Grumman TBM-3E Avenger

Description de la version Grumman TBM-3E Avenger

Le TBF/TBM Avenger est un avion-torpilleur de la Seconde Guerre Mondiale, qui connut un certain succès dans le Pacifique, ainsi qu'en Atlantique dans un rôle d'escorte de convoi et de lutte anti-sous-marine. Successeur du peu apprécié Douglas TBD Devastator, c'était un gros appareil monomoteur à trois membres d'équipage : un pilote, un mitrailleur arrière, et un radio/bombardier/mitrailleur ventral. En dépit des lourdes pertes qu'il subit lors de ses premiers engagements, en juin 1942, le TBF s'imposa rapidement comme le meilleur bombardier torpilleur de l'US Navy. Sa taille lui permit de se recycler, après 1945, dans des rôles de lutte ASM, notamment dans la Royal Canadian Navy.

En 1939, l'US Navy émit des spécifications concernant un bombardier torpilleur, remplaçant du vieillissant Douglas TBD Devastator. Elle désirait en particulier un appareil avec un plus grand rayon d'action et une capacité d'emport plus importante, capable de voler à plus de 250 noeuds à pleine charge et monter à plus de 30 000 pieds. Grumman se lança dans une étude et produisit un prototype construit autour d'un moteur Wright de 1700 chevaux. Cet appareil vola pour la première fois durant l'année 1942, et se révéla constituer un progrès important par rapport à son prédécesseur.

La constuction en chaîne débuta en 1942, les premiers appareils étant livrés juste avant la bataille de Midway, en Juin 1942. Le TBF-1 ainsi que le TBM-1, construits par General Motors, avaient un moteur R-2600-8 en étoile de 1700 chevaux ; ils étaient armés d'une mitrailleuse de nez, d'une mitrailleuse arrière en tourelle et d'une mitrailleuse ventrale. Quant au TBF-1C et au TBM-1C, ils étaient dotés de deux mitrailleuses de voilure supplémentaires remplaçant la mitrailleuse de nez. Lorsque Grumman rendit le F6F Hellcat prioritaire sur les chaînes de production, c'est General Motors qui prit la suite avec le TBM-3, équipé d'un propulseur plus puissant.

Les premiers Avenger arrivent juste avant la bataille de Midway, et quelques uns sont engagés depuis l'île contre les porte-avions japonais. Sur les six avions partis avec , seul un rentrera, avec un membre d'équipage tué, mais ce taux de pertes catastrophique est plutôt dû à l'absence d'escorte qu'à une faiblesse de l'avion. D'ailleurs, des quatre Martin B-26 Marauder partis avec eux, seuls deux rentreront. Par la suite, les Avenger coulèrent leur première grosse pièce durant la bataille de Guadalcanal, où ils participèrent à la destruction du cuirassé Hiei. Ils furent employés dans un rôle anti-sous-marin dans le Pacifique et l'Atlantique, et continuèrent après la guerre dans ce rôle, grâce à la place disponible pour installer des équipements électroniques.

Fiche technique de la version Grumman TBM-3E Avenger

Armement
Bombe(s) -
Canon(s) -
Charge offensive -
Missile(s) -
Mitrailleuse(s) -
Capacité
Capacité en carburant -
Dimensions
Envergure -
Hauteur -
Longueur -
Surface alaire -
Equipage
Mitrailleur(s) -
Navigateur(s) -
Pilote(s) -
Masses
Masse à vide -
Masse maximale à l'atterrissage -
Masse maximale au décollage -
Motorisation
Moteur(s) -
Poussée -
Puissance -
Réacteur(s) -
Turbopropulseur(s) -
Performances
Distance d'atterrissage -
Distance de décollage -
Distance franchissable -
Plafond opérationnel -
Rayon d'action tactique -
Turbulence de sillage -
Vitesse ascensionnelle -
Vitesse de croisière -
Vitesse de croisière maximale -
Vitesse maximale -
Production
Exemplaire(s) produit(s) -

Toutes les photos de la version Grumman TBM-3E Avenger sur Pictaero

Grumman TBM-3E Avenger (F-AZJA) Grumman TBM-3E Avenger (F-AZJA) Grumman TBM-3E Avenger (F-AZJA)

Voir toutes les photos de la version Grumman TBM-3E Avenger

Les plus belles photos d'avions
Boeing 757-33N(WL) (N77867) Bombardier CRJ-900 (ES-ACC) Airbus A320-233 (HA-LPJ) ATR 72-500 (ATR-72-212A) (OY-JZW) Airbus A320-251N (WL) (N301FR) Boeing 737-3G7/F (TS-ICB)