Economie sur le carburant ...

1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

loracle
Membre

Inscrit le 28/07/2006
166 messages postés

# 22 avril 2008 10:06
sad
Selon Le Figaro du mardi 22 avril, la compagnie aérienne effectuerait des économies risquées de kérosène traversant avec des Boeing 757, l'Atlantique sans le niveau de carburant réglementaire. Les équipages de Continental hésiteraient à faire escale au Canada pour effectuer un ravitaillement de carburant. Une note de service aux pilotes expliqueraient que cette procédure peut "réduite les bénéfices et éventuellement le financement de leurs retraites".
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 22 avril 2008 14:07
J'ai eu un autre son de cloche sur cette affaire, il semblerait que pour les vols transatlantique, notamment en 757, mais aussi en 777 et 767, Continental réduit son kéro de telle manière que lors de l'atterrissage l'aiguille "serait dans le rouge".

Il faut savoir qu'en Europe, il semblerait qu'un surplus de kérozene soit demandé ( 10% en plus ) que pour un vol aux Etats Unis. C'est peut etre ce surplus qui a été supprimé.

Et on dresse le spectre de la panne sèche en s'inspirant d'un crash en 1990 pour panne sèche...

Mais jamais il n'a été mention de ravitaillement au Canada...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

loracle
Membre

Inscrit le 28/07/2006
166 messages postés

# 24 avril 2008 09:29
Réponse de Continental :
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Stefan
Membre

Avatar de Stefan

Inscrit le 06/01/2008
946 messages postés

# 24 avril 2008 10:18
Mouaif... C'est pas vraiment clair cette histoire... Il retournent quand même une accusation en une occasion de montrer les avantages de ses 757 à winglets.. Fort, très fort..
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Alexis02
Membre

Avatar de Alexis02

Inscrit le 16/07/2007
483 messages postés

# 24 avril 2008 12:18
Le crash d'un 707 près de NY Guillaume?

En tous cas c'est risqué, surtout quand on tourne en rond autour de l'aéroport...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

loracle
Membre

Inscrit le 28/07/2006
166 messages postés

# 24 avril 2008 12:23
n'est ce pas aussi un moyen de mettre la pression sur l'aéroport pour être prioritaire à l'atterrissage et donc de tenir les horaires
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Stefan
Membre

Avatar de Stefan

Inscrit le 06/01/2008
946 messages postés

# 24 avril 2008 14:44
Bonne hypothèse.. Ca pourrait être ça, comme le Concorde à son époque qui avait la priorité à chaque vol. Mais lui c'est parce qu'il pouvait pas en mettre plus..
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 24 avril 2008 15:26
Bonjour les aviateurs de ce Topic.
Je vous propose le post que j'ai mis (hier) à la mauvaise adresse (Accidents et incidents) et vous le propose pour le détail de ce thème sur l'emport de carbuarant. Bonne lecture :

Le plein ! S'il vous plait ...

Hélas, ce n'est pas si simple. Voici des infos sur l'emport carburant.
Vous n'êtes pas obligé de lire la suite car c'est un peu fastidieux ...

Le temps de vol est calculé en fonction de la trajectoire de départ, de la route suivie, des niveaux de vol prévus, et des trajectoires d'approche et d'arrivée.
(Départs et arrivées au forfait)

De ce temps de vol découlera le "délestage d'étape".

Il faut savoir que sur les avions modernes le calcul du temps de vol est prodigieusement précis. Sur les très longs courriers (15 heures de vol) la précision est souvent à la minute, rarement plus de 3 minutes. Hors attente ou gros problème en route : changements de route imposés par le contrôle, réduction de la vitesse en zone de turbulence, évitement d'orages ou de cyclone, ou pour un Boeing, se trouver coincé des heures derrière un Airbus qui vole trop bas et pas assez vite sad

A cette quantité, on va rajouter plusieurs choses :

- une quantité pour le roulage, fixée soit par forfait, soit par le temps estimée (attente prévue avant le décollage)

- une "Réserve de Route", qui sera au minimum 5 % du Délestage d'étape, ou depuis quelques temps 3% sous réserve d'un aérodrome de Dégagement en route répondant à des critères précis.
Cette dernière formule a été rendu possible par la précision des moyens de navigation (GPS) et de la fiabilité des prévisions météo et de vent en route.

- une réserve de dégagement permettant de rejoindre un aérodrome de dégagement.
De mauvaises conditions météos à destination imposent de prendre 2 terrains de dégagement accessibles à l'heure prévue d'arrivée au dégagement. ( En fait un créneau allant de 1 heure avant à 1 heure après l'heure estimée d'arrivée.)

- une réserve d'attente équivalent à 30 mn de vol à 1 500 feet au dessus de l'aérodrome de dégagement.

Vous suivez ?... Jusque là tout va bien.
Surtout si le Captain a la bonne idée de prendre "sa goutte" !... Une quantité à sa discrétion, basée sur son expérience, son analyse, son "flair"...

Si d'aventure, l'avion est parti avec le carburant minimal règlementaire et que pour des raisons imprévues il a consommé une partie de ses réserves, il doit s'annoncer en détresse (Mayday, Mayday... à la radio) dès qu'il a moins que les 30 minutes de vol de la réserve d'attente à l'atterrissage.
Je précise : ll a le carburant pour aller à destination mais arrivé là il aura moins que les 30 mn règlementaires d'où : situation de détresse.

La cherté croissante du pétrole d'un côté, la fiabilité prouvée des prévisions météos et des systèmes embarqués (RNAV/GPS + ACARS + Radio satellites + AUTO FLIGHT attéro automatique CAT 3B (sur B777 20 ft / 100 m même en monomoteur !) et les installations au sol font que les compagnies tendent à convaincre leurs équipages de se rapprocher au plus près d'un emport carburant minimal règlementaire.

Il est un fait que les statistiques vont en ce sens : la plupart des vols posent à destination toutes les réserves embarquées.
La plupart... car il y a et il y aura toujours les impondérables, le cas exceptionnel...

Il appartient alors au Commandant de bord d'imposer son choix.
A Air France, et je le suppose, dans touts les compagnies major, ce choix du Captain n'est jamais remis en cause ou contesté, même au détriment de la charge marchande.

Ailleurs, là où l'emploi est plus fragile...

Voilà ! Ouf !... Et bien bravo de m'avoir suivi jusque là et choisissez bien votre compagnie ...

Et mef aux médias qui racontent n'importe quoi !...apparemment à la mauvaise adresse (accidents et incidents) sur ce thème du carburant embarqué.

Ca va ? C'était pas trop touffu ?...
Merci !...

Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Stefan
Membre

Avatar de Stefan

Inscrit le 06/01/2008
946 messages postés

# 24 avril 2008 15:34
Parfait ! Merci beaucoup ! Tu as un doctorat en consommation de carburant en aéronautique ?? sad
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

loracle
Membre

Inscrit le 28/07/2006
166 messages postés

# 24 avril 2008 15:41
Merci pour toutes ses explications...
Je ne volais que sur des grandes compagnies, et je ne suis pas près d'en changer
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pradonb
Membre

Inscrit le 06/09/2007
120 messages postés

# 24 avril 2008 17:16
Et mef aux médias qui racon sad tent n'importe quoi !...
Pour aller dans ce sens, j'ai entendu que pour le cas de continental, les contrôleur étaient de mèche, et proposaient des route/niveaux plus rapides et donc des temps d'attente moins long...
Cela me semble peu crédible... sad
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 24 avril 2008 19:07
Bonsoir Pradonb,
même s'il y a "piston" des contrôleurs, s'ils ont moins de 30 mn au toucher et qu'ils ne se sont pas déclarés en emergency, ils sont en faute.
Et à ce petit jeu, un jour ou l'autre ça va se terminer en vol plané...
S'il s'avère que c'était vrai.
Au passé parce que si tel était le cas la publicité faite va les ramener à de plus saines pratiques...

Et les journaleux.... Il suffirait qu'il y en eût 1 une fois pour qu'ils racontent ça comme un cas général...

Bonne soirée
Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pradonb
Membre

Inscrit le 06/09/2007
120 messages postés

# 25 avril 2008 15:43
Oui c'est bien ce que je pense. Il me vient d'ailleurs une question (peut être déjà traitée dans ce forum):
comment sont gérées les priorités entre avions par les contrôleurs.
C'est la règle du premier arrivé, premier servi (en restant en dehors de l'emergency bien sur)?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 25 avril 2008 16:40
pradonb a écrit :comment sont gérées les priorités entre avions par les contrôleurs.
C'est la règle du premier arrivé, premier servi (en restant en dehors de l'emergency bien sur)?
Bonjour Pradonb,

Mon avis là dessus est à prendre avec prudence, je ne suis pas contrôleur.
Mais d'expérience, je serais tenté de dire que vous êtes proche de la vérité...

Il semble, de l'extérieur, que les contrôleurs gèrent leur trafic en fonction de leurs possibilités. Je n'y vois pas malice.

Bien sûr, parfois on "rage" en voyant un avion sous pavillon local être autorisé au décollage alors qu'arrivé après.

Mais on ne connait pas toutes les données: ses trajectoires de départ, les airways qu'il va emprunter, ni ce qui se passe sur son propre plan de vol.

Par contre, il est vrai que j'ai eu quelques exemples, par çi par là où il y avait favoritisme manifeste. Cela reste une exception...

Bonne journée,
Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 25 avril 2008 21:28
Eolien777, tu ne crois pas que tu devrais laisser la main aux règlements, contrôleurs, et déroulement des procédures?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !