la propulsion électrostatique

Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 24 décembre 2009 08:36
Chers amis, bonjour ! Le problème du fonctionnement de la Machine de Wimshurst nous préoccupe toujours. Il s'agit d'une sorte de mystère, et la,recherche des textes de l'époque n'est pas facile. Les textes de Wimshurst lui-même, en particulier, semblent inaccessibles, pour le porte-parole du groupe (Roger) en tout cas, qui est un vrai amateur en la,question ! Alain viendra bien à mon secours au moment voulu...

***** Pour l'instant, à la veille de Noël, nous allons vous laisser, jusqu'à la fin des fêtes de fin d'année. Nous vous présentons aujourd'hui nos meilleurs voeux de Bon Noël et de Bonne Année 2010. Merci à vous tous pour votre attention et votre présence. Nous nous retrouverons l'année prochaine. Le Groupe MRJAEJ.

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 24 décembre 2009 09:08
Merci et meilleurs voeux à vous,
Eolien777

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 3 janvier 2010 08:21
Merci à Eolien777 pour ses voeux. Merci pour son intervention dans le forum. Cela fait vraiment plaisir de savoir qu'il y a quelqu'un, malgré le silence... Nous pensons bien ne pas parler (ou plutôt écrire) dans le désert, mais c'est mieux quand on rencontre enfin quelqu''un, surtout un viel habitué, avec 2229 messages, c'est vraiment une référence ! Au plaisir de vous revoir; Eolien777. Bonne journée à vous, et à tous les autres . Le groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 6 janvier 2010 17:16
Chers amis, bonjour ! Nous reprenons aujourd'hui, comme promis, notre exposé sur l'électrostatique. Dans le dernier message de l'année 2009, nous vous disions que le fonctionnement de la Machine de Wimshurst restait pour nous un mystère. Nous n'avons pas changé d'avis. Nous cherchons toujours l'explication qui nous convaincra, et vous avec nous, nous l'espérons.

***** Nous allons vous présenter aujourd'hui deux sites, d'abord un site très simple, pour vous rappeler de quoi est faite une Machine de Wimshurst, puis un site plus compliqué. Voici le premier site. Regardez bien et efforcez-vous de retenir les détails de la construction.

http://pagesperso-orange.fr/Le.Compendi ... shurst.htm

***** Le deuxième site est un site très riche et très prometteur, puisqu'il s'intitule "fonctionnement de la machine de Wimshurst". C'est d'abord une illustration qui vous est présentée, un schéma : vous voyez les deux disques à la fois. Le premier, celui de devant, est représenté plus petit que celui de derrière, dont on ne voit que le bord.

*****Sont représentés les deux barres qui portent les balais (une barre pour le premier disque, une barre pour le deuxième) et les peignes qui ramassent l'électricité (électricité + à gauche, électricité - à droite), avec les prolongements qui portent les boules de l'éclateur.

*****Remarquez bien que les disques tournent en sens direct (comme les aiguilles d'une montre), le disque de devant ayant (au sommet) la flèche de gauche à droite, tandis que le disque de derrière tourne de droite à gauche (flèche au sommet). C'est ainsi que nous le voyons tourner puisque nous sommes devant la machine. Imaginez que vous passez de l'autre côté de la machine vous le verriez bien tourner en sens direct, de gauche à droite au sommet..

***** Nous allons vous donner le lien. Vous regarderez bien la figure que l'on vient de vous décrire. C'est une illustration de Sylvanus Thomson. Le texte est d'un savant actuel, Antonio C.M. de Queiroz, dont nous vous donneronss le site plus loin. Voici l'illustration que l'on vous a présentée :

http://www.coe.ufrj.br/~acmq/whyhow.html

***** Nous espérons que vous avez bien regardé, et bien reconnu les détails de la construction. Voici des détails que nous n'avons pas encore notés : chaque disque est souligné par de gros traits assez courts qui suivent le contour du disque. Ces traits courts représentent les lamelles métalliques qui,sont collées à l'extérieur de chaque disque

***** Chacun de ces traits est marqué d'une croix (électricité positive) ou d'un petit trait (électricité négative). Quatre de ces gros traits ne sont pas marqués : ils sont neutres. Ce sont les quatre gros traits qui suivent le ramassage de l'électricité, 2 par disque, après les peignes. Cherchez bien en suivant le sens des flèches. Cliquez à nouveau sur le lien qui vous a été donné plus haut. Ces détails sont essentiels dans le fonctionnement de la machine.

**** Nous reprendrons dans le prochain message, la lecture du texte, une lecture qui est assez compliquée du fait de la traduction mécanique. En attendant, voici le site de l'auteur, :

http://www.coe.ufrj.br/~acmq

***** Il y a toujours plein de bonnes choses à prendre dans les sites. Bonne lecture et bonne chasse. Amitiés à tous et à bientôt. Le groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 11 janvier 2010 17:36
Chers amis, bonjour ! Dans le précédent exposé, nous avons décrit le schéma de la Machine de Wimshurst te qu'il figure sur le texte de M. Antonio C. M. de Queiroz, un infatigable chercheur Brésilien à qui nous devons une grande reconnaissance pour la richesse de ses multiples contributions à la recherche électrostatique. Voici le site le plus représentatif de sa recherche :

http://www.coe.ufrj.br/~acmq/electrostatic.html

***** Ce site est une véritable richesse, inépuisable et irremplaçable, pour tous les amoureux de l'électrostatique. Ne vous lassez pas de vous instruire, tout en admirant...

***** Mais nous allons reprendre le fonctionnement de la Machine de Wimshurst. Nous reprenons le site et l'illustration. Nous précisons à nouveau que le texte est de M. Antonio de Queiroz, l'illustration étant de Sivanus P. Thompson (1851 - 1906).

http://www.coe.ufrj.br/~acmq/whyhow.html

***** L'auteur nous explique le fonctionnement de la machine assez rapidement et sans trop insister : lorsque un secteur touche un balai neutralisant, dit-il, une charge est attirée vers lui, une charge de polarité différente de celle des secteurs de l'autre disque.

***** On aimerait des précisions : la charge va-t-elle du secteur au balai, ou l'inverse ? D'où vient cette charge ? En vertu de quelle loi cette charge est-elle transférée ?

***** D'après les explications qui suivent, il semble bien que ce soient les secteurs neutralisés (ceux qui ont touché les balais) qui soient de plus en plus chargés lorsque les disques tournent. Il faudrait donc comprendre que les charges viennent des secteurs de l'autre disque ...

***** Mais nous n'allons pas insister: il faudrait, pour discuter sérieusement du fonctionnementt de la machine, procéder à des expériences précises, qui nous swont interdites en ces mois d'hiver, le froid ayant bloqué toute activité dans notre atelier !...

***** Nous reprendrons ce sujet aux beaux jours, ce qui ne nous empêche pas de poursuivre notre exposé sur l'électrostatique. Dans le prochain exposé, nous poserons la question : pourquoi la Machine de Wimshurst n'a-t-elle pas eu le succès qu'elle aurait mérité ?...

***** Très chers amis, merci pour votre attention. Bon voyage à vous à travers le monde des machines électrostatiques. Amitiés à tous et à bientôt. Le groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 13 janvier 2010 17:44
Chers amis, bonjour ! Voici la suite de notre exposé sur l'électrostatique avec, aujourd'hui, la réponse à la question qui terminait notre dernier exposé : Pourquoi la machine de Wimshurst n'a-t-elle pas connu le succès qu'elle aurait mérité ?

***** La réponse tient en quelques dates qui vont nous rappeler les succès de l'électricité dynamique en ce 19ème siècle qui vit la naissance de l'électricité telle que nous la vivons aujourd'hui.

*****1820 : Hans Oersted, lors d'une expérience célèbre, découvre par hasard que le ncourant électrique produit un champ magnétique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hans_Christian_%C3%98rsted

*****1821 : L'expérience d'Oersted met le monde savant en ébullition. Dès 1821, Faraday découvre comment faire de l'électricité avec un aimant. C'est la dynamo électricité avec courant continu.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Faraday

***** 1832 : Faraday découvre le principe de l'induction et Hippolyte Pixii construit un générateur de courant alternatif, avec un système qui fait tourner l'aimant devant les deux bobines fixes. C'est un engin qui mérite d'être vu. C'est l'ancêtre de toutes nos génératrices : (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hippolyte_Pixii

***** Mais la machine qui barre la route de la Machine de Wimshurst, c'est ceci :

http://www.inrp.fr/she/images/img_serie2/gramme1.jpg

***** La génératrice de Gramme, l'engin d'où découle toute l'électricité produite depuis, l'engin qui fonde notre civilisation moderne, avec un inventeur célèbre, Zénobe Gramme.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9nobe_Gramme

***** Nous ne voudrions pas ternir la gloire de Zénobe Gramme, mais l'honnêteté nous oblige à joindre à son lien le lien de celui qui fut l'inspirateur et le premier inventeur, Antonio Pacinotti, qui passa la fin de sa vie à crier au voleur ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Pacinotti

***** N'oubliez pas de cliquer sur les liens divers qui vous sont donnés sur les sites. Merci pour votre attention. Bonne soirée à tous. à bientôt. Le groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 15 janvier 2010 09:03
Chers amis, bonjour ! Un court message aujourd'hui pour réparer une grosse omission de notre part dans le dernier exposé sur l'électrostatique. Parmi toutes les dates des événements qui ont barré la route vers le succès de la machine de Wimshurst, nous avons oublié la première, et l'essentielle, celle de l'invention de la pile électrique par Volta ! Cette invention est à l'origine de toutes les autres découvertes.

***** Il s'agit en effet d'une nouvelle façon de produire de l'électricité. Il s'agit même d'une autre électricité, si l'on veut, puisque la tension devient basse tension. Nous vous donnons ici le site de Volta (wikipedia). Vous cliquerez sur - machine électrique à influence - au début de la Biographie et sur le dernier Lien externe, à propos de la controverse Galvani-Volta. (à la fin du site) Vous y verrez combien l'invention de la pile a changé la recherche électrique et ouvert une autre route. Voici le lien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alessandro_Volta

Bonne journée à vous tous. Amitiés, et à bientôt. Le groupe MRJAEJ

(Dernière édition le 15 janvier 2010 09:18)


_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 19 janvier 2010 20:12
Très chers amis, Bonsoir ! Nous continuons aujourd'hui notre exposé sur l'électrostatique. Nous vous avons parlé beaucoup des machines électrostatiques, très peu des machines qui produisent l'électricité dynamique et il nous semble que si vous n'avez pas d'autres sources que nous, vous devez avoir une idée très pauvre de la vie de cette époque, qui est l'époque, 1880, 1882, où la machine de Wimshurst commence à se répandre parmi les spécialistes.

***** Pour réparer cette erreur, s'il en est besoin, nous allons vous emmener en promenade. Comme nous sommes encore un peu dans l'ambiance des fêtes de fin d'année, nous vous invitons à visiter, à Paris, l'exposition internationale consacrée à l'électricité. Regardez bien ce qui vous est présenté, prenez votre temps, le site est passionnant, riche et bien présenté, avec de très nombreuses illustrations. Une précision que nous allions oublier : cette exposition eut réèlement lieu, à Paris, et c'était en 1881.

***** Regardez bien ce Paris de 1881, et ces réalisations, et essayez de répondre à cette simple question : quelle place la Machine de Wimshurst pouvait-elle bien avoir dans cette débauche de technique et d'énergie, au milieu de toutes ces inventions qui, elles au moins, servaient à quelque chose, comme par exemple, l'éclairage, ou le chauffage, ou le transport... ? Voici le site...

http://seaus.free.fr/spip.php?article500

***** Voila, c'est tout. Nous pensons que vous n'avez pas boudé votre plaisir... Mais maintenant, quelle place voyez-vous, dans cette exposition, pour la Machine de Wimshurst ?

***** Bonne soirée, chers amis. Merci pour votre attention, et à bientôt. Le groupe MRJAEJ

(Dernière édition le 19 janvier 2010 20:15)


_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 26 janvier 2010 10:04
Chers amis, bonjour ! Nous pensons que vous aurez apprécié la promenade qui vous fut offerte dans le Paris de 1881 au communiqué précédent. Nous vous avions posé une question : quelle place pouvait bien occuper dans cette exposition la Machine de Wimshurst ? Avait-elle un coin de démonstration ?

***** Nous ne le savons pas... L'électrostatique était présente, sans aucun doute : sur la photo -Vue d'ensemble- nous voyons au premier plan, le carré réservé aux Pays Bas, avec une grosse batterie de bouteilles de Leyde et une grosse machine à disque qui semble bien être l'énorme Machine de Van Marum ... Mais il n'est pas sûr que la Machine de Wimshurst ait été exposée. C'était une nouveauté à peine connue et son inventeur n'avait pris aucun brevet !

***** Il faut dire en effet que Wimshurst n'a pas inventé : il a modifié la meillieure machine d'alors, la machine de Holtz, et il ne se considérait sans doute pas comme un inventeur, ce qui explique son silence et le mystère qui entoure, maintenant, le fonctionnement de sa machine. Pour Wimshurst, le fonctionnement de sa machine ne présentait aucun mystère, Holtz l'ayant depuis longtemps exposé...

***** Mais nous allons laisser ce problème pour plus tard. Le temps est toujours au froid et nous n'avons pas pu procéder aux expériences qui devraient nous éclairer sur ce sujet. Aujourd'hui nous allons vous présenter la machine de Van de Graaff, la machine qui représente l'électrostatique après la machine de Wimshurst. Il s'agit d'une machine beaucoup plus récente, apparue près de cinquante ans après, vers les années 1930.

***** La machine de Wilshurst était la réalisation de toute un suite de constructeurs, des artisans. C'était une machine simple , populaire, sans autre prétention que de faire de l'électricité, modestement. C'était pourtant, et cela reste une réalisation extraordinaire. La machine de Van de Graaff prétend, elle, ramasser et mettre en valeur toutes les possibilités de l'électrostatique. C'est une machine d'intellectuels, au pluriel car ils furent aussi plusieurs à la suite, une machine de compétition et c'est aussi, en même temps, une réussite extraordinaire.

***** Nous allons vous donner le lien pour le site intitulé -Générateur de Van de Graaff- wikipedia . Le site est important et détaillé, mais nous vous recommandons de cliquer sur les liens qui vous sont donnés à la fin. Nous vous demandons de privilégier le lien intitulé 1000 000 volts/Le générateur Van de Graaff ... Ce lien élargit considérablement l'horizon. Vous y verrez les performances et les possibilités de l'électrostatique. Le site ouvert est composé de 4 pages, n'oubliez pas de cliquer pour ne rien omettre. Voici le site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C ... _de_Graaff

***** A la lecture de ces documents, vous comprendrez pourquoi nous n'avons pas choisi la machine de van de graaff pour notre recherche ... Trop dangereux ! De plus, cette machine ne marche pas en continu, il faut la recharger à chaque fois. La machine de Wimshurst tourne en continu, et sans condensateur, et sans danger ! Voila, chers amis, n'oubliez pas de cliquer sur les 1000 000 volts.
Bonne journée à vous tous. à bientôt. Le Groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 5 février 2010 17:27
Chers amis, bonsoir. Nous allons aujourd’hui aborder la dernière phase de notre exposé à propos de l’histoire de l’électrostatique. Cette dernière phase va tourner autour de l’œuvre d’un seul savant, Monsieur Noël Félici, que l’on peut considérer comme le dernier des grands chercheurs de l’électrostatique…

Jeune physicien, dans les années 40, travaillant au CNRS à Grenoble, en compagnie et sous la direction de Frédéric Joliot Curie, il contribue à fonder une société autonome chargée de fabriquer et de commercialiser des génératrices électrostatiques dont il est l’inventeur.

Notons quelques résultats de l’entreprise : des génératrices électrostatiques fournies dans le monde entier pour la recherche nucléaire en pleine expansion, par exemple 50 génératrices de 600 kvolts pour le CERN à Genève… Un vrai savant moderne qui fabrique ses inventions et qui les vend, c’est plutôt rare pour l’époque … Voici le site que lui consacre Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl_Felici

Noël Félici n’était pas un rêveur, ni un naïf. Voici l’étude qu’il fit pour comparer les prix de revient entre matériel électrostatique et matériel électrique. Retenons en particulier ses conclusions : Le générateur électrostatique est gravement handicapé par son prix : il coûte près de 10 fois le prix d’une bobine équivalente, et cela parce qu’il n’est pas construit industriellement ! Mais lisez plutôt l’étude dans son ensemble :

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/hystory.html

Voici enfin le site consacré à ce générateur inventé et construit (industriellement) par Noël Félici. Nous vous donnons le site pour un parcours rapide. Nous vous le commenterons lors du prochain rendez-vous :

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/felici.html

Lisez attentivement cet exposé sur le générateur électrostatique le plus célèbre de l’industrie électrostatique : ce sera, ou plutôt ce devrait être, notre futur moteur !
Merci pour votre attention. Amitié à tous. Le groupe MRJAEJ

(Dernière édition le 5 février 2010 17:41)


_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 5 février 2010 17:50
le deuxième lien du message précédent contient une erreur. le voici à nouveau :

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/history.html

merci pour votre compréhension...

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 9 février 2010 14:33
Chers amis, Bonjour ! Voici la présentation que nous vous avons promise pour la dernière étape de notre étude de l’électrostatique : nous avons enfin trouvé le moteur qui convient, ou qui devrait convenir, à la propulsion électrostatique. Il s’agit du générateur de monsieur Noël Félici, le dernier des grands chercheurs de l’électrostatique…

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/felici.html

Nous vous redonnons le lien pour que vous puissiez le consulter au besoin. Le texte original est en anglais. La traduction mécanique est un peu heurtée et parfois surprenante. Souvent même il convient de remettre les mots à leur place … Nous allons ici souligner les idées principales du projet de M. Félici et de sa réalisation.

Le but de M. Félici, et de ses collaborateurs, dans les années 1940, a donc été de faire un générateur électrostatique puissant (c’est-à-dire plus performant que ce qui existait alors), de faible encombrement et de bon rendement. Il faut ajouter que le générateur ne devait présenter aucun danger pour les utilisateurs.

Le générateur devait donc être une amélioration de ce qui se présentait comme le meilleur générateur électrostatique de l’époque, c’est-à-dire le générateur de Van de Graaff, que nous vous avons présenté précédemment.

Du générateur de Van de Graaff à celui de M.Félici, l’amélioration, que nous qualifierons de fulgurante, consiste en ceci : la longue courroie qui, dans le générateur de van de Graaff, ramasse les charges électriques au niveau du sol pour les monter, 3 ou 4 mètres plus haut, à la sphère haute tension, est remplacée par un cylindre de 20 centimètres de diamètre et de 22 cm de long qui tourne (à la vitesse de 10 à 50 mètres/seconde) autour d’un stator où sont regroupées toutes les commandes du générateur.

Le cylindre assure donc toutes les fonctions du générateur (charge et décharge en particulier). Il le fait à une vitesse telle que le courant électrique produit est pratiquement continu et de la haute tension, ce qui donne une puissance (entre 300 watts et 2,5 kW : voyez le tableau sur le site) une puissance donc qui n’a plus rien à voir avec ce que nous avons connu avec la Machine de wimshurst, qui plafonne à quelques watts !

Il faut ajouter que ce cylindre est la seule pièce mobile du générateur, qu’il est entraîné par un modeste moteur électrique (branché sur le secteur ou sur une génératrice ordinaire) et qu’il ne présente aucun danger d’électrocution. Ajoutez que le volume est très réduit et vous comprendrez aisément que nous n’avons aucune hésitation : ce moteur est l’idéal pour notre projet (ou programme) de propulsion…

Mais c’est assez parlé pour aujourd’hui. Pour vous changer les idées, et vous donner de l’électricité et de l’électrostatique une autre vision, consultez donc les sites qui vous sont proposés à la fin du site ouvert ci-dessus. Les voici :

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/greinacher.html

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/tesla.html

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/marx.html

http://pagesperso-orange.fr/lyonel.baum/index.html

Voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. Bonne journée à vous tous. N’essayez pas de construire immédiatement votre propre générateur haute tension. C’est marqué partout : c’est très dangereux. C’est pour cela que nous avons adopté la Machine de Wimshurst, dont nous vous avons promis une explication détaillée : nous n’avons pas oublié ! à bientôt le plaisir de vous retrouver. Le groupe MRJAEJ.

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 14 février 2010 16:29
Chers amis, Bonjour ! Voici quelques précisions oubliées dans le dernier message à propos du générateur de Noël Félici. Au départ, il y a un petit générateur électrostatique pour fournir les charges qui sont ensuite accélérées par la rotation du cylindre. Vous voyez cet accessoire (indispensable) à gauche en bas du croquis. Il fournit des charges de 30 kv (une machine de Wimshurst fournit un courant de 50 à 100 kv …) Voici le croquis :

http://www.coe.ufrj.br/~acmq/felici.jpg

***** Sur le même schéma, vous voyez que l’espace entre le stator (au centre) et le rotor (tout autour), de même que tout le reste de l’espace, est rempli d’un gaz comprimé. Il s’agit d’hydrogène sous haute pression. Le détail a son importance : la construction d’un tel générateur n’est pas à la portée du premier amateur venu !

***** D’autres indications, comme le principe du fonctionnement (petit croquis sur la gauche), vous sont fournies par la publicité de l’époque (1950). On y voit que la Sames (Société anonyme des machines électrostatiques) offrait à toute clientèle ses générateurs électrostatiques. Il s’agissait de commerce et d’industrie. Voici la publicité :

http://www.coe.ufrj.br/~acmq/sames.jpg

*****La Sames était une entreprise industrielle indépendante fondée en 1947 par Louis Néel et Noël Félici, à la suite d’une demande de Frédéric Joliot Curie qui avait besoin de générateurs électrostatiques pour la recherche nucléaire. Louis Néel avait jugé plus rentable de fonder une industrie indépendante du CNRS, capable donc de se suffire à elle-même en vendant ses productions à toute clientèle.

***** De même, Louis Néel avait auparavant (en 1945) créé à Grenoble un laboratoire d’électrostatique. Il créera plus tard (en 1953) le CEN-G (Centre d’études nucléaires de Grenoble) qui construisit la Pile Mélusine, puis l’Institut Laüe – Langevin (ILL) qui construisit la Pile Siloé, dont la construction fut surveillée par Frédéric Joliot Curie et qui fut en fait le premier réacteur nucléaire français. Tous ces renseignements se trouvent dans un entretien avec Louis Néel que vous trouverez à cette adresse :

http://www.histrecmed.fr/Neel.html

***** Nous avons parlé de Frédéric Joliot Curie. On aura bien compris qu’il fut le supérieur, le grand Patron de Paris, de Néel et de Félici, mais il nous faut donner ici toutes les précisions pour comprendre dans quelles circonstances cela se passait et dans quel état d’esprit Noël Félici construisait son générateur. Le site que Wikipédia consacre à Joliot Curie va nous éclairer sur cette époque :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d% ... liot-Curie

*****Comme on le voit par ces précisions, la science est difficilement séparable de l’histoire des peuples et des personnes. Nous reprendrons dans un prochain message ce problème historique.
Bonne journée. Amitiés à tous et à très bientôt. Le groupe MRJAEJ

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 19 février 2010 17:16
Chers amis, Bonjour ! Voici la suite de notre exposé sur l’électrostatique. Dans le dernier exposé, nous vous parlions du générateur électrostatique de Noël Félici et des circonstances tragiques au cours desquelles il fut pensé et réalisé, la guerre et l’après-guerre. Ce climat doit être précisé. Nous vous avons donné le lien qui ouvre sur la vie et l’oeuvre de Frédéric Joliot Curie. Nous vous donnerons ici trois liens qui compléteront le tableau des personnes et des événements.

****** Le premier lien concerne celle qui fut l’épouse de Frédéric Joliot Curie, l’épouse et la compagne de recherche, Irène Joliot Curie, la fille de Pierre et Marie Curie. Elle va nous aider à faire connaissance avec le monde savant de l’avant-guerre :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ir%C3%A8ne_Joliot-Curie

***** Le lien suivant va nous ouvrir des perspectives sur le monde des savants allemands, avec la surprise du respect réciproque entre ces gens qui firent les mêmes études et qui arrivèrent aux mêmes découvertes à peu près en même temps, chacun dans son pays, en pleine guerre, les Joliot Curie en France, Otto Hahn en Allemagne :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Hahn

***** C’est aussi la guerre qui conditionne le travail de Louis Néel et de Noel Félici à Grenoble, dans les mêmes années, et c’est Joliot qui fait le lien entre tous ces évènements. C’est lui qui demande à Louis Néel de fabriquer industriellement les machines électrostatiques inventées par Noel Félici. Nous l’avons vu dans le précédent message.

***** Le lien matériel qui unit tous ces personnages et tous ces événements, c’est bien évidemment la Bombe. C’est à cela que tous pensent depuis le début. Mais d’autres vont les devancer : Hiroshima, Nagasaki … C’est brutalement l’horreur sur la terre et le monde entier stupéfait découvre la figure de l’arme absolue …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombe_atomique

***** Les Français ont été devancés : que pouvaient-ils faire dans un pays occupé ? Ils sont allés jusqu’au bout de leurs possibilités et l’on ne peut que admirer leur courage et leur ténacité. Ce qu’ils ont fait ne fut pas perdu : en février 1960, il y a juste cinquante ans, à Reggane en plein Sahara, explosait la première bombe atomique française …

***** Pour en revenir finalement à la machine qui nous intéresse, à quoi le générateur de Félici a-t-il servi dans cette recherche et dans cette réalisation ? C’est un peu difficile à dire, mais, pour nous qui sommes des amateurs, nous n’en savons rien. Le secret de la recherche est loin d’être levé. La machine de Félici dut pourtant être fort utile, puisque les américains eux-mêmes en achetèrent (après 1950) et puisque le CNRS prit le soin de la protéger par 83 brevets (US) dont beaucoup sont sans doute encore en vigueur : un vrai trésor !

**** Chers amis, merci pour votre attention. Bonne soirée à tous. Dans le prochain message, nous examinerons de plus près ce problème. Ce fabuleux moteur est-il définitivement fermé à toute autre utilisation que la recherche de mort ?

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MRJAEJ
Membre

Avatar de MRJAEJ

Inscrit le 19/10/2009
44 messages postés

# 23 février 2010 16:41
***** Chers amis, Bonjour ! Il y eut en effet 83 brevets au nom de Noel Félici dans les 21 années qui vont de 1949 à 1970, 83 brevets US, ce qui fait beaucoup. Louis Néel nous dit lui-même, dans l’entretien du message précédent, page 7, que ces brevets leur ont coûté pas mal de procès, de la part des américains, et une perte d’une centaine de Millions. Vous trouverez la liste de ces brevets dans ce document :

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_el ... or_patents

***** Nous vous parlons de ces brevets pour vous montrer combien le CNRS prenait soin de la machine de Noël Felici. On peut y lire aussi l’impératif du secret à propos d’une machine qui avait servi à la recherche nucléaire et qui pouvait, en d’autres mains, participer à une prolifération dangereuse. Ce fut en effet la hantise de l’après-guerre :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Prolif%C3% ... %C3%A9aire

***** Nous n’avons pas à juger de cet état d’esprit, qui reste cependant d’actualité pour certaines recherches. Ce que nous déplorons, c’est que la merveilleuse machine de Noël Félici ait été à ce point marquée par la recherche atomique et qu’elle soit devenue un objet suspect qu’il vaut mieux éviter, sinon on vous renvoie à d’autres machines, à Irelec, par exemple :

http://www.irelec.fr/en/index.asp

***** Ces genres d’entreprises nous proposent naturellement des instruments qui ne relèvent plus de l’électrostatique. Ces générateurs Haut Voltage, que l’on peut brancher sur le secteur, peuvent-ils faire le même travail qu’une machine de Félici ? Nous verrons ce problème plus tard. Pour l’instant, ce qui nous intéresse, c’est la machine de Félici : qu’est-elle devenue ? Nous l’avons retrouvée par un très heureux hasard, dans cette trouvaille de Google, page 2 :

http://www.presences-grenoble.fr/fevrie ... tional.htm

***** Page 2 du document, vous trouvez donc un articulet d’une vingtaine de lignes qui vous dit que la Sames se trouve actuellement implantée à Meylan (tout à côté de Grenoble), qu’elle répandue par le monde entier, qu’elle s’occupe essentiellement de pulvérisation de peinture (pour les chaînes d’automobiles neuves qui sortent d’usine, par exemple) et que l’implantation de Meylan emploie 300 personnes.

***** Nous allons retenir de cet article que la Sames a recentré son activité en 1970. Devenue Sames Technologies, elle a cessé toute construction de matériel scientifique pour s’occuper uniquement, dans le monde entier, de projection électrostatique. D’après les chiffres donnés, l’affaire marche bien et c’est tant mieux pour tout le monde….

***** Il semblerait cependant que Noël Félici avait rêvé d’autre chose que de peinture au pistolet … Nous allons vous donner un texte de lui, un texte assez long qui date de 1960. Nous le laissons à votre méditation :

http://pagesperso-orange.fr/Lyonel.Baum/felici2.html

Merci pour votre attention, chers amis. Bonne journée à tous et à très bientôt.
Le groupe MRJAEJ.

_________________
Il faudra considérer les courants électriques ... comme un mouvement de masses électriques vraies ... (Einstein 1899 lettre à Mileva)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !