Interception

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Alexis02
Membre

Avatar de Alexis02

Inscrit le 16/07/2007
483 messages postés

# 27 janvier 2009 15:52
Bonjour,

J'ai lu un arcticle d'Aviasport il y a un moment et une question du quizz m'a remis en tête l'objet de cet article:
l'interception d'ULM & avions légers par des avions de guerre, Mirages pour les cas français. En effet, il arrive que de petits avions volent à proximité de zones d'entrainement militaire ou de zones interdites (près des centrales nucléaire par exemple), il faut donc les avertir, les intercepter (parfois, c'est l'avion de guerre qui s'invite au dessus de l'aérodrome, là c'est plus problématique.)

Pour les avions à pistons, normalement ça devrait ce passer comme ça: Fennec

Mais des Mirages ont déjà intercepté des ULM, avec le risque énorme que cela comporte pour les deux appareils. La vitesse de décrochage d'un 2000 est de 185km/h: à basse altitude (l'altitude du petit avion), décrocher est risqué.
Mais l'aéronef qui cours le plus gros risque est bien l'intercepté qui vol parfois à bien moins de 185km/h. Ainsi, il y a eu des accidents lors d'interception, et même sans impact, il est arrivé que le puissant réacteur de l'intercepteur ai soufflé le petit avion qui part en torche de ce fait.

On peut penser que le Mirage est utilisé quand le Fennec n'est pas à disposition, mais un ULM et un avion de guerre sont totalement incompatibles!
De telles interceptions sont dangereuses et violentes, un peu comme si sur terre, en ville, pour une roue mise dans un couloir de bus, une voiture de police vous intercepte en venant chatouiller votre pare-choc arrière pour vous ammener au tête à queue...
Il faut donc trouver une solution pour éviter de tels accidents, premièrement au niveau de la communication entre les deux protagonistes de l'interception, l'intercepteur doit essayer d'établir le contact radio ou visuel par des consignes écrites comme sur la photo ce-dessus.
Ensuite, puisque le Mirage est risqué, pourait-on imaginer intercepter les avions légers avec des appareils plus adaptés comme le Fennec déjà utilisé, et pourquoi pas l'Epsilon ou le Tucano, armé pour assurer la disuasion en cas d'égarement de mauvaise intention.
Ainsi il y aurait pendant les entrainements militaires et à proximité des autres zones interdites un avion qui est là pour assurer la sécurité.

Qu'en pensez-vous?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

StephaneAero
Membre

Inscrit le 20/06/2008
49 messages postés

# 27 janvier 2009 21:26
J'en pense que moins les (avions) militaires sont armés pour ce genre de mission, mieux ça vaudra. Ya suffisamment de pilotes stupides pour mettre à terre les ULM sans avoir a être armés (j'espère qu'ils ont été interdits de vol mais ça m'étonnerait).

armé pour assurer la disuasion
Quelle dissuasion ? J'aimerais bien voir ça, moi : un DR 400 sur une centrale nucléaire. Et à ton avis il se passera quoi ? Le 11 septembre n'a pas été perpétué par des Cessna !

Que les autorités gardent les traces radar, qu'elles envoient un avion ou un hélico à distance respectable pour identification, ce sera bien suffisant. A la limite, l'interception pourrait se justifier à proximité de la frontière.

Est-ce qu'on envoie des véhicules blindés arrêter les voitures qui font du 200 km/h sur autoroute ? Ben non, ça ne sert à rien du tout.

(Message édité par StephaneAero le 27/01/2009 21h27)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Alexis02
Membre

Avatar de Alexis02

Inscrit le 16/07/2007
483 messages postés

# 27 janvier 2009 22:53
J'ai essayer de rester le plus neutre possible dans mon premier post, mais j'avoue me sentir plus du côté des pilotes interceptés, victimes d'une peur démesurée, mais je tiens à rappeler qu'il n'y a pas d'opposition entre militaires & civiles dans cette histoire.

StephaneAero a écrit :un DR 400 sur une centrale nucléaire. Et à ton avis il se passera quoi ?[/i]
C'est sûr, je ne crois pas qu'un seul avion léger n'ai représenter une menace "terroriste" ou autre.

Sinon je suis content que vous rebondissiez sur l'armement et la dissuasion: et oui, c'est en quelque sorte pour moi une concession. J'ai toujours trouvé un peu con de voir des gens armés jusqu'au dents pour enrayer une "menace" qui n'en est pas vraiment une, et c'est là qu'intervient la dissuasion. Alors même si je pense aussi qu'il n'y a pas grand chose à dissuader (jusque là les avions légers interceptés l'ont été à cause de petits égarements innocents), on va dire que un avion peut techniquement être dangereux et que il peut s'agir de quelqu'un de mal attentionné, donc c'est pour ça que je parle de ça.

Et votre exemple des blindés sur l'autoroute rejoint le miens avec les couloirs de bus (il n'y a pas de couloirs de bus là où je vis smile )
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

StephaneAero
Membre

Inscrit le 20/06/2008
49 messages postés

# 28 janvier 2009 20:45
Alexis02 a écrit :je tiens à rappeler qu'il n'y a pas d'opposition entre militaires & civiles dans cette histoire
Certes, il n'empêche que je suis scandalisé par ceux qui mettent en péril de mort des pilotes maladroits ou trop distraits en ULM.
Les uns sont des pilotes du dimanche (dont les erreurs peuvent se comprendre) et les autres des professionnels. En tant que tels, ils se doivent d'être au dessus de ce style de blague.

Alexis02 a écrit :on va dire que un avion peut techniquement être dangereux et que il peut s'agir de quelqu'un de mal attentionné
Je dirais que statistiquement et historiquement, les terroristes choisissent les voitures (bombes), les métros et les avions de ligne (détournement) pour leurs actions.
Autrement dit, les petits avions ne représentent que le danger d'une erreur de navigation. Or, les Mirages ne serviront à rien pour ce problème. sad
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 28 janvier 2009 22:45
StephaneAero a écrit :Je dirais que statistiquement et historiquement, les terroristes choisissent les voitures (bombes), les métros et les avions de ligne (détournement) pour leurs actions.
Autrement dit, les petits avions ne représentent que le danger d'une erreur de navigation. Or, les Mirages ne serviront à rien pour ce problème. sad
Bonsoir,

J'ajouterais qu'un avion en bois et toile, arrivant à très basse altitude (radada ! grin ), aura bien du mal à être détecté par les services de surveillance concernés, puis repéré par un jet... sachant qu'il n'y aura que quelques courtes minutes entre l'instant où il franchit la limite de la zône interdite et celui où il arrive sur sa cible.

Pour info, 12 jours après le 11 sept 2001, suite à une confusion, (alors aux commandes d'un A 310), nous avons dû être intercepté pour identification :
• Il a fallut 7 minutes aux Mirages 2000 entre le moment où les pilotes ont été alertés et le moment où ils se sont annoncés en "position de tir"
• Il a ensuite fallut 3h25 (à tourner en carrés, les Mirages collés à nos fenêtres pour essayer de voir l'intérieur du cockpit) pour lever le quiproquo et être autorisés à nous poser.

Intercepter un gros n'est pas difficile, mais un tout petit, ce doit être une autre histoire ...

Bonne soirée,
Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Alexis02
Membre

Avatar de Alexis02

Inscrit le 16/07/2007
483 messages postés

# 29 janvier 2009 13:20
StephaneAero a écrit :Certes, il n'empêche que je suis scandalisé par ceux qui mettent en péril de mort des pilotes maladroits ou trop distraits en ULM.
Ben voila, c'est pour ça que je propose l'usage de TB30 ou de Tucano à la place des Mirages.
En angleterre, un pilote de Cessna victime d'un accident vasculaire cérébrale à soudainement presque perdu la vue en vol. Il a alerté le controle, et un Tucano de l'AA Britanique s'est dépêcher à sa hauteur. Le pilote du Tucano à guider celui du Cessna pour qu'il puisse attérir. Après une ou deux tentatives ratées, le Cessna s'est poser à l'aveugle.
Donc le Tucano pourrait intercepter les égarés en France, ce serait moins dangereux et effrayant.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

FAF31
Membre

Avatar de FAF31

Inscrit le 21/12/2008
174 messages postés

# 29 janvier 2009 17:18
Alexis02 a écrit:
l'Epsilon ou le Tucano, armé pour assurer la disuasion en cas d'égarement de mauvaise intention.
Le problème avec un tucano c'est le temps de parcours et srutout "l'esprit de dissuasion" qu'il représente.
De plus, il ne fat pas croire que l'on arme un appareil comme ça "tiens, je vais ajouter un petite mitrailleuse là, et un hardpoint là ça ferait joli." Il y a des normes et des règles à respecter. C'est comme pour les voitures, si on change quelque chose qui influe sur ses compétences ou ses caractéristiques, elle doit être examiner par un spécialiste...Encore plus pour un avion, il faut satisfaire aux normes de l'OIAC.

StephaneAero a écrit:
Quelle dissuasion ? J'aimerais bien voir ça, moi : un DR 400 sur une centrale nucléaire. Et à ton avis il se passera quoi ? Le 11 septembre n'a pas été perpétué par des Cessna !
Premièrement, des tours ne sont pas une centrale nucléaire...
Deuxièmement, un avion type DR400 est tout à fait à même de représenter une très large menace pour une centrale nucléaire. Si un abruti s'amuse à balancer des explosifs depuis un avions dans les cheminées, ce n'est pas la catastrophe mais les conséquences peuvent être très lourde.
Troisièmement, les zones nucléaires sont interdites de survol. Or INTERDIT DE SURVOL veut bien dire ce qu'il veut dire.



(Message édité par FAF31 le 29/01/2009 17h19)

_________________
Une brute qui marche va plus loin que deux intellectuels qui restent assis!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

bleriot
Membre

Inscrit le 13/08/2007
53 messages postés

# 29 janvier 2009 18:54
Avons nous des statistiques sur le nombre d'interception ayant causé un accident aérien?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Alexis02
Membre

Avatar de Alexis02

Inscrit le 16/07/2007
483 messages postés

# 29 janvier 2009 19:13
Je n'ai pas de statistiques.

Sinon le Tucano mettrais plus de temps à arriver au niveau du petit avion mais le petit avion et lui aussi plus lent, et le temps mis par un TB30 doit être équivalent à celui mis par un Fennec, le Tucano est peut être plus rapide...

Pour l'armement je n'y connait pas grand chose, j'ai juste déjà vu des Tucano ou TB30 présentés lors de salons avec de quoi faire...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 29 janvier 2009 23:26
On peut voir le problème sous un autre angle, en considérant qu'il est plus facile d'apprendre à piloter un DR400, et qu'il est plus facile de s'en procurer plusieurs.

Je viens de vérifier le diamètre d'une ZIT, zône "couvrant" une centrale nucléaire : 5,5 Nm... Rayon, - de 3 NM. Altitude du plafond : 3500 ft...
Soit, avec un facteur de base de 0,5 pour environ 120 kt, moins de 2 mn pour se retrouver verticale.

Pour un DR400 se coltinant 300 kg de C4 par exemple..

Le danger terroriste est omniprésent et la parade n'est possible qu'en amont, par la pénétration des réseaux, et leur élimination avant le passage à l'acte : c'est le travail de tous les jours des services concernés.

Donc, toutes ces inteceptions d'avions égarés, c'est pour leur mettre une bonne amende... (voir le pilote qui a interféré sur la trajectoire du jet privé d'un premier ministre !... sad

De la perception, comme les prunes mises aux automobilistes pour des broutilles par des pandorres zélés ! sad

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

StephaneAero
Membre

Inscrit le 20/06/2008
49 messages postés

# 30 janvier 2009 21:05
FAF31 a écrit :Troisièmement, les zones nucléaires sont interdites de survol. Or INTERDIT DE SURVOL veut bien dire ce qu'il veut dire
En fait non : elles sont interdites de survol en dessous d'une certaine hauteur pas si haute, ce qui est manifestement TRES différent.

En particulier, ça n'empêche pas un abruti de balancer des explosifs à la verticale de la centrale.

Bon, bref, la protection des ZIT ne relève pas de l'urgence mais du traitement à posteriori. Dans ce domaine, la protection de la vie me semble être la seule priorité. L'armement reste inutile.

Ca ne veut pas dire que je pense qu'il faut enlever les ZIT, on n'est pas obligé de passer juste à côté exprès pour embêter les responsables des installations. grin

(Message édité par StephaneAero le 31/01/2009 09h13)

(Message édité par StephaneAero le 31/01/2009 09h13)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !