Air Cocaïne

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 28 octobre 2015 09:26
J'aimerais bien que quelqu'un m explique ou commence et ou fini les responsabilités d'un commandant de bord dans le transport des équipages et surtout du fret
Se faire passer pour innocent et non informé du contenu des 27 valises contenant de la drogue alors qu'il n'y avait qu'un passager a bord qu'il y a nécessairement un manifeste douanier que tout ce chargement n'est pas passé a la douane et aux portiques radiographiques c'est se moquer du monde
Qui peux croire qu'un équipage a 3 en plus (il n'y a pas de place pour l'activité d'un troisième homme) n'est au courant de rien de ce qu'il transporte c'est nous prendre pour des idiots
Bien entendu ils ont eu le courage d'affronter leurs responsabilités en fuyant, et se désolidariser du reste de l équipage Un bel exemple de courage Avec le mandat d'arrêt international qui leur pends au fesses l'aviation d'affaire va se restreindre a l hexagone Tristes individus surtout qu'ils n'en sont pas a leur premier voyage sur Saint Tropez
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 28 octobre 2015 09:34
eolien a écrit:
Au final une chaine de superbe solidarité : bravo !...
audac a ecrit
J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui ne les ont jamais "laissé tombé" et surtout soutenu, dont certains et notamment du SNPL.

Pour ceux qui les ont dénigré, je souhaite qu'ils ne se trouvent jamais dans la même situation.

Cette affaire est loin d'être terminée, la solidarité doit se maintenir.


Sur un autre forum on en attendait pas moins d'eux ; glorifier les voyous transporteurs de drogue, être gratifié de primes en centaine de milliers d'euros pour ce genre de trafic , encenser la solidarité alors qu'il s'agit de pure lâcheté on voit le niveau déplorable d'individus qui n'hésiteraient pas à larguer en mer aux requins : tous leurs passagers pourr sauver leur peau BEL EXEMPLE DE RESPONSABLES
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 31 octobre 2015 11:14
Arfff, la mer des caraïbes, les pirates et autres flibustiers, corsaires..... Il se trouve que je connais assez bien cette région et très bien aussi l'Amérique centrale. Si il y a une chose à regarder de très près quand on fait du frêt aérien sur avions légers, dans ce genre de région, est de systématiquement contrôler ce que l'on transporte. Par exemple, prélever un ou deux bagages ou colis et l'ouvrir, purement et simplement.

Si un jour une personne se pointe avec une vingtaine de valises dans ce genre de pays et qu'il me demande de les prendre, je me dis tout de suite : " - Toi mon p'tit gars, tu me prends pour un jambon...".

Il serait naïf de croire que les autorités viennent au hasard contrôler un avion sous ces latitudes ! smile

(Dernière édition le 31 octobre 2015 11:17)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 31 octobre 2015 11:35
On est bien d'accord Fishbed nul n'est censé savoir ce qu'il y a dans des bagages qu'il transporte surtout 27 valises et 680 kgs sur cet avion il ,n'y a pas de soute tout est en fond de cabine l'équivalent de 8 passagers
Echapper a sa peine cela s’appelle comment ? 20 ans c'est rien la guillotine serait encore trop douce ...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Mermoz
Membre

Inscrit le 23/01/2016
65 messages postés

# 23 janvier 2016 02:24
Tout d'abord bonsoir.......
Un commandant de bord n'est pas responsable du frêt à bord et encore moins du contenu des valises....et heureusement !! Le contenu des valises c'est le problème de la douane et d'elle seule.
Le seul cas où le commandant de bord est informé de la nature du frêt c'est lors de transport de matières dangereuses.
Sinon seul le poids du frêt lui est communiqué......c'est la seule chose qui l'interresse en tant que CdB !
Cordialement.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 23 janvier 2016 09:03
Bonjour ''Jean'',
Vous confondez aviation de ligne et aviation d'affaires revoyez la gestion et le controle des vols privés :
Un témoignage d'un pilote d affaires : Elle mit aussi fin du jour au lendemain au contrat d’Enzo. "Un policier l’avait obligée à enlever ses chaussures lors d’un passage de sécurité: elle était choquée. Elle n’a pas compris que je ne sois pas intervenu. Elle était tellement vexée qu’elle a changé de pilote." Être traité comme n’importe quel voyageur n’est pas imaginable pour ce type de clientèle. Dans le milieu de l’aviation d’affaires, la question des contrôles est presque aussi taboue que l’identité des passagers. Personne ne souhaite ébruiter une réalité bien peu sociale-démocrate: voyager en jet privé s’est aussi s’offrir un extraordinaire passe-droit aérien. "On ne vous fait jamais enlever vos chaussures, votre ceinture", explique un chef d’entreprise installé dans son petit avion juste avant de décoller du Bourget pour Rome. Quelques minutes auparavant, il passait la sécurité le téléphone vissé à l’oreille en pleine conversation, déclenchant les alarmes sous l’oeil distrait du personnel du terminal privé. Officiellement, les terminaux d’affaires sont soumis à la même réglementation que n’importe quel aéroport. Officieusement, pilotes et passagers vivent tous les mêmes scènes: dans certaines structures, aucun douanier ou policier ne pointe le nez à l’arrivée d’un jet en provenance de l’étranger. "Je peux vous dire que régulièrement les dizaines de valises de ma cliente ne passaient même pas sous les rayons X, explique Enzo. Ils ouvraient le portail qui menait au tarmac et on embarquait tout." Jacky Karpouzopoulos, responsable de la CGT Douanes, confirme et dénonce cette inégalité de traitement: "Si vous voyagez en jet, vous avez beaucoup moins de chances d’être contrôlé que sur un vol grande ligne. Les moyens ont été concentrés sur les grandes plateformes. Et nous ne sommes plus suffisamment présents sur les petits aéroports."
C'est bien l’équipage en final qui est responsable de ce qu'il transporte passagers comme bagages surtout au depart d'un aeroport Colombien avec des valises a faire palir une star et ce pour 2 passagers
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Mermoz
Membre

Inscrit le 23/01/2016
65 messages postés

# 23 janvier 2016 11:17
Bonjour Tamerl,
En terme de droit aérien il n'y a pas une loi pour les vols pivés et une autre loi pour les vols de compagniesaériennes.Dans les deux cas il s'agit de "transport public de passager" en terme de droit aérien. C'est à dire que vous transportez des passagers contre rémunération. Le droit aérien ne voit que cela. Aprés que la riche clientèle de jets privés ne subisse pas les mêmes files d'attente que le commun des mortels c'est un fait ....Mais le CdB n'a pas à connaître le contenu des bagages. Seules les autorités aéroportuaires ont ce droit . Au pire un CdB qui a des doutes sur les bagages peut demander l'intervention de ces autorités. Mais pas plus ! Il n'a aucun droit d'investigation.
Cordialement.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 23 janvier 2016 11:40
Je vous l accorde bien volontiers, on peux toujours jouer les innocents ou les étonnés quand on se fait prendre, surtout si l'enveloppe a été conséquente...pour fermer les yeux . Dans les compagnies de vols privés sérieuses on n'acceptait les passagers qu’après une sérieuse enquête de moralité et de police voir du quai d orsay pour les étrangers suspects c est comme cela qu'on a refusé des quidams russes ou tchadiens dont le trafic d'argent sale était parfaitement connu des autorités
Dans ce métier la politique de l autruche ne paye pas il faut s'attendre a prendre le retour du boomerang en pleine figure
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 23 janvier 2016 11:45
Ce genre d affaire discrédite totalement une compagnie et croyez moi les deux ''innocents'' n'en étaient pas à leur premier transfert j 'ai compris qu'il y avait eu plusieurs vols sur Saint Trop surement pour transporter des fans de Brigitte
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Mermoz
Membre

Inscrit le 23/01/2016
65 messages postés

# 23 janvier 2016 16:51
Je me place uniquement sur le plan du Droit Aérien...Un CdB d'aviation d'affaire a exactement les mêmes droits et les mêmes devoirs qu'un CdB de compagnie régulière. Il n'est pas censé connaître le contenu des bagages de ses passagers.
Maintenant savoi si celui-là savat ou pas ??? C'est une question de police çà.....Et donc cela incombe aux autorités aéroportuaires de l'aéroport de départ ( formalités de douane et de police).
Le Cdb n'intervient pas dans ces formalités.......et heureusement .
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 839 messages postés

# 23 janvier 2016 17:41
Mermoz C'est une question de police çà.....Et donc cela incombe aux autorités aéroportuaires de l'aéroport de départ ( formalités de douane et de police).
Le Cdb n'intervient pas dans ces formalités.......et heureusement .[/quote a écrit :

Vous pouvez toujours invoquer le droit aérien il n'en reste pas moins que fermer les yeux sur ce qu'on transporte c'est jouer à la roulette russe Quel est le droit ''tout court'' en Colombie celui que les cartels ont instaurés, heureusement que la police aidée par les américains ont été performants et arrêté ce trafic de criminels Je serais surpris que le jugement qui ne manqueras pas de venir absoudras ces quatre trafiquants que cela soit en France en rappelant le droit aérien des équipages de fermer les yeux et en Colombie pour les deux passagers qui eux aussi ignoraient tout de ce qu'ils transportez
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Mermoz
Membre

Inscrit le 23/01/2016
65 messages postés

# 23 janvier 2016 18:55
J'invoque le droit aérien car c'est sur lui que se basera l'avocat des pilotes pour leur défense.
Il dira tout simplement à la Cour que les prérogatives du CdB ne l'autorisent pas à connaître le contenu des bagages des passagers.
Maintenant le connaissaient ils ou pas ???.....là cest une affaire de justice et d'enquête policière.
Donc bien loin du rôle du CdB.
Je connais les droits et devoirs du commandant de bord? je ne connais pas la vie privée de cet équipage ni son honnêteté.
Cordialement.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !