Remplacement Alphajet

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

beberboy
Membre

Inscrit le 08/02/2006
102 messages postés

# 24 mars 2006 23:57
savez vous qui va remplacer l'alphajet (et le hawk)?
va on devoir se choper un avion coreen(le golden hawk) ou les europeens ont ils un vrai projet?
du reste,qu'est il prevu en france??:un retrofit des alphajet? je vois mal les pilote de rafale se faire la main sur un trainer des annees 70 ! sad
vous avez des infos ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 25 mars 2006 00:57
Au Bourget était présenté un appareil italien équivalant à l'alphajet...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

exocet
Membre

Inscrit le 25/03/2006
18 messages postés

# 25 mars 2006 22:08
l'alphajet est un avion extra, je ne pense pas que l'on achete un avion etranger, les cellules des alpha peuvent tenir encore au moins 10 ans, largement le temps d'en concevoir un autre, en cooperation avec les anglais par exemple.
pour info, les pilotes de rafale s'entrainent sur simulateur
ciao à tous
exocet
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 26 mars 2006 00:25
Les pilotes de Rafale s'entraînent sur Simu pour la qualif de type, mais tous les pilotes passent par l'alpha pour la transformation Jet après passage sur Tucano.

(Message édité par Simon le 28/03/2006 02h42)

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gilles
Membre

Avatar de Gilles

Inscrit le 27/10/2005
208 messages postés

# 27 mars 2006 09:05
Une coopération avec les anglais, je sais pas, ça marche pas toujours :-)

Il y a bien les études d'EADS avec le Mako sur le sujet.

Sinon, si dans l'avenir rapprochement il y a entre Finmeccanica et Thales, l'option de l'Aermacchi devient plausible, non ? (issu d'un développement avec Sukhoi d'ailleurs).

Je ne sais pas si les cellules d'Alphajet peuvent toutes tenir encore 10 ans, il semblerait que certaines commencent à avoir souffert ...

En attendant une éventuelle rénovation des Alphajet nationaux, nos pilotes peuvent s'entraîner sur des Alphajets belges, qui ont été rétrofités et qui sont d'un standard beaucoup plus "moderne".

_________________
http://avions.blogoshop.com/
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Spiff
Membre

Avatar de Spiff

Inscrit le 22/01/2006
69 messages postés

# 28 mars 2006 09:02
Ouais mais attendez la! Pour l'instant le ministere est en train de depenser un pognon monstre: Rafale, A400M, NH90, Tigre etc... sans parler du probleme (plus urgent!) que commence a poser les Epsilon vieillissant, et les tucano qui s'averent trés cher a entretenir. Alors tant que son bon vieu "gadjet" tiens la route, ya pas de soucis! L'alpha n'est la que pour la formation a la chasse : voler sur reacteur, la patrouille, la tactique etc... Il est pas la pour apprendre la maitrise de systeme d'armes moderne. Ca ca seras fait lors de la transformation en escadron operationnel sur la machine sur laquelle le pilote est et sur simulateur comme la dit Simon. Donc en terme de perf, l'alpha est tout a fait de son temps.
Maintenant c'est vrai que ca fait un bout de temps qu'il est en service et les séances a repetition de voltige "dure" commence certainement a epuisé la cellule (tout comme pour l'epsilon...)
Donc un remplacant, peut etre, mais pas desuite, et certainement un projet francais ou europeen.

Vala!
P.S: simon, tout les pilote ne passennt pas sur tucano, seul ceux qui sont formé a salon de provence y passent, sinon c'est cognac sur epsilon et alphajet direct aprés.

(Message édité par Spiff le 28/03/2006 09h05)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

beberboy
Membre

Inscrit le 08/02/2006
102 messages postés

# 28 mars 2006 17:00
bien sur spiff
les americains volent sur T38 talon,qui n'est pas de toute premiere jeunesse (Talon II cependant)
mais justement ma question allait dans ce sens la !:il faut 20 ans pour mettre un avion au point donc si remplacment de l'alphajet il devrait y a voir il est bien dans un carton qq part non ?
le mako ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 28 mars 2006 20:16
Spiff a écrit :P.S: simon, tout les pilote ne passennt pas sur tucano, seul ceux qui sont formé a salon de provence y passent, sinon c'est cognac sur epsilon et alphajet direct aprés.
Enregistré

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Spiff
Membre

Avatar de Spiff

Inscrit le 22/01/2006
69 messages postés

# 28 mars 2006 20:57
Arf! Maintenant devellopé un avion prend moins de temps qu'avant, surtout lorsque l'on a un cahier des charges precis. Mais c'est vrai que les idées ont deja du germer a la DGA, qui a du depoussierer un peu le vieu cahier des charges du gadget. Quand aux industriels, si ils sont aussi clairvoyants que nous (hihi ^^ ) ben ils ont du deja commencé a etudier la question! (et dieux sait qu'ils sont clairvoyant quand il s'agit d'argent....!)
Vu la tendance du marché en ce moment, je pense que beaucoup de pays sont dans le meme cas que la France. Le Mig AT, le Yak130, le Hawk2000 et jen passe sont bien la preuve que l'offre precede un peu la demande...Quand un industriel se chine a monter un projet de plusieurs millions avec prototype et tout, c'est bien qu'il ya de la demande! ^^

(Message édité par Spiff le 28/03/2006 20h58)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
702 messages postés

# 7 mai 2010 09:52
Bonjour j'ai trouvé uniquement ce forum pour mettre ces articles...

Quand l’Alphajet rendra les armes.

C’est finalement en 2025, que le vénérable Alphajet devrait prendre sa retraite des forces aériennes françaises. L’avion de conception franco-allemande (Dassault-Dornier) est aujourd’hui dévolu à la formation des pilotes. Nul n’ignore également son engagement auprès de la Patrouille de France (PAF).
Cependant, le premier prototype de l’Alpha Jet a prit son envol le 26 octobre 1973. L’appareil n’est donc pas tout jeune même si certains exemplaires profitent d’un programme de mise à niveau. Mais comme nul n’est éternel, ce symbole de l’industrie aéronautique européenne va devoir passer le flambeau. Et cette dernière question reste d’ailleurs toujours en suspend, alors que l’AEJPT (Advanced European Jet Pilot Training) tourne, comme il est de coutume avec les projets communs, au vinaigre.


La fin de vie programmée de l’Alpha Jet.
Le 13 avril, un Alpha Jet de la PAF s’est écrasé aux abords de la piste de l’aérodrome de Plan de Dieu où la patrouille de France s’entraîne quotidiennement. Si le capitaine Sylvain Courtot a une nouvelle fois démontré du grand professionnalisme des pilotes français, cet accident rappelle que l’avion n’est pas des plus récents. L’incident est d’ailleurs du à un problème technique sur l’appareil.
En service depuis 40 ans, l’avion d’entrainement de l’armée de l’Air va devoir suivre une cure de modernisation. Pour cause, son retrait du service actif est désormais prévu à l’horizon de 2025.
Pour permettre aux élèves pilotes d’évoluer dans de bonnes conditions, l’avionique et l’électronique embarquée vont devoir se mettre à niveau. Une cure qui n’a rien d’exceptionnelle, puisque les appareils belges et égyptiens ont eux-aussi été modernisés. Rappelons au passage que l’avion a été construit à environ 500 exemplaires et, est utilisé par une dizaine de pays différents. Un succès commerciale incontesté et qui aura bien failli aller jusqu’à conquérir le marché américain.
Un programme de mise à niveau pour aller jusqu’en 2025.
C’est pour cela que le 31 décembre 2007, la DGA a notifié à Thales et à Dassault (filiale SABCA) un contrat évalué à 22,6 millions d’euros. L’engagement porte sur vingt appareils, qui recevront des équipements semblables aux Alpha Jet belges. A savoir, une centrale de navigation inertielle couplée avec un récepteur GPS, un viseur tête haute et un système HOTAS (Hands On Throttle And Stick) soit en bon français, les 3M (Main sur Manche et Manette).
Cependant, le programme a pris du retard. Le premier avion modernisé devait être livré avant la fin 2009. Mais la qualification du prototype est attendue en ce début d’année 2010 ce qui devrait permettre une livraison du dernier appareil modernisé pour la fin 2011. En fin de carrière, l’Alpha Jet pourra alors se vanter d’avoir servi pendant plus d’une soixantaine d’années. Un bel âge pour un appareil d’exception.
La relève sera difficile et n’est pas attendue avant 2020.
Pour ce qui est de la relève, nous verrons dans un prochain article que certains pays européens ont mis leurs besoins en commun pour créer le programme dirigé par l’Agence Européenne de Défense et dénommé AEJPT soit « Advanced European Jet Pilot Training ». Or, comme souvent, le programme a pris beaucoup de retard et réserve son lot de surprises. Ainsi, nous verrons que l’appareil qui semble pour l’instant le mieux placé pour remplacer notre Alpha Jet national est le M-346 fabriqué par une filiale de Finmeccanica, Alenia Aermacchi. Mais le Hawk de BAe n’a finalement pas dit son dernier mot, le tout subissant des pressions diverses.

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

castel
Membre

Avatar de castel

Inscrit le 13/12/2006
702 messages postés

# 7 mai 2010 09:56
Je dois avouer regretter la mort du MAKO prévue entre autre avec un M88 comme motorisation , dommage, surtout que là même si c'est EADS qui fournirais l'électronique en cas de victoire pour l'AEJPT, les moteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 sont US...

Qui remplacera le valeureux Alpha Jet ? Le point sur l’AEJPT.

La réponse se cache surement derrière cet acronyme peu engageant : AEJPT soit « Advanced European Jet Pilot Training ». Mais attention, le programme est potentiellement explosif. Il se joue de nombreuses manœuvres internationales qui ne sont pas sans rappeler les difficultés éprouvées par l’Alpha Jet pour équiper l’armée de l’air américaine en son temps.
Si déjà à l’époque, l’Alpha Jet, autrefois dénommé TA501 a dû faire face à une compétition acharnée face aux E-650 Eurotrainer et T-291 de VFW-Fokker, le futur avion d’entrainement européen doit lui aussi affronter de nombreuses pressions.
Mutualiser les besoins de douze puis neuf nations européennes.
Conduit par l’Agence Européenne de Défense, l’AEJPT a pour but de mutualiser les besoins la formation des pilotes de chasse européens. Autrement connu sous le nom d’Eurotraining, le projet a vu le jour en 1997. Mais depuis, différentes causes ont fait que le programme piétine. Au départ, il rassemblait d’ailleurs 12 pays. Mais aujourd’hui seuls neuf répondent encore présents : la France, l’Italie, l’Autriche, la Belgique, la Finlande, la Grèce, le Portugal, l’Espagne et la Suède. L’Allemagne, la Suisse et les Pays Bas n’ont aujourd’hui plus qu’un rôle d’observateurs.
Tel qu’il fut construit en 1997, le programme devait fournir de premiers appareils dès 2010. Seulement, force est de constater que les progrès réalisés dans ce programme sont lents. Etudié pour répondre aux besoins de formation pour 300 élèves pilotes par an, aujourd’hui ils ne seraient plus que 167 concernés (et dix opérateurs de systèmes d’armes). Le désistement des trois pays mentionnés plus haut et la compression des budgets militaires y jouent pour beaucoup. Finalement, la date de mise en service des premiers appareils serait aujourd’hui estimée à 2020.
Ceci à condition que le programme avance. Beaucoup estiment que l’agence européenne n’est pas assez sous pression pour avancer. Compte tenu des efforts de modernisation des Alpha Jet français, inutile de préciser que Paris ne sera surement pas très motivée pour l’instant. Il en va de même pour les Finlandais qui viennent de moderniser leurs Hawk qui voleront jusqu’en 2030. On aurait pu croire un temps en la Grèce qui a un besoin de plus en plus urgent de remplacer ses Rockwell T-2 Buckeyes. Mais compte tenu des difficultés financières du pays, ces espoirs tombent à l’eau. Reste alors l’Italie. Le pays supporte verbalement le projet depuis le début. Ceci d’autant plus que l’industriel en charge de la production de l’avion serait surement italien.
Le M-346 Master est le favori mais le Hawk 128 tient la corde.
Malgré ses déboires aux Emirats arabes unis, le M-346 conçu par l’industriel italien Finmeccanica (Alenia Aermacchi), intéresse beaucoup à travers le monde. Mais pour remporter l’AEJPT, il va devoir faire face à un best-seller de BAE Systems, le Hawk.
Si tout continue, un appel d’offres pour les équipements clés devrait avoir lieu en octobre. La sélection finale de l’avion devrait alors avoir lieu en juillet 2012 pour une signature de contrat en janvier 2014. Du coup, le système devrait rentrer en service en 2017 pour être pleinement opérationnel en 2020. Pour accélérer le projet, un placement du programme au sein de l’OCCAR (Organisation Conjointe de Coopération en matière d'Armement) serait envisagé par les pays membres.
Déjà, le M-346 est considéré comme le favori dans cette course. La France par exemple, semble soutenir le projet italien. Dans un communiqué commun, « l’Italie et la France relèvent que, parmi d’autres, le M-346 pourrait répondre aux exigences communes exprimées par les pays AEJPT ». Les deux pays travailleront également à la réalisation d’un système commun de polygones d’entraînement entre la Corse et la Sardaigne.
Une européanisation du programme industriel.
Le programme du M-346 prend industriellement une dimension plus européenne. En effet, EADS Defense & Security s’est allié à Finmeccanica pour remporter l’AEJPT et déposer une proposition commune. Des discussions commencées en décembre 2009 et qui laissent la porte ouverte à d’autres entreprises désireuses d’intégrer le projet. Ceci alors que Northrop Grumman a été sélectionné pour fournir le système de navigation.
Le consortium européen se rattache ainsi à l’appel d’offres après avoir semble-t-il abandonné son offre basée sur le Mako HEAT (pour High Energy Advanced Trainer). A l’époque, les sous-traitants étaient déjà Finmeccanica-Aermacchi, Saab et Dassault.
Cette nouvelle offre apparait comme la mieux placée pour répondre aux besoins de l’Agence Européenne de Défense en termes de capacités, flexibilité, efficacité, interopérabilité et de situation géographique comme de répartition des tâches.
Le M-346 souvent taxé de n’exister que sur le papier (premier vol en décembre 2008), a finalement été commandé par l’armée de l’air italienne pour répondre à des besoins urgents et peut-être pour concrétiser le projet. Pour cette commande c’est l’entreprise américaine CAE qui fournira les outils d’entrainements. Une commande de six exemplaires qui pourrait être suivie par neuf avions supplémentaires.
Le M-346 est aussi proche de la victoire à Singapour après la mise de côté de BAE Systems et de son Hawk 128. Il reste en compétition face au T50 coréen. Il pourrait aussi se vendre en Arabie Saoudite, en Equateur, en Indonésie, au Qatar, au Chili ou encore en Grèce si l’AEJPT ne s’en charge pas.
La contre-attaque du Hawk de BAe Systems.
Mais au rayon des appareils d’entrainement de dernière génération fabriqués en Europe, on trouve aussi le Hawk Advanced Jet Trainer. Le dernier modèle de BAe Systems est un mastodonte du secteur. Avec 900 Hawk vendus auprès le 18 clients internationaux et deux millions d’heures de vol au compteur, la compétition sera rude. L’appareil est, comme le M-346, prévu pour l’entrainement des pilotes amenés à côtoyer des appareils de quatrième comme de cinquième génération tel que le Rafale, l’Eurofighter ou le F-35.
Cependant, celui qui est aujourd’hui le plus grand marchand de matériel de défense au monde est plus ou moins exclu du projet. L’AEJPT peut d’ailleurs considérer que son lancement a eu lieu en 2002 et non pas en 1997 puisque BAe n’avait alors pas était invité à se joindre totalement aux discussions. Un fait dont on ne comprend pas forcément la cause alors que son Hawk est l’avion le plus répandu et donc le plus expérimenté des deux.
Enfin, compte tenu de l’urgence qu’il s’agira de gérer, la capacité de l’alliance EADS-Finmeccanica n’est pas prouvée. Ceci alors que BAe peut faire valoir une expérience certaine.
De plus, les relations d’influence sont nombreuses dans ce dossier. Si vous avez pu remarquer au fil de cet article les liens qui unissent les Américains aux Italiens, on notera aussi que Boeing s’est rapproché d’Alenia Aermacchi notamment sur l’appel d’offres de Singapour. Le but étant clairement de fragiliser la montée en puissance de BAe Systems sur la scène mondiale. Aujourd’hui l’appareil plus moderne italien n’est plus en course que contre le T50 fabriqué par Korea Aerospace Industries et Lockheed Martin. Une bonne pioche pour l’industrie aéronautique américaine.
Tout ceci se fait en laissant miroiter aux Italiens une position privilégiée dans un gros appel d’offres futur, celui du remplacement des 500 Northrop T-38C pour la formation des pilotes américains.
Mais au niveau européen, tout ce que cette alliance laisse augurer c’est une nouvelle division notamment sur l’AEJPT. Une technique habituelle pour les Américains pour garder le contrôle sur la vieille Europe. Certain verront dans la marche arrière de l’Allemagne au profit d’une alliance renforcée avec GE une preuve de cette stratégie. A noter que Finmeccanica et sa filiale Alenia Aermacchi sont déjà partenaires de Boeing dans différents dossiers tels que le B787, le CH-47 Chinook ou le fameux ravitailleur en vol, KC-767.

_________________
Dreamcastel
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Beochien
Membre

Avatar de Beochien

Inscrit le 13/02/2007
9 170 messages postés

# 7 mai 2010 10:12
Bonjour

Pour l'instant, ce qui se fait de mieux en Europe est Italien !
Transonic tout juste ! Et Il vole avec 2 moteurs Honeywell !

http://www.aleniana.com/files/u9/M346_0.pdf

On aimerait en voire un avec de vraies capacités "Supercruise"
Et en bi-moteur si possible !
Quels moteurs en Europe ??
Mais pas à n'importe quel prix non plus !

JPRS

(Dernière édition le 7 mai 2010 10:14)


_________________
JPRS
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lolote
Membre

Inscrit le 24/06/2007
613 messages postés

# 7 mai 2010 21:26
d'ou tenez vous l'info du probleme technique pour le gadget de la PAF ?

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
W.C
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !