espaces ats SIA

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

AlexandrePilote
Membre

Avatar de AlexandrePilote

Inscrit le 11/04/2007
85 messages postés

# 16 février 2009 17:47
J'aimerais savoir que veut dire ces cercles de rayon (en haut de la page 6) autour de certains points geographiques sur la carte sia suivante:

https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr ... 2.LFLC.pdf

Est ce la portée des frequences a partir de la surface ?

merci d'avance

(Message édité par AlexandrePilote le 17/02/2009 11h51)

_________________
"Un atterrissage correct c'est quand le pilote sort de l'avion indemne, un atterissage réussit c'est quand l'avion peut resservir ! "
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Tim-le-pilot
Membre

Inscrit le 25/03/2007
224 messages postés

# 18 février 2009 16:15
Alors on parle bien de la colonne de gauche "identification et limites latérales" !?

Si tel est le cas, il s'agit, d'après moi, de la description "avec des mots" de la CTR de Clermont-Fd. En gros, c'est la traduction sur le papier des limites que tu trouveras sur ta carte 1/500000. Il ne s'agit pas de cercles, mais d'arcs de cercles à chaque fois.

C'est la traduction en phrases de la CTR sur cette VAC

https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr ... 2.LFLC.pdf

En tout cas c'est comme ca que je l'interprete !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

AlexandrePilote
Membre

Avatar de AlexandrePilote

Inscrit le 11/04/2007
85 messages postés

# 18 février 2009 18:07
Donc si on suit ton raisonnement ça veut dire que dans la zone délimitée de la CTR de la surface jusqu'à 2700 ft on peut capter les fréquences TWR Clermont et APP Clermont ?

_________________
"Un atterrissage correct c'est quand le pilote sort de l'avion indemne, un atterissage réussit c'est quand l'avion peut resservir ! "
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 18 février 2009 19:25
Vous ne vous souvenez déjà plus que la portée d'une émission radioélectrique est fonction:

1° de la longueur d'ondes,
2° de la puissance d'émission,
3° du genre de modulation,
4° des conditions météolorgiques,
5° de l'emplacement des antennes,

et que

6° de la qualité des récepteurs,
7° et que suivant le gueulard qui est au micro, c'est aussi clair que de l'eau boueuse!

Il est impossible d'indiquer sur une carte la portée d'une émission radio qui aurait "force de loi" le jour où vous auriez oublié d'enclencher vos COM ou que les installations de bord sont défectueuses et qu'il en irait de la responsabilité des instances en cas de pépins.
Un simple mauvais retour de masse à l'embase d'une antenne mal serré ou corrodée c'est quasi 50% de perte aussi bien en réception qu'en émission.
Donc, il faut voir ces cercles ailleurs que dans la COM.

A bonne écoute, bonne émission et sécurité.

Bons vols!
Soyez prudents.
Il est fort rare que la faute ne vienne pas de vous!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Tim-le-pilot
Membre

Inscrit le 25/03/2007
224 messages postés

# 18 février 2009 19:43
En général dans une CTR c'est fait pour que tu puisses capter leur fréquence :-) Après, comme le rappelle Nago, si tu voles "sous" les refliefs ou entre les arbres grin tu seras sans doute trop bas pour capter la fréquence !

En règle générale, une formule empirique permet de calculer la portée optique, c'est 1,23 fois racine de ta hauteur en pieds. Rappelons que la portée optique c'est la portée sans obstacles.

J'espère avoir été clair !

Pour ta première question, as tu regardé la carte au 1/500000 dans laquelle se trouve Clermont-Fd ? Tu retrouveras la "trace" au sol de la CTR décrie dans ton lien.

Bons vols !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

AlexandrePilote
Membre

Avatar de AlexandrePilote

Inscrit le 11/04/2007
85 messages postés

# 19 février 2009 00:47
Oui je l'ai vu, tu as raison au debut j'avais un doute mais la. Nago merci pour l'expliquation detailée !!!


Bons vols !!! wink

_________________
"Un atterrissage correct c'est quand le pilote sort de l'avion indemne, un atterissage réussit c'est quand l'avion peut resservir ! "
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

AlexandrePilote
Membre

Avatar de AlexandrePilote

Inscrit le 11/04/2007
85 messages postés

# 20 février 2009 01:18
Y a quand meme quelque chose qui me gene sad
Les helicos de la securité civile volent a tres basse altitude, comment peut on les avoir au radar et meme par com ???

_________________
"Un atterrissage correct c'est quand le pilote sort de l'avion indemne, un atterissage réussit c'est quand l'avion peut resservir ! "
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Tim-le-pilot
Membre

Inscrit le 25/03/2007
224 messages postés

# 20 février 2009 07:24
Je ne pourrais pas répondre strictement à ta question je suis désolé. Mais ceci dit il y a quelques éléments sur les ondes radios qu'il faut connaitre.

Je t'ai parlé de la portée optique des ondes, il faut savoir que la propagation se fait également par diffraction sur les montagnes (ce qui permet parfois de recevoir derrière une montagne, un procédé employé pendant les dernières grandes guerres pour communiquer avec des personnels "à travers" les montagnes).

De plus, il y a une couche de l'atmosphère, la ionosphère, qui réfléchit beaucoup d'ondes radios (en fonction de leurs longueurs d'onde, pour la VHF je ne peux pas te l'assurer sad ) et qui permet d'agrandir la portée. Enfin, je sais que quand les militaires volent en TBA ils utilisent la UHF pour signaler leurs positions, elle permet une emission/réception plus bas que la VHF.

Si il y a un spécialiste de la propagation des ondes dans l'assistance il pourra sans doute confirmer ou infirmer ce que j'ai dis !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 20 février 2009 11:27
Bonjour,

A lire:

http://www.ref68.com/ref68/ftp/Le%20Spe ... 0F6AIX.pdf

Dispo pour répondre à d'éventuelles questions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 20 février 2009 19:44
De ce que tu dis Tim et d'après les quelques cours que j'ai ça semble être bon

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 20 février 2009 20:05
AlexandrePilote a écrit :Y a quand meme quelque chose qui me gene sad
Les helicos de la securité civile volent a tres basse altitude, comment peut on les avoir au radar et meme par com ???
C'est très simple. L'hélico a le droit de voler sans plan de vol. Si il entre dans une zone contrôlée et qu'il est à l'altitude qui serait serait celle d'autres aéronefs, il entre de fait dans les procédures.
Tant qu'il est à une altitude basse qui ne gène pas le trafic, et hors des trajectoires d'approche, il est de fait, pas concerné. Au pilote de ne pas interférer avec le trafic.
(l'élico ne va pas faire une finale dans L'AXE DE LA PISTE)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 20 février 2009 23:03
De plus pour les avoir au radar, les radars ont une orientation et une portée bien déterminée.

Pour les services de circulation de trafic, ils auront des radars avec une portée verticale importante mais avec un rayon d'action faible à un niveau faible du sol alors que les radars de tours de contrôle eux ont une porté verticale faible mais leur orientation fait qu'ils peuvent suivre un avion jusqu'au toucher des roues.

Et puis plan de vol ou pas, il y aura toujours un plot sur le radar, le plan de vol apporte au contrôleur des informations supplémentaires (alt, indicatif, numéro de vol, voire type de l'appareil…)

De plus pour les hélicos de la sécu civile, je ne sais pas si pour tout déplacement ils ont un plan de vol ou un ordre de vol, mais ils sont forcément détectés

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

FAF31
Membre

Avatar de FAF31

Inscrit le 21/12/2008
174 messages postés

# 20 février 2009 23:14
Tim-le-pilot a écrit:
Je t'ai parlé de la portée optique des ondes, il faut savoir que la propagation se fait également par diffraction sur les montagnes (ce qui permet parfois de recevoir derrière une montagne, un procédé employé pendant les dernières grandes guerres pour communiquer avec des personnels "à travers" les montagnes).
Le franchissement d'un obstacle par un onde dépend principalement de sa longueur d'onde/ fréquence (dépendante l'une de l'autre).Plus l'obstacle à franchir est important plus il faudra descendre en fréquence afin d'avoir une plus grande longeur d'onde mais alors sacrifier la précision, tandis que le radar utilisera des fréquences hautes pour une précision plus importante mais avec un sacrifice de portée.
Un onde franchit un obstacle du même ordre de grandeur ou inférieur à celui de sa longueur d'onde. Un onde avec un longueur d'onde du cm ne passera pas un montagne ni même une coline.


(Message édité par FAF31 le 20/02/2009 23h15)

_________________
Une brute qui marche va plus loin que deux intellectuels qui restent assis!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Tim-le-pilot
Membre

Inscrit le 25/03/2007
224 messages postés

# 20 février 2009 23:35
Je ne parlais pas là de franchissement de la montagne "par l'intérieur", mais par réfraction sur les sommets.
On perd en qualité, mais ça marche. Après, de là à savoir si dans le cas présent cette technique est utilisée, je ne pense pas.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

nago
Membre

Inscrit le 07/01/2007
5 500 messages postés

# 21 février 2009 16:59
ATTENTION:

La théorie, la pratique et la réalité c'est pas la même chose!
Même Marconi y perdait son latin!

Il faut bien différencier à quel spectre radio-électrique correspond une bande de fréquences.
Il s'agit de fréquence et pas d'ondes.
On parle donc en premier lieu de fréquence ou de longueur d'onde.
Fréquence en Hertz ou longueur d'onde en mètres et sous-multiples du mètre.
La longueur d'onde (lambda) est égale à c:f où c = vitesse de propagation du rayonnement 3.10p5 km/s. et f en hertz.
Pour s'y retrouver, la fréquence de 50H du réseau électrique correspond à une longueur d'onde de 10p7 alors que les rayons gamma se situent vers 10p-13 ou, 1 picomètre.
(Vous trouvez tout ceci sous "onde" dans votre Larousse.
Ceci posé, il faut une source générant une fréquence donnée ou réglable dans un delta, un modulateur de cette fréquence en fonction de l'utilisation demandée, un diffuseur de cet ensemble fréquence/ modulation.
Quels sont les moyens disponibles?
Essentiellement deux:
- les câbles
- la radio-transmission.

Allez, je ne vais pas plus loin. Simplement, la durée minimale des études pour acquérir les bases est de 4 ans. La spécialisation dans un domaine spécifique de 2 ans mini.
Alors, pour la vulgarisation, voyez:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bande_de_fr%C3%A9quence

et parcourez les liens.
Vous verrez qu'il n'est pas possible de faire aussi simple que vous le pensez.

Bonnes lectures.
Ne pas induire en erreurs les amis du forum.
Bonne fin de semaine.
Nago
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !