Problème A380 Emirates

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Karl-Eric
Membre

Avatar de Karl-Eric

Inscrit le 31/10/2012
57 messages postés

# 31 octobre 2012 10:55
Et voilà ! Encore un problème sur un A380 d'Emirates qui devait faire la liaison Tokyo-Dubaï
Je sais pas ce qui s'est passé mais il a eu 11 pneus crevés ou dégonflés!

Trés impressionant !

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... mCY#t=373s

_________________
Qui ne tente rien n'a rien ...

Construire un avion est une chose, qu'il puisse voler en est une autre
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 233 messages postés

# 31 octobre 2012 12:07
An Emirates Airlines Airbus A380-800, registration A6-EDQ performing flight EK-805 from Dubai (United Arab Emirates) to Jeddah (Saudi Arabia), burst a number of tyres on landing in Jeddah but came to a safe stop.

After the tyres were replaced the aircraft was able to depart Jeddah and reached Dubai on its return flight EK-806 with a delay of 10.5 hours.

ce cas serait du 22/10 . étrange .

_________________
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 31 octobre 2012 12:09
Un PB de volets bloqués à mi-chemin !
Ca arrive .... s'il y a un poil d'asymétrie, tout se bloque par sécurité !

Retour à Narita, atterro en sur-vitesse, freins en surchauffe, et dégonflage automatique des pneus pour éviter qu'ils n'éclatent, donc, plus qu'à les regonfler quand c'est refroidi (Et vérifier quand même s'ils ne sont pas endommagés par la surchauffe des jantes) !

Pas vraiment un pb de plus pour Airbus, on n'est pas dans la presse jaune, au plus une anomalie dans la mécanique des volets !
Merci pour la vidéo, c'était le 21 Octobre !

-------------- Un bon article avec des explications crédibles ----------------------

http://planefinder.net/about/news/passe ... at-narita/

tells of Emirates A380 emergency landing at Narita

Emirates Airbus A380-800 flight EK319 from Narita to Dubai had to make an emergency landing at Narita, Japan on 21st October 2012.

One of the planefinder regulars has just returned home and reported the following…

“Departed Narita 21 October in this A380 heading for Dubai. Failed to climb to cruise altitude or take the correct heading after take off.

Capt then announced we have a technical problem that means we won’t have enough fuel to get to Dubai so are returning to Narita. Some understatement – the flaps are stuck half in half out. That also means we will have to land much faster than normal and much heavier or Narita will be closed.

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 31 octobre 2012 12:18
Oui bizarre Okhly, il y a les mêmes infos sur Narita et Jeddah Hum ... les intervenants ont l'air Jap's, et les caractères finaux de la vidéo aussi, incident le 21/10 !
Et ...
http://avherald.com/h?article=4583b609&opt=0

Bon, je me demande quand même où l'on trouve comme ça 11 roues de A380 ... surtout s'il faut les inspecter , démonter les pneus et estimer les dégâts (Brûlures possibles de la gomme) peut être avant de remonter les pneus !

(Dernière édition le 31 octobre 2012 12:30)


_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 31 octobre 2012 14:29
Beochien a écrit :... au plus une anomalie dans la mécanique des volets !
Bonjour,

Je comprends bien Beochien que ta remarque s'applique au pb des volets mais pour ce qui est de l'atterrissage en surcharge ...

Pas d'accord de le considérer comme une manoeuvre ...simplement délicate ... ! Un désaccord lié à une expérience personnelle qui fit du bruit dans ma division de vol à l'époque.

L'atterrissage en surcharge doit être une Manoeuvre d'Urgence.
Seule une raison impérieuse qui fait que rester en l'air présente plus de danger que l'atterrissage en surcharge doit conduire à risquer cette manoeuvre.

Il ne faut pas perdre de vue que du fait de sa masse élevée, la vitesse de décrochage Vs est plus élevée, et que la vitesse d'approche VREF = 1,3 Vs.

De ce fait toutes les vitesses sont majorées, dont les vitesses VLS …
Cela entraîne des vitesses VLS supérieures aux vitesses placards (VFE) des volets.

A chaque fois que l'avion décélère pour sortir les volets le commandant de bord est confronté à un choix : soit emplafonner VFE (sortir les volets à une vitesse excessive), soit poursuivre la décélération en-deça de VLS, c'est-à-dire impacter la marge par rapport au décrochage. C'est cette formule que l'on préfère.

Lorsque l'avion a sorti tous ses volets et qu'il est en configuration atterrissage, la vitesse d'approche est donc très élevée.
Le pilote doit respecter une contrainte : un avion est certifié pour un touché à une vitesse verticale de 700 ft/mn à la Masse Maximale Atterrissage.
Or, dans le cas d'atterrissage en surcharge, la limitation tombe à 360 ft/mn (pour permettre des retours en urgence après décollage sans avoir le temps de vidanger)

Pour garantir cette contrainte, le pilote doit faire un "kiss landing", exercice qui réclame un arrondi soigné …. donc long.

Car à vitesse élevée, ce qui est le cas, chaque seconde en l'air coûte des centaine de mètres … sad (à 300 km/h environ 85 m/s)

Il faut donc un piste longue et un pilotage … adroit !

Et c'est là que le risque se présente. Il est triple :

• A - Tout s'est bien passé mais les roues (freins rougis) prennent feu. L'avion est bourré de carburant : boum ! sad
• B - Du fait de la vitesse et de l'arrondi très (trop) long, l'avion sort de piste : boum ! sad
• C - Du fait de la contrainte et des efforts qu'il subit, un pneu explose. Sa charge se répartit sur ses voisins qui explosent à leur tour : métal sur goudron, l'avion dévie et va dans l'herbe. Le train qui s'enfonce dans la terre meuble s'arrache alors que l'avion pivote violemment, En s'arrachant la jambe de train crève un réservoir : boum ! sad

Suite à un évènement sur ce thème que j'ai vécu, la doctrine à Air France a été modifié : l'Atterrissage en Surcharge est réservé aux cas d'urgence, ce qui auparavant n'était pas le cas.

Ceci étant, l'équipage de cet Emirates avait une autre contrainte : le couvre-feu à Narita : les Japs ferment leur aéroport.

Mais il s'agissait d'un cas d'urgence ... normalement ils doivent le garder ouvert, mais peut-être que le personnel est affilié à la CGT ou à SUD !... tongue

Bonne réflexion,
Eolien

(Dernière édition le 31 octobre 2012 14:34)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 31 octobre 2012 14:39
De ce qu'ils disent, la survitesse d'atterro était surtout induite par les volets à demi sortis ... et peut être plus du tout manoeuvrables ... donc il fallait faire avec !
Pour le surpoids, pas d'indications, si ils ont largué du carburant où non !
Effectivement il n'y a pas d'indications d'une longue procédure de largage de carburant ... et il devait y en avoir pour 4-5000 nm ??
Pas trés clair, et je ne fais que lire, Eolien, bon, ne pas dramatiser non plus, si ils avaient pensé ne pas y arriver, ils auraient largué plus de carburant, les Jap's ils n'allaient quant même pas leur fermer la piste en emergency ! !
Effectivement un atterro en sur-vitesse n'est pas anodin non plus, bon, ça se termine bien en général, surtout sur une piste longue, sauf pour les pneus disons ...

(Dernière édition le 31 octobre 2012 14:47)


_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

LightWeight
Membre

Avatar de LightWeight

Inscrit le 28/12/2006
2 767 messages postés

# 31 octobre 2012 16:16
Bonjour,

A Narita, il y a des pistes longues...
On ne sait à quelle distance de l' extrémité il s' est arrêté...
Peut-être un premier exemple de l' utilité qu' il y aurait eu à conserver la reverse sur les 4 moteurs?!...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 31 octobre 2012 16:45
Où ... des freins sur toutes les roues ... !

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

okhly
Membre

Avatar de okhly

Inscrit le 11/05/2008
1 233 messages postés

# 31 octobre 2012 17:19
tunisaéro :
Emirates A380 incident at Tokyo
An Emirates Airbus A380-800, registration A6-EDC performing flight EK-319 from Tokyo Narita (Japan) to Dubai (United Arab Emirates), was in the initial climb out of Narita Airport's runway 34L when the crew could not retract the flaps with the flaps becoming asymmetric and disabled.

The crew levelled off at 7000 feet, dumped fuel and returned to Narita Airport. A first approach to runway 34L was aborted at low height (about 400 feet AGL) due to changing winds, the aircraft positioned for another approached and landed safely on runway 16R at a higher than normal speed about 70 minutes after departure, vacated the runway and taxied to the apron, where as result of overheated brakes 11 tyres deflated.

décollage vers 22h pour 12h de vol ...

_________________
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 31 octobre 2012 17:53
Merci Okhly ,
Bien d'aprés cette source, on est dans un schéma "normal" pour ce cas du moins, ils se sont allégé, et recommencé l'approche par sécurité, Narita et ses vents, c'est assez connu !
En survitesse bien sûr, volets à 1/2 oblige !
Volets asymétriques, je m'en doutais, je connais le cas, il y a bien longtemps, sur Vanguard , pour 1% tout se fige !
11 pneus dégonflés quand même ... beuh !
Ils n'y sont pas allé de main morte sur le freinage, emergency, point ....

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 31 octobre 2012 19:31
le problème de la vidange en vol c'est que ça prend du temps... Beaucoup de temps.
Et les Japs ne rigolent pas avec l'heure de fermeture ...
Ceci étant, avec des volets à faible braquage la vitesse d'approche est bien évidemment très élevé.
Bof !... 11 pneus c'est pas cher payé ... smile

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 31 octobre 2012 20:31
Bonjour,

veuillez continuer la discussion dans la rubrique A380 svp. Je ferme.

_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !