Rien ne vaut un bon moteur en étoile...

1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 16 août 2014 11:45
Image

Image

Quelques photos pour la beauté de la mécanique :

Image

Image

Image

Image

(Dernière édition le 16 août 2014 18:27)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 18 août 2014 07:29
Pour en savoir plus sur le moteur en étoile.

Le Shvetsov ASh-62 est un développement du Wright "Cyclone", Beaucoup d'avion Russe en sont dotés : PZL M18, Antonov An-2, Sukhoï Su-2 etc.... (et même le de Havilland DHC-3 ).

Moteur Wright " Cyclone " R-3350

(Dernière édition le 18 août 2014 07:33)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 18 août 2014 18:49
Merci Fishbed, c'est une excellente source de référence.
Impressionnant les problèmes d'équilibrage d'un moteur en étoile. Je préfère les turbines, c'est plus simple !

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 19 août 2014 10:21
Je dirais que c'est beaucoup plus simple qu'il n'y parait ! Cela reste de la grosse mécanique relativement facile à régler ou réparer (plus simple que l'allumage et/ou la combustion). Une fois que le principe d'équilibrage des contre-balances et de l'alignement est bien compris, c'est du billard ! Par exemple, c'est un peu la même chose quand tu changes une distribution de voiture, bien aligner les points de repère, arbre à came-vilebrequin (en gros),

(Dernière édition le 11 décembre 2014 17:54)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 20 août 2014 23:05
Est-ce que tu fais toi-même la maintenance de tes moteurs?
Comment ça se passe dans les pays bananiers ? J'imagine qu'il y a une autorité nationale, mais est-ce qu'elle s'occupe activement du travail aérien ?
Je traduis souvent des rapports d'accidents au Canada et depuis l'introduction des systèmes de gestion de la sécurité, on ne peut pas dire que ce soit très convaincant. Il y a beaucoup plus de laxisme et d'accidents, surtout d'hélicos.
Je veux bien qu'un moteur en étoile soit plus robuste, plus simple et moins sollicité, mais les salades de bielles étaient assez fréquentes.
Tu pourrais nous faire une rubrique sur la maintenance, ce serait intéressant (pour moi en tout cas). .

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 21 août 2014 10:32
Salut Vector,

Pour être honnête, plus ça va, plus il est difficile de faire sa maintenance soi-même. Par exemple, en amérique du sud, le niveau de vie a augmenté, et donc, les réglementations de toutes sortes ont fleuri, d'où des administrations, des assureurs, ayant plus de pouvoir, qui mettent le nez partout... Bref, j'ai bien peur que la relative liberté de "bricoler" son avion devient de plus en plus difficile... Fini les années 80/90.... Il existe quelques dérogations, notamment pour les pilotes en brousse ayant une licence Airframe and Powerplant (avec une qualification turbine), ce qui est mon cas.

Pour les moteurs en étoile, c'est simple, j'ai eu la veine de ma vie de tomber sur des mécanos ayant de solides connaissances sur ce genre de moteur, tous des anciens de l'aéonavale, qui adoraient se retrouver dans des coins paumés et démonter puis réparer des moteurs, pour eux, pas question de retraite. Donc, j'ai appris sur le tas.

En général, Il n'y a pas de moteur atmosphérique plus solide qu'un autre (sans parler bien sûr, de vice caché). La clé réside dans la façon de l'utiliser et la fréquence des maintenances. Dans l'ideal, tout se fait en amont, lors de vérifications multiples, pour ne pas justement, atteindre le point critique : Panne en vol. Ceci dit, il y a la théorie, et la pratique de tous les jours smile Bien sûr je parle uniquement d'une panne mécanique pure et dure !

Oui, l'embiellage d'un moteur en étoile est relativement chiant en ce sens qu'il y a une foule de pièces en friction... Donc l'alliage de certaine pièce doit-être surveillé, puis après l'usure de celle-ci. Par exemple, mauvais alliage des bagues (ce que l'on pourrait appeler grosso modo " coussinet d'embiellage de tête et de pied ") , jeu et dégradation de plus en plus important = Panne et casse assurée !

En fait, hors réglages, la maintenance doit-être faite calmement, sans de précipitation, ne pas s'énerver, bref, prendre son temps. Et avoir les bons outils plus d' autres plus spécialisés : Barre à mine, un gros marteau, un burin, un oxy-coupeur, etc... smile et accessoirement un pied à coulisse, un palmer, une clé dynamométrique, pour les minutieux.

La prochaine fois que je démonte un ASh-62, je prendrai des photos et je décortiquerai chaque étape. Il va falloir que je me paye un bon appareil photo ! Ca me plairait bien d'en faire une rubrique!

(Dernière édition le 21 août 2014 11:00)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 21 août 2014 10:39
En fait, un moteur en étoile me fait penser à un mécanisme de montre Suisse, en beaucoup moins délicat... Mais cela reste un bijou de mécanique...

Ca me rappelle quelques bons souvenirs... En mécanique générale, mécanique de précision, petite mécanique, j'ai fait mes classes dans une école formidable, (je ne sais plus si elle existe), au 113 rue Championnet dans le 18ème arrondissement de Paris, avant de partir en Allemagne, puis en Ukraine... Elle formait les futurs mécanos de la RATP ! Pffff, j'ai failli devenir fonctionnaire... smile

(Dernière édition le 21 août 2014 11:10)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 21 août 2014 14:42
Salut Fishbed,
Une rubrique de ce genre, ce serait super, surtout avec des photos.
Voir démarrer les moteurs des Super-Constel à Orly est un de mes meilleurs souvenirs de jeunesse et il y avait toujours Bébert avec son extincteur à côté (qui servait souvent).
J'imagine que l'épaisseur des bagues doit être assez critique, mais quel était la qualité de l'usinage Russe ?
Je sais qu'ils se sont construit des B-29 (le Tu-4 je crois), ils ont donc dû bien maîtriser la fabrication des moteurs Wright, mais la qualité des métaux et la précision de l’usinage ne devaient pas être les mêmes, les unités de mesure non plus.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Xav520
Membre

Inscrit le 29/04/2010
38 messages postés

# 21 août 2014 16:34
Bonjour, il me semblait avoir vu un livre (que je recherche toujours depuis... !) qui était le recit autobiographique d'un ingénieur de chez Lisounoff qui avait fait partie de l'équipe chargée de convertir les plans du DC-3 en PS-84 à la fin des années trente, avec surtout conversion des mesures impériales en système métrique... cela les avait bien occupé !
Quelqu'un aurait-il plus de renseignements ?

_________________
ad astra per ardua
X.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 22 août 2014 21:36
Fishbed, la distribution est beaucoup plus simple sur un moteur en étoile que sur un moteur en ligne. J'imagine qu'il y a deux cames solidaire du vilebrequin qui actionnent les poussoirs et les culbuteurs des soupapes d'admission et d'échappement.
Est-ce que tu as eu l'occasion de travailler sur les Double Wasp des Corsairs de l'Aéronavale ?
J'en ai vu quelques uns en Algérie, mais jamais avec leur moteur dégroupé.

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 26 août 2014 03:10
Image

______________
Twin Wasp engine...
______________

Vector,

C'est clair, un moteur en étoile est beaucoup plus simple qu'un moteur en ligne. J'ajouterais que c'est un plaisir de bosser dessus, rien à voir avec un moteur diesel Renault K9Q 744, sur lequel je me prend la tête actuellement.

Oui, le twin-wasp, je connais un peu, le plus connu : Le Pratt & Whitney R-2800 Double Wasp, Corsair, DC-6, Lockheed Constellation (Wright R-3350 Cyclone) etc... D'ailleurs, je dois avoir une ou deux revues techniques sur la bête...

Vues internes du Pratt and Whitney R2800 Double Wasp

Image

Image

Image

(Dernière édition le 26 août 2014 03:47)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 26 août 2014 03:39
Mais il y a plus fort : Le R-4360 WASP ! Avec quatre rangées de cylindres...

(Cliquez pour agrandir)
Image

Image


Vector a écrit :J'imagine que l'épaisseur des bagues doit être assez critique, mais quel était la qualité de l'usinage Russe ?
Je sais qu'ils se sont construit des B-29 (le Tu-4 je crois), ils ont donc dû bien maîtriser la fabrication des moteurs Wright, mais la qualité des métaux et la précision de l’usinage ne devaient pas être les mêmes, les unités de mesure non plus.
Je me souviens qu'ils avaient un bon parc de machine outils pour usiner correctement (étau-limeur, fraiseuse, tour, rectifieuse etc...). Le matériel n'était pas vraiment de dernière génération, mais les buveurs de Vodka savaient bosser. Je me souviens qu'ils avaient notamment (en Ukraine), des rectifieuses allemandes BLOHM de précision !

_______________

Comment ça marche...
_______________

(Dernière édition le 26 août 2014 04:05)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 26 août 2014 15:37
Le refroidissement de la dernière rangée devait être pointu. Là, il n'y a pas photo, la turbine prend le dessus.
Pour ce qui est de la technologie soviétique, ils ont reçu un bon coup de main des Américains et des Allemands avant la guerre. Les usines modernes étaient installées par Westinghouse et les Allemands ont eu la surprise de trouver du matériel Siemens à Stalingrad. Il ne faut pas non plus oublier tout le matériel livré par les Alliés pendant la guerre parfois involontairement : B-29 posé en Mandchourie, sans parler du chasseur chinois qui est revenu avec un Sidewinder intact planté dans la queue. .

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 27 août 2014 09:16
Xav520 a écrit :...Lisounoff qui avait fait partie de l'équipe chargée de convertir les plans du DC-3 en PS-84 à la fin des années trente, avec surtout conversion des mesures impériales en système métrique...
Ah oui, Lissounov a collaboré avec un ingénieur, Vladimir Miassichtchev qui était de l'Institut nationnale des moteurs d'avions à Moscou, peut-être est-ce gars que tu recherches ?

Vector,

Oui, les Russes ont beaucoup "pompé", sur ce qui existait déjà ! Ne serait-ce que pour la motorisation de leurs moteurs. Ceci dit, le design des avions Russes a toujours été particulier ! Bien que cette différence tend à disparaitre, ce qui est dommage ! Il y avait bien, une aviation Russe !

_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 27 août 2014 09:47
Lisunov Li-2

(Cliquez pour agrandir)

Image

Image

Et on retrouve le bon vieux moteur Shvetsov ASh-62...


Image

(Dernière édition le 27 août 2014 09:54)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !