Porte-Avions

Début - Précédente - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 16 mai 2013 09:09
Nouveau porte-avions dans l'air...
Pékin va se doter d'un deuxième porte-avions
"L'autre porte-avions dont nous avons besoin sera plus grand et aura plus d'avions de combat", a précisé le chef d'état-major adjoint de la marine, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée en présence d'attachés militaires étrangers. Après avoir démenti en septembre la mise en chantier de ce nouveau porte-avions à Shanghaï, Pékin confirme donc aujourd'hui ce nouveau pas dans la construction de sa puissance navale.
Vers un second porte-avions chinois
A ce qu'il paraît, il ne sera pas équipé de catapultes et d'un réacteur nucléaire. Le développement du prototype d'un tel réacteur n'a commencé que l'année dernière, sa mise au point demandera donc des années.

Le navire sera doté de moyens de défense testés sur le Liaoning, notamment des systèmes de DCA FL-3000 et des systèmes d'artillerie anti-aériens de type 1130. Les systèmes de commandement et les armements électroniques subiront apparemment des remaniements dont la nécessité découle de l'expérience de l'exploitation du Liaoning. Le groupe d'aéronefs du nouveau navire sera évidemment composée de chasseurs J-15, d'avions de combat et d'entraînement JL-9 en version navale et d'hélicoptères.

Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image

Pour discuter un peu aéronautique, notez la présence de l'avion radar Yak-44E sur ces images qui sera peut-être la prochaine copie Chinoise d'un avions russe? ils ont déjà copié le système Erieye...
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image

(Dernière édition le 16 mai 2013 10:31)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 12 novembre 2013 09:38
Côté Américain ça progresse...
Un porte-avions de nouvelle génération pour l'US Navy
Mise à flot du nouveau porte-avions le 11 octobre dernier.
Malgré le climat budgétaire maussade, c’est demain samedi que l’US Navy réalisera un nouveau pas vers le renouvellement de sa flotte de porte-avions avec la cérémonie de baptême du tout nouveau USS Gerald C. Ford (CVN 78)
Le nouveau porte-avions en chiffres :
• Propulsion : deux réacteurs nucléaires A1B Longeur : 333 m
• Largeur du pont d’envol : 78 m
• Déplacement : environ 100 000 t
• Vitesse : plus de 30 noeuds
• Equipage : 4539 (un millier de moins que la génération actuelle)
• Parc aérien : plus de 75 avions
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image

DANS LE MÊME TEMPS:
L’USS America achève avec succès ses premiers essais
Le nouveau porte-hélicoptères d’assaut américain est rentré le 8 novembre au chantier Huntington Ingalls Industries de Pascagoula, dans le Mississipi, à l’issue de sa première sortie en mer...

Premier d’une nouvelle série de sept porte-hélicoptères d’assaut destinés à succéder aux unités du type Tarawa, l’USS America doit intégrer la flotte américaine début 2014. On remarquera que son design est très voisin de celui de l'USS Makin Island (LHD 8), huitième et dernier bâtiment du type Wasp, mis en service en octobre 2009...
Long de 257.3 mètres pour une largeur de 32.3 mètres, le LHA 6 présentera un déplacement de plus de 45.000 tonnes à pleine charge. Ce bâtiment est conçu pour mettre en œuvre un parc aérien d’une trentaine d’appareils comprenant des avions de combat F-35B, des convertibles MV-22 Osprey et des hélicoptères. Armé par un équipage de 1059 hommes, dont 65 officiers, il pourra accueillir près de 1700 soldats de l'US Marine Corps. Contrairement aux précédents porte-hélicoptères d’assaut de l’US Navy, il ne dispose pas de radier permettant d’abriter des engins de débarquement (chalands ou LCAC). Il en sera de même pour son premier sistership, le futur USS Tripoli (LHA 7), dont la livraison est prévue en 2018. Les cinq bâtiments suivants disposeront en revanche d’un radier, le Pentagone ayant accédé à la demande de l’USMC, qui a milité pour le retour des capacités de débarquement sur ces nouveaux navires.
Voir l'image
Voir l'image
Tous l'inverse de ce qui se passe en Europe, le reste du monde s'arme

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 16 janvier 2014 09:50
La Chine modernise son centre d’entrainement aéronaval
Voir l'image
Situé sur la côte nord-ouest du golfe de Bohai, la base Huangdicun est environ à 8 km au sud de Xingcheng dans la région militaire de Shenyang...
Des ponts d’atterrissage équipés d’un ensemble complet de câbles et le marquage du pont qui reprend la superstructure du Liaoning. Une deuxième zone adjacente à la piste principale contient deux autres rampes en saut à ski...
La base Huangdicun fournit aussi des précisions sur la conception du futur porte-avions chinois. Par exemple, la présence de deux tremplins distincts avec brin d’arrêt indiquent que le prochain porte-avions conservera le décollage court (STOBAR) déjà utilisé sur le Liaoning.

Pendant que nous régressons, l'orient, lui, progresse...

(Dernière édition le 16 janvier 2014 09:50)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 24 janvier 2014 14:33
La modernisation des forces de surface russes : les unités ex soviétiques
Le porte-avions Amiral Kouznetsov (Projet 1143.5): beaucoup de changements...

Le Kouznetsov devait entrer en IPER fin 2013, et être remis en service en 2018. Toutefois, cette opération a été glissée sur la période 2014-2019, et interviendra donc après que le bâtiment soit revenu de son déploiement dans les eaux méditerranéennes. Le bâtiment devrait bénéficier de l'expérience acquise par Sevmash (Severodvinsk) lors de la (longue) modernisation de l'INS Vikramaditiya (ex Amiral Gorshkov).

Il est prévu que la propulsion du Kouznestov soit changée : le système de propuslion par chaudière à mazout et turbines à vapeur qui équipe le bâtiment est trop peu fiable. Deux options de remplacement sont envisagées : une propulsion classique (COGAG ou CODAG) ou une propulsion nucléaire. Les Su-33 devraient être remplacés par des MiG-29K, et des catapultes devraient être installées. Les missiles anti-navires P-700 Granit, qui peuvent emporter une charge conventionnelle ou nucléaire, seront enlevés afin d'augmenter la capacité du hangar du PA.

Des catapultes en primes? j'y crois pas trop car les Mig-29K décolent sans, à moins peut-être de faire de l'attaques au sol avec ces avions et non plus de la DA comme avec les Su-33 ..

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

SINTEX
Membre

Avatar de SINTEX

Inscrit le 18/07/2007
1 416 messages postés

# 31 janvier 2014 12:12
Il semblerait que des pilotes de la Royal Navy volent actuellement sur Rafale M et Super Etandard pour maintenir les compétences en l'absence de flotte embarquée sur les PA Britaniques .
Je serai intéressé d'avoir leur avis professionnel sur les capacités relatives du Rafale et du Typhoon, si tant est que des pilotes de la Rayal Navy peuvent aussi voler sur le Typhoon

http://portail-aviation.blogspot.fr/201 ... -navy.html
l est à noter que le dernier des porte-aéronefs britannique n'embarque plus d'avions depuis le retrait des Harrier GR.7/9 (vendus pour pièce à l'USMC, pour raisons budgétaires), et se contente de servir de porte-hélicoptères. Pour autant, la FAA (Fleet Air Arm, l'aéronavale britannique) n'a pas renoncé aux voilures fixes, et tente tant bien que mal de maintenir ses compétences en la matière, en attendant l'arrivée des porte-aéronefs de classe Queen Elizabeth et du F-35B. Pour cela, elle se repose en partie sur son allié français : certains pilotes, volent actuellement sur Super Étendard et Rafale M au sein de la Marine Nationale. En outre, il semblerait que des personnels de pont soient également embarqués sur le Charles de Gaulle (information à confirmer). En effet, si la Royal Navy venait à perdre ses qualifications en matière d'aviation embarquée, on estime qu'il lui faudrait entre 8 et 10 ans à compter de la mise en service du Queen Elisabeth pour revenir à un niveau pleinement opérationnel.

_________________
Si on doit vivre dans le monde de Philip K DICK, au moins donnez nous les voitures volantes
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 4 février 2014 09:19
Voici des nouvelles de la Russie, qui elle aussi investi sur l'avenir et présente les coûts son porte-avions, qlqs ressemblances avec les projets chinois et britaniques...
Voir l'imageVoir l'image

Futur Porte-avions Russe : un projet à €6 milliards

Noter la présence de version naval du T50, pas encore definie?
Le directeur du bureau d'étude Nevkoe, Sergei Vlasov, a accordé une interview à l'agence d'information RIA Novosti dans laquelle il évoque le coût et quelques spécificités du futur porte-avions russe.

entre €2,3 milliards et €5,7 milliards


Le dernier chiffre officiel concernant le coût du bâtiment était celui d'environ €2 milliards, annoncé cet été à l'occasion du salon naval international de Saint-Pétersbourg (voir notre article). L'estimation basse de la fourchette évoquée par le directeur du bureau Nevskoe ne diffère donc pas tellement du coût annoncé précédement. Deux versions ont été évoquées par l'industriel : un porte-avions d'un déplacement compris entre 55 et 65 000 tonnes, qui disposerait alors d'une propulsion de type classique, ou un porte-avions d'un déplacement compris entre 80 et 85 000 tonnes, à propulsion nucléaire. Dès lors, l'estimation basse de €2,3 milliards correspondrait au coût du bâtiment à propulsion classique, tandis que le chiffre de presque €6 milliards serait le montant du porte-avions à propulsion nucléaire. D'après le directeur de Nevskoe, la version de 65 000 tonnes embarquerait entre 50 et 55 appareils, alors que sur la version de 85 000 tonnes seraient basés jusqu'à 70 avions.

(Dernière édition le 4 février 2014 09:27)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 22 juillet 2014 14:50
Mise à l’eau du HMS Queen Elizabeth
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image
le nouveau porte-avions britannique a quitté ce 18 juillet la forme de construction du chantier Babcock de Rosyth, en Ecosse. Long de 280 mètres pour une largeur de 70 mètres, a rejoint un quai d’armement, où les travaux vont se poursuivre. La Royal Navy parle de nouveau de 2016 pour le début des essais en mer, alors que le ministère britannique de la Défense évoquait plutôt 2017 en marge du baptême du HMS Queen Elizabeth.

On notera que le dernier des trois porte-aéronefs de la classe Invincible, le HMS Illustrious, va être retiré du service actif. Le bâtiment rentrera pour la dernière fois à Portsmouth le 22 juillet où il sera désarmé après 32 ans de carrière. Il est remplacé par le porte-hélicoptères HMS Ocean, qui sort de refonte et assurera la transition jusqu'à la mise en service du HMS Queen Elizabeth, à la fin de la décennie.

Le dock sera par la suite occupé par le sistership du Queen Elizabeth, le HMS Prince of Wales, dont la phase finale d’assemblage débutera en septembre. Ce dernier remplacera le HMS Ocean, la Royal Navy n'ayant prévue qu'une dotation de 12 F35B par Porte-aéronefs, ils serviront aussi en remplacement du porte-hélicoptères...

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 4 septembre 2014 14:49
La France suspend la livraison du Mistral à la Russie
Voir l'image
« Les mesures prises récemment par la Russie en Ukraine orientale sont contraires aux notions de base de la sécurité en Europe. Le Président Hollande a noté que, malgré la possibilité d’un cessez-le-feu qui doit encore être confirmé et mis en œuvre, les conditions qui permettront à la France d’autoriser la livraison du premier navire de débarquement amphibie (BPC) ne sont pas réunies jusqu’à présent », déclare le communiqué officiel de l’Élysée du 3 septembre suite au Conseil de défense restreint.
La suspension de la livraison des BPC pour des motifs politiques engendre plusieurs conséquences:

le paiement de pénalités de retard (le 1er navire devait être livré en octobre 2014),
la remise en cause de la crédibilité de la France dans ses exportations. L’Inde pourrait notamment devenir frileuse à valider l’acquisition du Rafale...

votre opinion?

(Dernière édition le 4 septembre 2014 14:49)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

resail77
Membre

Avatar de resail77

Inscrit le 01/04/2009
207 messages postés

# 5 septembre 2014 14:19
castel a écrit :http://info-aviation.com/?p=16552
La suspension de la livraison des BPC pour des motifs politiques engendre plusieurs conséquences:

le paiement de pénalités de retard (le 1er navire devait être livré en octobre 2014),
la remise en cause de la crédibilité de la France dans ses exportations. L’Inde pourrait notamment devenir frileuse à valider l’acquisition du Rafale...
Sur le principe, cela me parait justifié de ne pas livré d'arme à un pays qui montre des hostilités à un autre.
Maintenant, quand on vend des armes, c'est pas pour faire jolis.
Et quand en plus on les vends à un pays qui n'est pas notre alliés, cela finis toujours par nous être préjudiciable.

Il ne nous reste plus qu'à vendre ces bateaux aux Anglais et allemands et demander à OBAMA de nous aider à payer les compensations financières de l'annulation de commande.

Ensuite, les indous nous seront reconnaissant de ne pas armer un pays hostile et nous achèterons nos avions et peut être aussi des bateaux.

Plus sérieusement, je ne pense pas que ces 2 "boites de conserves" (propos russe) ne modifie quoi que ce soit dans la puissance de frappe de la Russie et n'interviendrons pas en Ukraine sauf si les turques les laisses passer.
Et dans ce cas, je laisse l'opinion international s'exprimer quand ils verront ces bateaux Français sur la mère noire.

_________________
je n'ai pour dieu que le ciel qui inspire mes pensées et la terre qui supporte le poid de me souliers
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 11 septembre 2014 14:43
De l'autre côté de la Manche,
une nouvelle intéressante...
La Royal Navy va exploiter deux porte-avions

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé que le Royaume-Uni va s’équiper de deux nouveaux porte-avions de classe Queen Elizabeth afin d’assurer une permanence aéronavale.

S’exprimant à l’issue du sommet de l’OTAN au Pays de Galles le 5 septembre, David Cameron a confirmé que le deuxième navire HMS Prince of Wales serait mis en service. « Cela nous permettra d’avoir un porte-avions disponible, 100% du temps ».

Ce revirement anticipe sur l’une des questions clés soulevée dans le Strategic Defence and Security Review 2015 (SDSR).

« Ils sont un investissement dans la sécurité britannique, la prospérité britannique et notre place dans le monde, la transformation de notre capacité à projeter notre puissance à l’échelle mondiale, que ce soit de façon autonome ou avec nos alliés. »

Le SDSR 2010 avait prévu de mettre en veilleuse et de vendre l’un des deux porte-avions de la classe Queen Elizabeth (65.000 tonnes). Toutefois, le gouvernement de coalition a récemment ré-examiné l’affaire pour finalement recommander l’exploitation de deux navires.

En attendant la mise en service de ses deux nouveaux porte-avions, le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales, la Royal Navy ne dispose plus que du porte-hélicoptères HMS Ocean (1998) qui vient d’être modernisé. Le dernier porte-aéronefs britannique, le HMS Illustrious, vient en effet d’être retiré du service le 28 août après 32 ans de service. Le HMS Ocean assurera donc seul la transition avec les futures bâtiments dont le premier sera opérationnel d’ici 2020.

dans l'absolu, le HMS OCEAN devrait etre remplacé par le HMS Prince of Wales, mais avec une commande 40 F35B, dont 12 sont prévus sur porte-aéronef, le reste sera complété par des Apaches et Merlin, au lieu de 35-40 F35B, au final les Britaniques vont employer leur bâtiment comme les Porte-hélicoptères d'assaut (LHD LHA) américains, sans avoir les capacités de débarquement de ces dernier, il n'auront que peu de progression de capacité par rapport à la génération précédente, (HMS Illustrious), à moins d'utiliser un bâtiment à 30 F35 et l'autre en porte-hélicoptère uniquement, mais au max seul 27 F35 environ seront disponible donc cmbien au max déployables en opération?

Voir l'image

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Raslespaquerettes
Membre

Inscrit le 06/07/2008
1 220 messages postés

# 17 septembre 2014 12:36
Pour Castel
A moins d'etre dans le secret des dieux, vous ignorez si il existe des pénalités pour cette genre de situation ? Ne pas oublier que c'est la Russie qui envoie ses petits bonhommes verts. équipé d'armes russes. sur l'Ukraine.
Par contre, si la France ne livre pas ce " machin" ( le Mistral version popoff ) la signature de la France se trouve décrédibilisé. En particulier pour l'achat des Rafales en Inde ou ailleurs.

(Dernière édition le 17 septembre 2014 12:47)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 29 septembre 2014 15:00
Embraer & Saab prépare le Sea Gripen !

...Dans le but de remplacer les actuels Douglas A4 «Skyhawk» de la Marine brésilienne, les deux avionneurs travaillent en plus, du Gripen E, à la préparation du futur Sea Gripen. Au début du mois de septembre, une délégation conjointe d’Embraer et de Saab en collaboration avec le ministère de l'aéronautique de la Marine (DAerM) a effectué une visite sur le porte-avions A-12 São Paulo, afin d’identifier les détails techniques de modifications nécessaires pour adapter les Gripen E à la Marine du pays...
Le but est simple, fournir un avion moderne omnirole avec un prix raisonnable, dont la taille permet une intégration facile sur un porte-avions de petites dimensions ! Ce qui est le cas le Brésil, qui a racheté le bon vieux «Foch» aujourd’hui baptisé «Sao Paulo». Le Sea Gripen répondra en terme de CATOBAR (Catapult Assisted Take Off Arrested Recovery), ainsi que STOBAR (Short Take Off Arrested Recovery) avec cependant une sensible différence de masse au décollage MTOW (Maximum Take-Off Weight). Dans une conception CATOBAR, le SEA Gripen aura une masse maximale au décollage de 16,500 kg et une masse maximale à l'atterrissage de 11,500 kilogrammes. Dans une conception STOBAR, elle dépend de la physique du transporteur. En gros, la charge de carburant et d'armes dans les opérations STOBAR, sera un tiers de moins que la charge utile dans les opérations de CATOBAR...
Le Gripen mer sera environ 400 kg plus lourd que le Gripen NG, avec une cellule dont le poids atteindra à vide entre 7500-8000 kg.

Voir l'image
Voir l'image
Voir l'image

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

SINTEX
Membre

Avatar de SINTEX

Inscrit le 18/07/2007
1 416 messages postés

# 3 octobre 2014 08:49
Je ne suis pas sur qu'il y ait un marché pour un Sea Gripen, et que le Brésil pourra supporter seul les couts de développement d'une vesrion navalisée. Car en dépit des annonces, il y aura des couts importants pour cette version.

_________________
Si on doit vivre dans le monde de Philip K DICK, au moins donnez nous les voitures volantes
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
704 messages postés

# 24 juillet 2015 11:07
Le porte-avions indien Vikrant est désamarré
Voir l'image
Le Projet 71 du programme IAC (Indigenous Aircraft Carrier) a franchi une nouvelle étape le 10 juin avec le désamarrage du Vikrant sur le chantier naval de Cochin Shipyard Limited (source : Indian Navy).Après les travaux de gros œuvre, le Vikrant va maintenant recevoir ses équipements durant les 18 prochains mois.
L’INS Vikrant sera le premier porte-avions construit localement par l’Inde avec une masse de 40 000 tonnes, une longueur de plus de 260 mètres et une largeur de 60 mètres. Il disposera de deux pistes de décollage et d’une piste d’appontage de type STOBAR* pour recevoir des MiG-29K, des Tejas LCA développés par l’Inde, ainsi que toute une gamme d’hélicoptères.

La France très intéressée par le projet indien de nouveau porte-avions
Voir l'image
Connu sous le nom de Vishal, le troisième porte-avions indien, attendu à partir de 2022, devrait être plus grand que le Vikrant. On évoque en effet une longueur de 300 mètres pour un déplacement de 65.000 tonnes. DCNS, le groupe français a développé récemment un nouveau modèle. Il pourra, le cas échéant, se servir de cette base pour proposer un design répondant aux besoins indiens.
Connu sous le nom de DEAC (DCNS Evolved Aircraft Carrier (DEAC), le dernier porte-avions étudié par DCNS peut être déclinée en différentes versions, notamment le type CATOBAR (Catapult Assisted Take-Off But Arrested Recovery).
Long de 272 mètres pour un déplacement de 52.000 tonnes en charge, le DEAC est un porte-avions compact conçu pour permettre au pays qui en dispose de réaliser des opérations de projection de puissance analogues à celles que peut mener la marine française, les manœuvres des appareils sur le pont d’envol et vers le hangar ont été optimisés pour faciliter les opérations aériennes et permettre 75 sorties journalières.
Voir l'image
Peut-être une oportunité de réaliser notre second porte-avions et minimiser le coût de conception et fabrication? et, pourquoi pas, de vendre des Rafale M pour le coup?

Inde : quel porte-avions pour demain ?
C’est aujourd’hui que Lockheed Martin, BAE, DCNS et Rosoboronexport doivent remettre leurs réponses à la demande d’information (RFI) de la marine indienne pour l’acquisition d’un porte-avions de 65 000 tonnes.
Peut-être celà dépendra-t-il des appareils embarqués

(Dernière édition le 24 juillet 2015 11:11)


_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 26 septembre 2015 15:22
Le lancement par catapulte electro-magnétique bien expliqué !
En service pour 2016 !

Intéressant : les moteurs / générateurs en xx qty, pardon, 12X35 Tonnes pour accumuler l'énergie à 6400 tours (A quand les nouvelles batteries en développement Li-Ag, recharge en 5 minutes ??) !
420 Tonnes actuellement ... juste imaginer la puissance et le poids nécessaire en batteries Lithium, probablement moins ...

La gestion électronique, s'adapte instantanément à chaque type et poids d'avion, intéressant pour diminuer la fatigue des cellules , et passer instantanément d'un avion de 20 tonnes à un drône de 500 Kg !

Applications multiples dans l'avenir, terrestres , rail gun aussi !
Ca avance vite outre Atlantique !

http://insights.globalspec.com/article/ ... amp;cid=nl

_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !