Deux tentatives d'atterrissage avortées et remise des gaz à Eilat

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

personnal
Membre

Inscrit le 13/04/2010
3 messages postés

# 13 avril 2010 14:24
Bonjour à tous,

je me suis inscrit sur ce forum exprès pour raconter ma mésaventure et la peur de ma vie il y a deux jours.

Nous sommes partis de Paris sur un Vol AIGLE AZUR un airbus A 319 vers EILAT Dimanche 11 Avril.

A Notre arrivée, aucune visibilité et surtout une tempête de sable au dessus de l'aéroport, un truc de dingues comme on en voit dans les films.

Je m'en rends compte lors de notre premier passage, l'avion est assez haut et remet les gaz largement au dessus de l'aéroport (disons 30 - 40 mètres) que l'on distingue comme dans une vision cauchemardesque d'une station en plein milieu d'une tempête de neige, avec des vents tourbillonnant.

Cela faisait le même effet.

le pilote remet une première fois les gaz et on remonte.

Le pilote décide de tenter une seconde approche, cette fois ci, on descend, on descend, on voit la piste, on est à 5 mètres du sol, peut être moins et tout d'un coup, remise des gaz et l'on remonte à fond....

On y arrive, cette fois le pilote abandonne et détournement sur Tel AVIV ou après avoir traversé la tempête et avoir été secoué à nouveau comme une salade dans un saladier on se pose.

Je tiens à saluer tout de même le pilote qui je pense a été extraordinaire.

J'ai ensuite appris qu'il s'agissait d'un pilote instructeur et qu'une telle situation ne lui serait arrivé qu'une seule fois, mais je n'ai pu avoir cette info directement du pilote que j'aurais aimé salué.

je pense que ce n'était en tout état de cause pas loin de la catastrophe vu la tempête et perso, moi qui prends l'avion très souvent, je n'en avais jamais vu une pareille...

Merci de vos commentaires.

(Dernière édition le 13 avril 2010 14:30)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 13 avril 2010 15:35
Bonjour Personnal et bienvenue sur ce forum,

Deux remises de gaz et un déroutement : on traduit par 3 très bonnes décisions !... smile

Si tous les passagers en gardent le même sentiment que vous, voilà une excellente publicité pour Aigle Azur.
Reste à espérer que le captain n'aura pas eu de reproches, même voilés, pour ne pas s'être posé à destination...

Bonne journée,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

personnal
Membre

Inscrit le 13/04/2010
3 messages postés

# 13 avril 2010 15:40
merci pour la réponse, ça rassure tout de même....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 13 avril 2010 15:51
Bonjour Personnal et bienvenue sur le forum,
Dans une telle situation, le pilote a dû tenir compte de divers facteurs, dont la visibilité et la turbulence qui sont des facteurs classiques pour une tempête. L'avion est certifié pour atterrir avec une certaine vitesse de vent traversier (composante perpendiculaire) et ne doit pas dépasser la limite en tenant compte des rafales.
Le pilote a donc jugé que les conditions n'étaient pas remplies pour l'atterrissage et a donc très logiquement remis les gaz deux fois en insistant un peu plus la seconde fois.
Par contre un aspect particulier du vent de sable est l'effet abrasif des grains de sable (c'est comme ça qu'on décape les ponts). Je ne suis pas sûr qu'un réacteur puisse résister longtemps à ce genre de régime.
J'ai vu un Corsair de l'Aéronavale en livrée bleue nettoyé jusqu'au métal brillant en une demi-heure !
Dernier point, mais non des moindres, le pilote s'est dérouté et non détourné sur Tel-Aviv... sinon vous ne pourriez sans doute pas raconter votre aventure aussi facilement.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

personnal
Membre

Inscrit le 13/04/2010
3 messages postés

# 13 avril 2010 15:55
Vector a écrit :Bonjour Personnal et bienvenue sur le forum,


Dernier point, mais non des moindres, le pilote s'est dérouté et non détourné sur Tel-Aviv... sinon vous ne pourriez sans doute pas raconter votre aventure aussi facilement.
merci,

oui c'est juste wink merci pour votre réponse, mais quelle frayeur ....

Je n'avais vraiment jamais vu une telle tempête....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

confidentiel
Membre

Inscrit le 22/04/2010
1 message posté

# 22 avril 2010 23:45
Bonjour,
J'étais sur ce vol également.
Je ne peux que confirmer l'énorme frayeur...

Comme le dit très justement Eolien, ce professionnel a pris les bonnes décisions au bon moment.

L'équipage a également été à la hauteur lors de ce vol et ces deux tentatives d'atterrissage, il s'est montré rassurant et disponible malgré tout.

J'imagine qu'il s'agit, pour le commandant de bord et pour tout l'équipage, de procédures ne présentant pas un caractère si exceptionnel, mais pour nous, passagers, nous avons eu le sentiment d'avoir frôlé la catastrophe...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !