pollution de l'air dans les avions

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

kaysersoeze
Membre

Avatar de kaysersoeze

Inscrit le 24/08/2007
662 messages postés

# 13 avril 2009 16:33
Bonjour. Je me permets de lancer un nouveau sujet suite à un reportage: La pollution de l'air dans les avions civils (voir le reportage mis en lien). Extrait de ce site internet:
(...)Les pilotes sont les plus concernés. Certains d'entre eux, tel John Hoyte, ont souffert de graves intoxications, au point qu'ils ont dû abandonner le métier : « On appelle ça le "brainfog". Je n'arrivais plus à penser clairement et j'avais des problèmes d'élocution et de mémoire.(...)

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSe ... amp;page=1

Des gens ont ils deja senti cette odeur "de vieilles chaussettes" signifiant que des vapeurs d'huile toxiques sont arrivées dans la cabine ?
Des pilotes, PNC ou des passagers ont ils ete incommodés, voire fait des malaises ?
Que font les compagnies ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 13 avril 2009 17:17
Ben les odeurs de kérosène mal brûlé, agrémanté, parfois d'odeurs d'huile au démarrage! qui arrive par l'Air Conditionné, c'est assez courant, j'y ai eu souvent droit comme pax, le plus souvent à la mise en route, au décollage, ou à l'atterrissage au moment des réverses !

En plongée, on prend beaucoup de précautions avec l'air comprimé des plongeurs, un compresseur lubrifié et un peu fatigué, qui passe l'huile, peut provoquer nausées et narcose avant l'heure !
On installe des filtres à charbons actifs, au minimum,à cet effet !
Pas le droit d'être malade à 40 mètres ou plus !

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TanteJu
Membre

Inscrit le 03/01/2007
449 messages postés

# 13 avril 2009 23:06
Pareil pour moi c'est surtout à l'atterissage quand on vient sur un parking bondé avec beaucoup d'autres avions venant d'atterrir c'est affreux odeurs de kérosène empoisonnante
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 14 avril 2009 00:05
Hé Tante Ju, parlez pour vous, moi j'aime ça l'odeur du kéro brûlé. De toutes façons, avec la vitesse de renouvellement de l'air en vol, cela doit avoir peu d'effet, encre que depuis l'interdiction de fumer, on a divisé par 3 le recyclage de l'air cabine.
Les gens ne sont jamais contents aussi. Si les avions marchaient à l'huile d'olive, ils viendraient encore se plaindre que ça sent la cuisine italienne!

(Dernière édition le 14 avril 2009 00:07)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

kaysersoeze
Membre

Avatar de kaysersoeze

Inscrit le 24/08/2007
662 messages postés

# 14 avril 2009 07:59
L'odeur de kero n'est pas le probleme. C'est la remontée indesirable de fumee d'huile moteur qui est le probleme car les additifs de ces huiles sont toxiques, voire extremement toxiques.
Le probleme semble apparaitre plus souvent dans les avions du type jumbolino (les Bae 146)
Des nausées sont les 1er symptômes, puis des atteintes nerveuses (normalement reversibles)
Des pilotes et des hotesses en ont perdu la santé et ont du arreter leur metier !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 14 avril 2009 08:37
Esperons que le B787 sans bleed air, aura résolu le PB, un exemple à suivre ... pour ce sujet !

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 14 avril 2009 21:10
Que des PN se retrouvent dans l'obligation d'arrêter le métier pour cause d'inhalation de vapeurs de kéro et d'huile c'est vraiment navrant pour eux.

Mais que dire des personnels de pistes, qui eux, en plus des vapeurs, "mangent" les micro-particules du kéro?

Dans quelques années, il ne serait pas étonnant que d'avoir travaillé durant plusieurs années sur les tarmacs, soit une cause majeures de maladies professionnelles.
Du genre mésothéliome pour pour les travailleurs de l'amiante.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Amiante#Le ... C3.A9liome

Pas drôle si c'était vrai...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 15 avril 2009 00:18
Plus on améliore la consommation, moins il y a d'imbrûlés et de particules de carbone dans les gaz d'échappement. Il y en a encore certainement beaucoup, puisque ce sont elles qui créent les traînées de condensation.
A bord ses avions, et c'était ça le sujet, je ne vois pas bien comment la pollution serait produite au niveau du compresseur où il n'y a pas de combustion, sauf pendant l'utilisation de la reverse.
Maintenant si Nago tient à parler de la pollution externe, il faudrait comparer l'atmosphère du tarmac à celle d'un carrefor de grande ville ou à ce que respirent les chauffeurs de taxi de Pékin. On cherche à nettoyer les fumée des diesels avec des épurateurs de particulus à catalyse et il y a sans doute bien d'autres solutions à explorer.
Le fait est que l'espèce humanine extrait des profondeurs de la terre des composés carbonés qui ont mis des millions d'années à se former et les brûle en quelques dizaines d'années. C'est ça le vrai problème et personne ne semble vouloir revenir au stade où on se grattait les puces sur le Rift africain en mangeant des bananes. C'est dommage, mais c'est la seule alternative valable au retour à l'atmosphère d'origine de la Terre : azote, CO2, méthane, un soupçon d'ammonias et de gaz sulfureux et un polluant naissant, l'oxygène. Les volontaires sont priés de s'inscrire ici.

(Dernière édition le 15 avril 2009 00:20)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 15 avril 2009 10:13
Salut Vector !

Je pense que dans les phases de démarrage moteur, et idle au sol, à faible vitesse ... ce qui se passe au niveau des compresseurs et au début de la combustion, à l'allumage, est loin d'être bien contrôlé, moteur froid, jeux excessifs,combustions inégales dans les chambres, phénomènes amplifiés quand il y a de l'usure moteur ! tout cela peut créer ou plutôt permettre un léger roll-back rampant vers les compresseurs pendant qq poignées de secondes, à chaque allumage !

Juste mon idée !

Ce qui expliquerait les douces effluves parfois présentes dans la cabine, de plus l' effet d'aspirateur des moteurs, surtout avec une brise peu favorable, à l'arrêt ou à basse vitesse, peut favoriser le "recyclage" de gaz (Mal) brûlés au ralenti ...

Effectivement, c'est un phénomène qui était commun aux grandes villes et maintenant fortement atténué avec les voitures modernes, dans les pays appliquant les normes antipollution du moins !

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 15 avril 2009 14:28
Salut Beochien,
Tout à fait d'accord avec tes réserves, il y aurait bien des améliorations à apporter aux chambres de combustion (en particulier sur les plan de la catalyse à bas régime), mais ce que je voulais souligner, en caricaturant un peu, c'est que l'attitude alarmiste (que dis-je, catastrophiste) de Nago n'était pas nécessairement justifiée.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 15 avril 2009 14:30
Mon propos était de comparer la gène que peuvent ressentir des PN et des Pax lorsqu' une odeur de kéro se fait sentir en cabine à celle que doivent subir les employés des tarmacs, particules en plus. Particules en principe piégées par les filtres montés sur les prises de l'air extérieur et qui n'entrent pas en cabine.
Comparer la pollution urbaine qui est malgré tout "contrôlée" au niveaux des rejets dans l'atmosphère à celle des aéroports tant civils que militaires sans rejets contrôlés me semble hasardeux!
Restons-en donc à nos avions!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !