-4R7F/SCD (LX-WCV) Airbus A330-222 (CS-TOF)