Ingénieurerie de l'aéronautique

1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 14 août 2008 02:20
Bonjour messieurs (et mesdames ?)

Bon voici ma question. J'aimerai m'engager dans la voie de l'ingénieurerie. Comme bon nombre de personne le savent , l'ingénieurerie est découpé en plusieurs domaine. Après avoir lu et vu chaque domaine , c'est l'aéronautique qui m'a le plus plus ! Je me suis renseigné sur les écoles , et l'ESTACA m'a l'air très très bien vu qu'elle forme de très bon ingénieur. De plus elle se trouve à moins de 100Km de chez moi.

La question la voici , j'aimerai d'abors que quelqu'un me confirme le fait qu'il existe des directeur recherche et développement dans les entreprises aéronautique. Je parle des grandes entreprises comme APEX Aviation, Air France Industries, Thales , safran..ect.. Je pense à 95% que "oui" mais je veux m'en assurer.

Ensuite , j'aimerai savoir si je peux acceder directement au poste de directeur recherche & dev. Si oui , tans mieux grin , si non , quel fonction j'assurerai au sein de l'entreprise avant d'atteindre ce niveau ( ingénieur d'étude ou recherche et devellopement nan ? ).

Ingénieur Recherche et développement
Il est chargé de trouver de nouveaux produits : nouvelles technologies, nouveaux procédés de fabrication… Il est responsable des projets de recherche, depuis la pré-étude jusqu'à l'élaboration des modalités industrielles.


Ingénieur d'études
Il a pour mission la conception et le développement de nouveaux produits ou services. Il réalise des recherches appliquées, des études, des mises au point, des analyses, des essais ou la mise en œuvre des innovations.
Enfin , quelle sont les probabilités pour que je soit embauchés dans une grande entreprise ( ou PME pour commencer ma carrière ) sachant que , d'après l'ESTACA :

• 83 % des ingénieurs ESTACA de la promotion 2007 ont trouvé un emploi en moins de 2 mois
• 98 % des ingénieurs ESTACA de la promotion 2007 ont signé un contrat en moins de 4 mois

Source : http://www.estaca.fr/estaca/aae/emploi,debouches.php

Voila, c'est seulement ce que je demande pour l'instant. J'espère qu'il y a des ingénieurs dans ce forum ou seulement des personnes pouvant répondre entièrement ou partiellement à mes questions.

Bonne Soirée wink
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 14 août 2008 06:34
Votre âge? (17 ans ou 20 ans)
Votre niveau actuel d'étude? (1ere au lycée ou 2eme année de spé?)

Mes réponses seront fonction des votres.

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 14 août 2008 20:41
Ok ; je ne l'ai pas dit pour éviter que cela nuise à vos réponces mais bon , vous dites que c'est selon cela que vous répondez alors :

Mon âge : 15 ans
Niveau étude : 1ere année de lycée option ISI ( Brevet : 112/120 avec 18 de moyenne général sur l'année )
Selon mes professeurs , je suis très prometteurs donc je fais appel à votre aide et vos réponces pour ne rien gacher du tout !

Merci bien.

(Message édité par Clever le 14/08/2008 20h44)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 14 août 2008 20:51
Vous ne serez jamais directeur de RetD en sortant d'école et peu importe l'école et l'entreprise.
Si vous vous destinez à de hautes études profitez de vos boulos d'été et stages pour découvrir le monde de l'aéronautique. Vous avez le temps et au mieux intégrerez une école que vers les 20ans.
Il faut savoir que l'aéronautique est un monde à part dans la RetD les temps d'incubation des projets sont très longs (10ans) et sont rarement soldés par des applications, quand on est jeune et impatient c'est très dure à supporter.

Dèrnièe chose, ce n'est pas l'école qui est importante mais l'homme, le système d'école d'élite n'a plus lieu d'être dès que vous travaillez à l'international, d'ailleurs préférez toujours les formations qui vous permettent d'étudier à l'étranger.

(Message édité par Viking le 14/08/2008 20h53)

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 14 août 2008 23:54
Pouvez vous me dire quels est l'avantages d'étudiers à l'étranger ?

Quand vous dites " projet de 10ans " , vous entendez par cela que je devrais attendre 10 ans avant d'avoir une bonne place au sein d'une entreprise aéronautique ?

Merci de vos réponces
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 15 août 2008 07:25
Pour ce qui est de l'étranger disons que les Francais ont une vision des choses et les étrangers à chaque fois une différente, si vous discutez avec un ingénieur aéro russe vous verreez de suite la différence. C'est très enrichissant de confronter les expériences et les points de vue surtout dans une industrie de plus en plus internationale comme aéronautique.

Sinon dix ans est le délai de gestation d'un projet de Ret D aéro, du coup si vous vous lancez dans un projet aéro il faudra au moins 10 ans avant de voir cette technologie à bord d'un appareil de série.

Comme je vous l'ai dit allez dans les entreprises voir de vous même ce que sont les bureau d'étude et les centre de RetD...

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Pythagore
Membre

Inscrit le 15/08/2008
1 message posté

# 15 août 2008 11:30
salut,
je suis moi même ancien élève de l'ESTACA. C'est un bonne école, même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec Viking. Le système d'école d'élite n'a probablement plus lieu d'être; mais dans les faits, en France, c'est encore d'abord l'école qui prime à l'embauche. Maintenant, pour les bons éléments, l'effet école s'estompe au bout de quelques années.

Pour ce qui est de l'intérêt des postes, effectivement, on n'est pas directeur en sortant d'école. ça peut prendre plus ou moins de temps. C'est probablement + facile d'occupper rapidement des postes à responsabilité dans les petites boîtes.
Maintenant , les projets sur 10 ans, c'est très vrai dans la recherche. Pour ce qui est du développement, ôn voit des résultats bien plus rapidement.

A+
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 15 août 2008 13:26
Pythagore a écrit :salut,
je suis moi même ancien élève de l'ESTACA. C'est un bonne école, même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec Viking. Le système d'école d'élite n'a probablement plus lieu d'être; mais dans les faits, en France, c'est encore d'abord l'école qui prime à l'embauche. Maintenant, pour les bons éléments, l'effet école s'estompe au bout de quelques années.
Moi je me suis juste rendu compte qu'en Allemagne nos X/Ponts/Sup'Aéro...sont inconnus au bataillon, bon chez eux ce qui est classe c'est de sortir d'Aachen...je ne dis pas quand on en est capable autant sortir de Sup'áero ou ESTACA que d'une école de groupe E mais bon, moi plus j'évolue et plus je trouve que les écoles d'élite sont dans l'ensemble plutôt nuisibles au système, vive la pluralité grin

En fait ce ne sont pas les écoles mais la facon dont les DRh des grands groupes indus orientent tout leur recrutement en fonction des rankings!

(Message édité par Viking le 15/08/2008 13h26)

(Message édité par Viking le 15/08/2008 13h27)

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 15 août 2008 17:21
Je rejoins Pythagore ...
par exemple au Royaume-Uni, que je connais bien, on pouvait "apprendre sur le tas" il y a 10-15 ans ... faire une école "d'élite" ne servait presque à rien ...

Maintenant, les Anglais se sont aperçus qu'il était beaucoup plus pratique d'embaucher des gens qui connaissent un minimum le métier et le diplôme et l'école priment sur l'Homme ... une Révolution outre-Manche ...

Maintenant, je ne dis pas que la personne importe peu ... mais moins qu'avant.
On a juste beaucoup plus de mal à réussir outre-Manche sans diplôme que dans les années 90, quels que soient les secteurs d'activité ceci dit en passant.

_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 16 août 2008 03:06
Dernière chose. Si il y a une possibilité d'étudié à l'étranger ou de faire un stage ou autre , quel est le pays (européen) qui possède de bonne entreprise aéro ? Le japon est qualé dans ce domaine ou bien il est en touche ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 16 août 2008 04:54
Clever a écrit :Dernière chose. Si il y a une possibilité d'étudié à l'étranger ou de faire un stage ou autre , quel est le pays (européen) qui possède de bonne entreprise aéro ? Le japon est qualé dans ce domaine ou bien il est en touche ?
N'oublie pas le Canada, Bombardier recherche actuellement plus de 500 ingénieurs et plusieurs autres entreprises tel que Pratt & Whitney Canada, CAE, Bell Helicopter, Héroux-Devtek, toutes des entreprises situé dans la région de Montréal, recherchent des ingénieurs en aéro. C'est pas l'Europe, mais on y parle français.

(Message édité par lequebecois le 16/08/2008 04h54)

_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 16 août 2008 16:27
Autre chose , les ingénieurs travaillent pour le bien commun d'une communauté. Je veux dire , existe-t-il beaucoup d'ingénieur qui travaillement pour l'armée ( propulseur de missiles et autres engins dégeulasses )
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

mattsi
Membre

Inscrit le 06/07/2008
12 messages postés

# 16 août 2008 19:19
Salut Clever.

L’intérêt d’un séjour ou d’un stage à l’étranger est aussi de parler une autre langue. En effet, tu a des chances (ou des risques, c’est selon) de ne pas travailler qu’avec des francophones.
Par exemple, quelqu’un qui travaille chez bombardier, en suisse, est amené à parler allemand.

Si tu es prometteur, pourquoi ne pas viser l’ISAE (supaéro-ensica) ?
D’un autre côté, on m’a dit que la renommée de l’école importe surtout lors de la première embauche.

Voilà pour mon avis d'élève-ingénieur.


Pour l’industrie Japonaise, celle-ci travaille sur le 787, sur des section du fuselage, grâce à kawasaki et mitsubishi.

En europe, tu as l'Allemagne, avec Eurocopter (EADS), Airbus (EADS)...
l'Italie, avec Finmeccanica (qui travaille sur le 787), l'Espagne avec Airbus (EADS), casa (EADS), La G-B avec BAe systems, RollsRoyce, Westland, Airbus (ailes d'A380) (EADS).
Et surement plein d'autres, comme pilatus en Suisse.

(Message édité par mattsi le 16/08/2008 19h28)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Clever
Membre

Inscrit le 14/08/2008
7 messages postés

# 17 août 2008 02:05
Merci beaucoup mattsi pour tes précieux conseil wink

Une dernière question ( cette fois c'est la derniere grin ). Combien coute une école comme l'ISAE ou l'ESTACA ?

Toujours et encore le problème de l'argent surprised
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

mattsi
Membre

Inscrit le 06/07/2008
12 messages postés

# 17 août 2008 10:48
Pour l'ESTACA, çà doit tourner dans les 6000-7000 euros par an, comme l'IPSA. sad
Il doit y avoir des possibilités de faire des prêts à taux préférentiel, mais je pense que pythagore t'en parlera mieux que moi.

Pour SUPAERO ou l'ENSICA, comme ce sont des écoles publiques, çà ne coûte que les frais d'inscription (je sais pas combien).

Le mieux, c'est que tu aille voir sur leurs sites.

Ce qu'il faut savoir, c'est surtout si tu veux faire une prépa ou pas. Car si tu veux pas, c'est très dur d'entrer à SUPAERO-ENSICA (sur dossier, et peu d'admis).

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !