Voila ce que l'on fait croire aux étudiants, du moins, en France...

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 18 août 2014 08:02
Ce que l'on peut lire sur le site letudiant:fr...

"... Dans un avion, c’est lui le boss ! Le pilote de ligne gère son vol comme un patron organise son entreprise. De la préparation du vol au contrôle de l’appareil après l’atterrissage, il organise tout, en tenant compte d’une donnée évidemment essentielle : la sécurité de ses passagers...

Ou comment remplacer le pilotage par l'esprit de l'entreprise.

_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 18 août 2014 11:14
Il faut bien dire que le pilote de ligne fait plus de la gestion du vol que du pilotage pur. Les deux ont leur intérêt et peuvent coexister pour qui le désire. "Branler le manche" n'est pas forcément une fin en soi...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

blowlamp59
Membre

Avatar de blowlamp59

Inscrit le 02/01/2009
267 messages postés

# 19 août 2014 10:12
Il faut bien avouer que vu l'encombrement du ciel ,les règles de sécurité draconiennes rencontrées actuellement et la quasi automaticité des commandes grâce à des logiciels de plus en plus perfectionnés, le pilote d'aujourd'hui ressemble plus à un conducteur de bus qu'autre chose.
Cela étant dit, pour retrouver le plaisir du vol pur et dur, il y a toujours la solution du vol à voile et/ou la voltige aux commandes de l'appareil adéquat au sein d'un aéroclub, à l'instar de beaucoup de pilotes civils et militaires que l'on peut rencontrer lors de stages de vol à voile, l'été, un peu partout en France et à l'étranger.C'est exactement comme le fana de vitesse en voiture qui se lâche sur un circuit, au volant de son bolide et non sur l'autoroute.Mais cela c'est une autre histoire!

_________________
If we open a quarrel between the past and present, we shall find that we have lost the future.

Winston Churchill, House of Common,18 June 1940
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 19 août 2014 10:44
Oui, je suis d'accord avec vous les gars... Alors pourquoi les écoles de l'air (et ils ne sont pas les seuls) continuent sans relâche à véhiculer une idée fausse du métier de pilote de ligne ? Toujours la même publicité : Le prestige du bel uniforme, sourire Colgate, jolies hôtesses de l'air, bon salaire, voyages à gogo dans des pays exotiques, l'aventure à chaque escale... J'exagère un peu mais je n'en suis pas loin...

Bref, il y a, peu ou prou, la même image de nos jours, que dans les années 60/70... Tous est fait pour orienter le jeune vers cette voie qui se veut la seule et unique option dans l'aéonautique... Pas un mot, ni d'orientation saine et constructive, vers d'autres branches tout aussi valorisantes (et j'ajouterais sans me tromper, beaucoup plus proches du métier de pilote).

Je n'ai rien contre la spécialisation Pilote de ligne, mais que l'on arrête de jeter de la poudre aux yeux aux jeunes aspirants pilotes, en leur disant simplement de quoi il en retourne... Et cela, avant même qu'ils choisissent cette voie, afin de ne pas génerer plus tard, des frustrations, voire de la rancoeur.

(Dernière édition le 19 août 2014 11:03)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 19 août 2014 10:57
En fait, je pense que les grandes compagnies veulent de bons pilotes, oui, mais aussi des gens malléables, qui répondent parfaitement aux critères de la compagnie. Des critères savamment développés par des fonctionnaires qui sont à des années lumières de l'esprit du pilote... Bah, cela n'engage que moi...

_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

blowlamp59
Membre

Avatar de blowlamp59

Inscrit le 02/01/2009
267 messages postés

# 19 août 2014 21:42
Je ne suis pas trop d'accord avec toi Fishbed sur le fait que l'image du pilote soit déformée par les écoles de pilotage.Elles n'ont pas besoin de cela! Les gens en général ont vis à vis de tout ce qui vole et fait voler un apriori plus que positif et bien exagéré.
Tu le sais bien: en tant que pilote, il suffit que tu annonces cela pour que les yeux de tes vis-à- vis se mettent à briller immédiatement ( surtout les filles! Ah oui?C'est vrai? Vous êtes pilotes?).Lors de mon passage dans l'Armée de l'Air ( ah, le prestige de l'uniforme!), j'ai largement pu m'en rendre compte et cela a continué lorque je volais en aéroclub. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait toujours des filles qui venaient nous tourner autour .Elles étaient comme attirées par un aimant
Comme pour tous les métiers- le quidam moyen n'en connaissant que ce que les média veulent bien leur montrer- on n'en découvre le vrai visage qu'en le pratiquant. Et celui des pilotes n'échappe pas à la régle!
Oui, j'ai déjà eu l'opportunité de discuter avec des pilotes de l'armée de l'air déçus par leur job et qui ne pensaient qu'à une chose: se recaser comme pilote civil ou faire autre chose.Oui, j'ai aussi eu cette même expérience avec des pilotes de ligne blasés et dont l'enthousisame du début avait pris un "sacré coup dans l'aile" ( no pun intended).Je crois pour conclure que le métier parfait n'existe pas, sinon cela se saurait !Quant à l'aviation en général, Tanguy et Laverdure, Dan Cooper, Buck Danny et j'en passe se sont chargés de faire de la pub pour le métier de pilote.
Juste quelques réfexions personnelles sur la question.

_________________
If we open a quarrel between the past and present, we shall find that we have lost the future.

Winston Churchill, House of Common,18 June 1940
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 637 messages postés

# 20 août 2014 09:19
Mouais, en pointant du doigt les écoles de l'air, je ne suis pas très fair-play ! Déjà que la situation de l'aviation générale ici-bas est désastreuse, pas la peine d'en remettre une couche. Maintenant, il faut reconnaitre qu'en fouillant un peu, l'étudiant qui veut devenir pilote, n'a pas de choix et rien n'est fait pour lui proposer tous les chemins possibles afin de se retrouver aux commandes d'un avion. Il y a toujours le même refrain : Apprendre à piloter pour devenir Pilote de ligne, ou Pilote de chasse...

En France, dans l'absolu, je serais tenté de dire, à quoi bon devenir pilote si on ne peut pas draguer des gonzesses, un bière bien fraîche à la main, le soir, dans des bars aux lumières tamisées... Mais là encore, pas de bol, les bars dignes de ce nom, en France, déposent le bilan les uns après les autres smile

Sinon, le prestige de l'uniforme, l'image positive du pilote de ligne, ça marche qu'en France, ou dans quelques pays européens, et encore... Aux états-unis, c'est un job comme un autre, et en dehors des grandes compagnies, les pilotes professionnels sont considérés comme des travailleurs précaires ! Et je ne te parlerai pas de l'amérique du sud, du sud-est asiatique, de l'australie, etc... où là, c'est le désintéressement total !

Oui, les médias français ne parlent pas du métier de pilote, ou très peu, avec comme idée fixe : Les crash aériens et la patrouille de France. Ceci dit, la profession ne fait rien pour y remédier. Il faut dire aussi, quand un pilote arrive enfin aux commandes d'un gros porteur, il oublie très vite d'où il vient, il oublie qu'il est issu d'une petite école de l'air, laquelle tend à disparaitre...

Je suis d'accord avec toi, il n'y a pas de métier facile, il faut gérer les contraintes, les routines, au quotidien. J'aime ce que je fais, peut-être parce que, avant même de me lancer dans cette voie, je savais où je mettais les pieds et je pense que cela fait une grosse différence.

(Dernière édition le 20 août 2014 09:20)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

blowlamp59
Membre

Avatar de blowlamp59

Inscrit le 02/01/2009
267 messages postés

# 20 août 2014 10:19
J'aime ce que je fais, peut-être parce que, avant même de me lancer dans cette voie, je savais où je mettais les pieds et je pense que cela fait une grosse différence.

Tout est dit.....Si seulement ces lignes pouvaient être lues par plus de gens!

_________________
If we open a quarrel between the past and present, we shall find that we have lost the future.

Winston Churchill, House of Common,18 June 1940
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fredj Ben Selma
Membre

Inscrit le 15/08/2014
2 messages postés

# 22 août 2014 10:30
je pense que le pilotage classique est le meilleur, on y sent le pilotage, le manche, les palonniers et les biellettes qui y sont raccordées ,la manette des gaz, on est pilote quoi sans être automatisé.
Merci aussi aux pilotes chevronnés qui maitrisent la nouvelle technologie dans son fond et non dans sa forme.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 24 août 2014 18:19
blowlamp59 a écrit :... en tant que pilote, il suffit que tu annonces cela pour que les yeux de tes vis-à- vis se mettent à briller immédiatement
Et chez d'autres, l'envie malsaine, la jalousie, etc. Autant d'admiration que de haine, les deux étant également injustifiées!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !