santiago paris mais il y a un mur devant moi!

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

nounette
Membre

Avatar de nounette

Inscrit le 30/07/2008
106 messages postés

# 13 janvier 2010 16:09
Bonjour a tous

en effectuant un vol Santiago -Paris sur simulateur (FS 9) je me suis rendu compte qu il était peu évident de passer la Cordelière des Andes toute proche de la capitale du Chili.
j aimerai savoir quel types d appareils réalise ce trajet (santiago europe ), et s il y a une procédure de monté spécifique?

merci d avance pour vos réponses et bonne année
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 13 janvier 2010 17:17
Bonne année également !

Chez Iberia ce sont des A340, chez Lan Chile des 777, chez Aerolineas Argentinas et Air France des 747, donc du lourd chez les longs courrier.
A noter qu'il y a des lignes Santiago -> Buenos Aires qui doivent aussi passer la cordillière et eux utilisent des 737 et autres A320.

Pour l'avoir fait en vrai 3 fois en A340, je sais que l'avion par plein Sud (quand il décolle vers le sud en tous cas), puis effectue son virage après avoir pris de la hauteur. Je sais qu'à pleine charge l'A340 ne monte pas comme un foudre de guerre (la preuve : quand les A340 partent de Quito ou La Paz (je ne sais plus lequel des deux), ils ne partent pas avec les pleins complets, mais juste de quoi se ravitailler en plaine).

Pour avoir tenté de le faire avec Flight Sim, je constate aussi que c'est un véritable mur cette cordillère !!!

Quelqu'un peut donner les vraies routes de départ ici ? Ca m'intéresserait également.

(Dernière édition le 13 janvier 2010 17:17)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 13 janvier 2010 17:36
Après une recherche j'ai trouvé ça http://www.aipchile.cl/dasa/aip_chile_c ... 20SID1.pdf

source : http://www.aipchile.cl/dasa/aip_chile_c ... /index.php

Toujours sauf erreur de ma part (n'hésitez pas à me corriger) :
C'est une des SID de départ pour la piste 17. On part plein sud et on ne tourne vers les andes qu'après avoir atteint le FL130, puis on doit passer le point de report à l'est au FL230 (7130 m), ce qui est OK pour passer les andes.

(Dernière édition le 13 janvier 2010 17:37)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 13 janvier 2010 19:37
nounette a écrit :Bonjour a tous

en effectuant un vol Santiago -Paris sur simulateur (FS 9) je me suis rendu compte qu il était peu évident de passer la Cordelière des Andes toute proche de la capitale du Chili.
j aimerai savoir quel types d appareils réalise ce trajet (santiago europe ), et s il y a une procédure de monté spécifique?

merci d avance pour vos réponses et bonne année
Bonsoir,

je dois m'absenter et si personne n'a répondu, j'apporterai des précisions plus tard...
Bonne soirée,
Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

SINTEX
Membre

Avatar de SINTEX

Inscrit le 18/07/2007
1 416 messages postés

# 13 janvier 2010 19:39
Bonsoir Eolien 777
N'oubliez pas de nous donner également la version en "dakota" wink

_________________
Si on doit vivre dans le monde de Philip K DICK, au moins donnez nous les voitures volantes
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nounette
Membre

Avatar de nounette

Inscrit le 30/07/2008
106 messages postés

# 13 janvier 2010 20:02
merci pour ces éclaircissements (et pour les futurs) effectivement un départ plein sud permet d avoir plus de tps pour atteindre une altitude convenable pour passer les Andes .
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 13 janvier 2010 23:58
Voilà ce que je peux en dire, sans aucune documentation sous la main :

Lors des décollage vers le Sud, (QFU 17 de mémoire, les cas de panne moteur sont classées par familles d'avions, selon qu'il sont bi ou quadri, etc...
Il y a donc des trajectoires de panne spécifiées. Prenons l'exemple du 777 ... smile
La trajectoire est différente selon que la panne à lieu entre V1 et 7 NM DME, ou après 7 Nm DME.
Dans le 1er cas , l'avion suit une trajectoire qui lui fait éviter les sommets aux environs de l'aéroport. Il monte dans l'axe jusqu'à 7 DME puis vire à droite pour rejoindre un radial d'éloignement, qu'il suit de 11 NM DME, jusqu'à 14 NM DME. Puis il vire à Gauche pour rejoindre un autre Radial qui va le ramener à la verticale terrain. Il remonte ensuite vers le Nord pour une procédure ILS...

Si la panne survient après 7 DME, l'avion ayant alors atteint une hauteur suffisante, la trajectoire de panne est plus simple.

Supposons à présent que la panne survient durant la montée sur la Cordillère.
Les avions suivent une route balisée de points à points par des altitudes minimales de franchissement.
Si un avion ne peut pas respecter ces critères, il doit en informer le contrôle et continuer la montée en "tournant" sur place ou prendre une route à l'ouest plus longue mais moins contraignante. Le B777 passe partout !... sans problèmes ! ... wink

On envisage la panne d'un moteur sur cette route la plus directe. Un point de décision est calculé.
• panne avant ce point, retour sur Santiago
• panne après ce point, déroutement sur Mendoza.

Voilà comment se traitent les départs dans un pays montagneux...

(Dernière édition le 14 janvier 2010 08:29)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 14 janvier 2010 10:43
Merci eolien pour ces infos.

Malheureusement sous Flight Simulateur, on ne peut pas prévenir le contrôle qu'on doit tourner pour prendre de la hauteur avant de passer les Andes...
Y a t'il un pilote A340 dans la salle qui ai testé l'A340 dans FS9 qui puisse dire si le modèle est réaliste ?
Car à pleine charge avec les pleins complets il ne dépasse pas les 1000ft/min en montée...

(Dernière édition le 14 janvier 2010 11:25)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 14 janvier 2010 15:50
Quand on a que 4 APU pour moteurs, faut pas demander la Lune !... smile wink

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 14 janvier 2010 17:08
Arf !! Bon bah il faut éteindre les panel & cabin lights dans FS, et ça devrait monter à 1001ft/min
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nounette
Membre

Avatar de nounette

Inscrit le 30/07/2008
106 messages postés

# 14 janvier 2010 20:54
merci Eolien777 d avoir répondue a mes interrogations et pour ces infos très intéressantes

donc à Santiago tous les vols qui partent à l est et donc qui passent la cordelière décollent pleins sud systématiquement quel que soit la direction du vent ?
ou bien ces décollage pleins sud est appliquer a tous les vols quel que soit leur destination pour simplifier le trafic sur cet aéroport?
y a il d autres aeroports ( internationaux ) concerné par ce type de procédures ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 14 janvier 2010 22:38
Non Nounette, les avions décollent face au vent, en tous cas ils ne décollent avec un peu de vent arrière que si cela entraîne de meilleures performances (décollage, trouée d'envol, pentes règlementaires) que de décoller face au vent.
Mais disons qu'à Santiago, le vent dominant est du Sud, et la 17 la piste la plus souvent en service.

Mais pour être plus précis, il faut différencier la trajectoire au décollage et la route utilisée pour la traversée de la cordillère.
La trajectoire de départ en cas de panne au décollage obéit à un impératif : amener l'avion en panne d'un moteur jusqu'à une altitude de sécurité qui lui permette soit de se reposer sur le terrain de départ, soit de se dérouter vers un aérodrome accessible.
A partir de ce point il s'agit de la route déposée au plan de vol. Sur un parcours montagneux comme les Andes, elle est segmentée en tronçons qui permettent aux jets modernes d'atteindre l'altitude de sécurité avant le point d'entrée du tronçon suivant.
Si l'avion ne peut pas assurer ce contrat, il doit soit monter en hippodrome avant de s'engager sur le tronçon suivant, soit se dérouter vers une route plus convenable.

J'ai déjà dit que la panne moteur a été étudiée et un point de décision précis déterminé. L'étude doit démontrer qu'en tous points de la route, l'avion en déroutement doit pouvoir garantir le respect de la très fameuse règle "DHR", Down Hill Rule....

Cette règle permet une descente en escalier, à la condition de passer (en descente) à 2000 pieds au-dessus des obstacles, et à 1000 pieds si l'avion peut voler au moins en palier...
Pour le B 777 ces trajectoires sont garanties lors du retour vers Santiago avant le point de décision et vers Mendoza après.

Toutes les routes à survol montagneux sont plus ou moins concernées. Ainsi la route vers Hong Kong est scindée en plusieurs tronçons, avec pour chacun un ou des terrains de déroutement...

(Dernière édition le 14 janvier 2010 22:40)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nounette
Membre

Avatar de nounette

Inscrit le 30/07/2008
106 messages postés

# 14 janvier 2010 23:03
il me semblait bizarre que des décollage se fassent dos au vent .......... merci de ces précisions et de ces réponses
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 14 janvier 2010 23:05
Encore un détail ... tongue,

Si le vent est calme, (moins de 5 kt) et direction incertaine, on fait les calculs en prenant 5 kt arrière...

(Dernière édition le 14 janvier 2010 23:05)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 23 février 2010 11:28
re bonjour à tous.

Je suis rentré du Chili jeudi dernier et j'ai bien été attentif à la trajectoire de départ de l'avion (un A340-600).
Il a décollé au QFU 17, presque plein sud. Pour passer en sécurité au dessus de la cordillière, il a du faire un énorme détour (plus de 30 min) plein ouest. On pouvait voir l'océan qui est à presque 100km de Santiago.
Il a ensuite viré sur un cap nord est, puis a passé la cordillère. Et les sommets n'étaient pas loin sous les ailes (je dirais 1000m de marge).

La cordillère est effectivement une barrière naturelle assez impressionnante (qui est responsable de l'aridité extrême dans le désert de l'Atacama chilien).
Tout près de la capitale Santiago (à 600m d'altitude) culmine le cerro El Plomo à 5400m !

Image

(Dernière édition le 23 février 2010 11:30)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !