Accident vol 302 Ethiopian 737 Max

Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 313 messages postés

# 10 juin 2019 00:01
https://fr.reuters.com/article/business ... A0KL-OFRBS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 313 messages postés

# 11 juin 2019 18:46
Crise du 737 MAX : le principal actionnaire de Boeing fait monter la pression

Les gestionnaires du fonds Vanguard, principal actionnaire de l'avionneur avec 7 % du capital, se disent « très préoccupés » après des informations qui font état de lacunes de l'avionneur en matière de surveillance, rapporte le « Financial Times ». De son côté Ralph Nader, le défenseur des droits des consommateurs, estime que le 737 MAX « ne doit plus jamais voler ».
Cet avion présente un défaut de conception qui se manifeste par du pitch up . Ce phénomène est strictement aérodynamique et s'apparente à la perte d'adhérence de la roue avant d'un vélo ... Il est sensible à de nombreux paramètres ce qui rend une rustine logiciel compliquée pour couvrir l'ensemble des situations potentiellement critiques . Boeing a réalisé plus de 200 vols totalisant plus de 300 heures d'essais ce qui est considérable et l'affaire n'est toujours pas verrouillée . Il faudra regarder de prêt l'usine à gaz du nouveau MCAS , l'analyse de pannes et les limitations inévitables qui vont en résulter . L'avion n'est pas sain de base et les miracles du numériques ne repeignent pas les filets d'air .
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 313 messages postés

# 16 juin 2019 17:50
16 JUIN 2019 SOURCE: FLIGHTGLOBAL.COM PAR: JON HEMMERDINGER PARIS
Les plus grands dirigeants d'avions commerciaux de Boeing entrent dans le salon cette année, soulignant un message avant tout: leur objectif principal reste de garantir le retour du 737 Max en toute sécurité.

"Cela ne sera en aucun cas un spectacle aérien typique", a déclaré Kevin McAllister, directeur général de Boeing Commercial Airplanes, à FlightGlobal. "Nous nous concentrerons sur la remise en service du 737 Max. Nous passerons du temps avec nos clients et nos fournisseurs."

Que Boeing puisse annoncer des commandes d’avions au salon - peut-être des commandes d’avions longs courriers - reste inconnu.

Quoi qu'il en soit, McAllister a déclaré que "le 737 Max était absolument au sommet de nos préoccupations", ajoutant que la société se trouvait dans un "moment crucial".

"Nous devons être humbles et introspectifs et veiller à ce qu'un tel accident ne se reproduise plus", a-t-il déclaré.

Boeing attend maintenant de la Federal Aviation Administration et des autorités de réglementation d'autres pays pour certifier sa mise à jour du système d'augmentation des caractéristiques de manœuvre (MCAS) du 737 Max .

"Nous avons une grande confiance dans les logiciels mis à jour que nous proposons", a déclaré McAllister. "De plus, nous sommes très concentrés sur le matériel de formation avec nos clients."

La date à laquelle l'agence peut approuver la mise à jour reste incertaine, bien que certaines compagnies aériennes aient exclu 737 Max de leurs horaires jusqu'en septembre.

En vue de son retour, Boeing a mis en place des "équipes de mise en service" avec les compagnies aériennes, a positionné les pièces de rechange auprès des clients et a organisé des réunions avec les compagnies aériennes dans le monde entier - dans le but d'aider le 737 Max à voler aussi vite que possible. quand la mise à la terre se soulève.

"Je pense que nous devons être sans faille sur la façon dont nous remettrons cet avion en service", a déclaré McAllister.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 313 messages postés

# 16 juin 2019 18:32
https://fr.reuters.com/article/business ... H0K1-OFRBS
C'est un vrai sujet mais un peu délicat dans le contexte actuel . Le numérique permet de maquetter avec une grande précision et d'intégrer par exemple la maintenance dès la conception . Par contre faire l'impasse sur l'identifications des modes de structures ou des essais de chargement de la voilure est beaucoup plus risqué . Quant à la validation du temps d'évacuation ...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !