Les subventions

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 31 octobre 2005 23:36
Pensez vous que les compagnies comme Airlianir, Brit Air en France ou bien Ryanair et flybe reçoivent des subventions lorsqu celles-ci desservent des destinaions peu populaires ( Brive par Exemple pour Airlinair, le Puy pour Hex Air, et Exeter pour Flybe au dépat de Paris, et Rodez pour Ryanair au départ de Londres)


S'il elles en ont, comment se " manifestent ces subventions: réduction cout d kerosene, des taxes d'aérports, charges dverses, publicité gatuie ou à un cout réduit, ...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

francois78
Membre

Inscrit le 25/01/2009
103 messages postés

# 1 novembre 2005 18:10
smile
Pour faire bref, en France il y a deux types de subventions :
- les unes sont liées à la notion de service public, sur des axes dont la rentabilité commerciale n'est pas prouvée. Ces subventions sont alimentées par l'état, mais aussi le plus souvent par les collectivités locales, qui adroitement ou non cherchent à protéger des intérêts régionaux. Ce qui trop souvent donne lieu à des dérives discutables, tant sur le plan moral, que des moyens utilisés, et sont loin de prouver une rentabilité économique évidente. Créneau dans lequel s'engouffrent certaines petites compagnies en manque de marché. Un des derniers exemples du genre : l'affaire de la ligne Agen Paris qui a fait les choux gras des médias (plus ou moins bien informés ! ! ! )
- les autres sous des formes plus ou moins hypocrites : méthode largement utilisée par Ryanair afin de réduire ses coûts. Mais ce que ne semblent pas très bien percevoir les 'autorités' qui ont décidé de payer, c'est que ces transporteurs ne sont pas des 'enfants de choeur' c'est que le jour où la ligne objet de cette 'participation financière' n'apporte pas les résultats souhaités, sans aucun d'état d'âme, cette dernière est fermée, et les dits- transporteurs, n'ayant aucune obligation de desserte envoient leurs avions vers d'autres cieux plus 'lucratifs'
ATTENTION : tout ceci est très schématique, et ne cherche qu'à donner un éclairage aussi pragmatique que possible.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 1 novembre 2005 19:53
Et puis il y a les subventions déguisées avec des remises sur les taxes par certains aéroports sur la demande des autorités locales.

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 1 novembre 2005 21:22
Merci beacoup pour ces infos...

Cependant, il me semble que le "scandale" de la ligne Agen Paris portait plus sur un vol qui s'est mal déroulé plus qu'une ligne exploitée par une compagnie étrangère...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vincent
Responsable

Avatar de Vincent

Inscrit le 23/08/2005
940 messages postés

# 2 novembre 2005 09:50
Pour Agen/Paris, le scandale venait des deux. Je me rappel de l'émission "scandale" d'M6 à propos des crashs de cet été où un reportage était consacré entièrement à cette affaire. Outre l'avion prévu au départ qui n'a pas été mis en service au lancement de la ligne, certains (dont Eurocockpit qui était montré dans l'émission) critiquaient le fait qu'une compagnie non française empoche le marché avec les subventions...

_________________
Vincent - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Anonyme
Membre

Inscrit le 19/05/2006
525 messages postés

# 13 janvier 2006 16:57
"- les autres sous des formes plus ou moins hypocrites : méthode largement utilisée par Ryanair afin de réduire ses coûts. Mais ce que ne semblent pas très bien percevoir les 'autorités' qui ont décidé de payer, c'est que ces transporteurs ne sont pas des 'enfants de choeur' c'est que le jour où la ligne objet de cette 'participation financière' n'apporte pas les résultats souhaités, sans aucun d'état d'âme, cette dernière est fermée, et les dits- transporteurs, n'ayant aucune obligation de desserte envoient leurs avions vers d'autres cieux plus 'lucratifs'"

A la différence près que la compagnie est liée par un contrat aux collectivités qui lui offrent des aides marketing ou d'implantation. Elle se doit également de s'engager sur un volume de passagers, c'est à cette condition uniquement qu'elle reçoit les aides. En cas d'arrêt de la ligne, les aides s'arrêtent bien entendu ! elles sont fonction de la part de l'objectif... D'ailleurs le total des subventions n'est JAMAIS remis avant le premier vol mais à plusieurs échéances, après 3 mois d'exploitation, 6 et un an après.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !