Embraer: 100 avions pour HNA Group

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

AeroWeb-fr.net
Membre

Avatar de AeroWeb-fr.net

Inscrit le 30/08/2005
3 529 messages postés

# 31 août 2006 10:42
Cette actualité a été publiée le 31/08/2006 à 10h42 par Simon pour AeroWeb-fr.net.

Embraer a conclu un contrat portant sur la vente de cent appareils avec la société chinoise HNA Group, quatrième plus grosse compagnie chinoise. Les appareils concernés sont 50 Embraer ERJ 145 et de 50 Embraer EMB 190 qui sont estimés à [...]
Lire la suite de : Embraer: 100 avions pour HNA Group

_________________
AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 31 août 2006 21:39
(a) Arrivant au bon moment, une très bonne affaire pour plusieurs acteurs :
(i) Embraer, qui marque des points contre Bombardier, limite & fait oublier l'impact de la stagnation de la demande aux USA & au Canada, surtout pour l'ERJ 145, et lance la construction de ce dernier pour le partenariat Harbin-Embraer en Chine; (ii) UE & USA (moteurs Rolls-Royce Allison, Indianapolis, pour ERJ145, & GE pour E-190).

(b) Aussi, en réfléchissant à nos échanges récents sur la concurrence (en Chine, déjà!) :
-- entre les "regional jets" de 90 à 110 places aujourd'hui (& jusqu'à 125 -130 places demain ? ), surtout d'Embraer & de Bombardier, & les "petits mono-couloir" d'Airbus & de Boeing,
-- la percée de l'E-190 n'échappera pas à l'attention de ces derniers !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 1 septembre 2006 12:05
Confirmation chez BOMBARDIER du risque de ralentissement de la production des "regional jets" (Flight International, le 31 août, 2006) :
-- 'Bombardier could reduce regional jet production as orders slow. Bombardier could reduce its regional aircraft production schedule as commercial demand for smaller jets remains depressed.
'Bombardier Aerospace president and chief operating officer Pierre Beaudoin also noted the continued slump in US new aircraft demand and its effect on the airframer’s short-term future.
“I think there is the potential to maintain the production rate that we have in place today. But, at the same time, I am saying it is likely that we will have to reduce our production rate,” Beaudoin told analysts and reporters.'
--
C'est sûr : la commande de HNA Group pour les Embraer tombe bien, surtout, en matière de "regional jets", pour la tranche des ERJ-145.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 1 septembre 2006 16:04
Oui, sauf que cela ne concerne pas Bombardier et que l'impact sur Embraer est limité, ces avions étant construits en Chine.

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Anonyme
Membre

Inscrit le 19/05/2006
525 messages postés

# 1 septembre 2006 19:49
(i) Cela ne concerne pas Bombardier ?
-- Bombardier aurait voulu placer des CRJ en Chine, même quasiment sans profit, juste pour faire tourner ses usines! C'est Embraer qui a été retenu, ... préféré pour les deux modèles : 50 places et 90-110 places. En outre, tout prolongement de la vie commerciale des ERJ-145 est bon pour Embraer, où que ce soit sur la planète, surtout depuis la chute de la demande générale pour ce modèle (ainsi que pour ses 'frères' ERJ-135 & -140) ; voir (ii) ci-dessus.

(ii) Impact limité ? Pour Embraer, le but n'est pas que de faire tourner ses ateliers ou de créer des emplois ; il est temps d'intégrer la notion de profit, notamment pour pouvoir re-investir (ce qui aide développement & emplois) ; aussi, il s'agit d'augmenter son 'empreinte internationale'. Cette affaire le permet (une opération de production en Chine, & un contrat d'exportation substantiel !). Aussi, le partenariat Harbin -Embraer est une Joint Venture ; les profits sont partagés, ainsi que les 'frais inévitables' encourus en Chine, en attendant la mise en route de la ligne de production ! Maintenant, ce sera chose faite ! Les pertes, dûs à ces 'frais inévitables / incompressibles' seront bientôt remplacés par un cash-flow positif & des profits. Pas d'impact ?

(iii) Et il y a d'autres retombées, telles que la consolidation des relations dans l'industrie aéronautique entre la Chine et le Brésil, et les relations commerciales d'Embraer (et de la Joint Venture) avec Rolls-Royce, déjà bien implanté en Chine, & disponible pour soutenir ce projet.

(iv) Bombardier aurait été charmé d'avoir l'un ou l'autre volet de cette commande, comme n'importe quel autre constructeur de "Regional Jets" en ce moment ! On saute avec joie quand ATR ou bombardier reçoit des commandes pour 6 à 8 unités de ses variantes turbo-propulsées, et on minimise une commande de Joint Venture, portant sur 50 Jets !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 2 septembre 2006 00:55
Simon écrit : "Oui, sauf que cela ne concerne pas Bombardier et que l'impact sur Embraer est limité, ces avions étant construits en Chine".
Désolé pour la longueur de ces notes, nécessaires pour bien répondre à cette remarque (pas de critique personnelle, ici ; on reste sur l'analyse de la remarque, étayée par les faits & observations ci-après).

(i) Cela ne concerne pas Bombardier' (B)? Maintenant qu'Embraer (E) a gagné, évidemment, cela ne concerne plus Bombardier ! Mais quand (B) était en lice avec (E), ça le concernait bien !
-- (B) n'est pas concerné par la concurrence, et l'échec relatif que celle-ci lui a fait essuyer ? Même sans profit, pour faire tourner ses usines, (B) eût été ravi de placer ses :
-- CRJ 200, 50 à 52 places, pour battre l'ERJ-145 (l'un des critères était "travail & transfert de technologie pour la Chine", chose qu'(E) pouvait accorder, grâce au partenariat déjà établi entre (E) & Harbin ; (B) n'avait rien à proposer) ;
--- CRJ 90, 86-90 places, pour battre l'E-175 /-190, mais HNA voulait un "Regional Jet" ayant une capacité de 100 sièges au moins, ce qui est le cas de l'E-190.
--- Et maintenant, (B) doit se demander comment relancer, de façon crédible et durablement, la compétitivité de son offre de "Regional Jets", face à (E), et d'autres acteurs, et dans les pays susceptibles de vouloir acquérir ces types d'appareils. Et cela ne concerne pas Bombardier ? Vraiment ?

(ii) L'impact sur (E) limité ? Pour (E) :
--- vu l'arrêt quasi net des commandes de l'ERJ-145 dans ses marchés "traditionnels", tout comme pour le (B) CRJ 200, le prolongement de la vie commerciale de l'ERJ-145, n'importe où sur la planète, est bon à prendre (aucun développement significatif à faire, maintenant).
--- le but principal n'est pas de créer des emplois en Chine, ou de vendre en sacrifiant le prix pour faire tourner les usines au Brésil (où la place est nécessaire pour la montée en puissance des E-170 / 175 & E-190/-195) ;
--- le partenariat avec Harbin en Chine est une Joint Venture (JV), où les profits sont partagés entre (E) & Harbin, ainsi que les frais "inévitables & incompressibles" de la JV, qui pèsent pendant la période d'attente avant la mise en route de sa ligne de production ; la composante 'profit' est ancrée dans l'esprit de la JV ;
--- grâce à la commande des ERJ-145, les pertes, dues à ces frais inévitables, seront remplacées par un Cash-Flow positif & des profits, susceptibles d'être réinvestis dans le développement des ventes de cet avion, en Chine, et des emplois correspondants ;
--- les relations commerciales entre le Brésil & la Chine seront renforcées ; pour l'ERJ-145, celles d'(E) et la JV avec le Groupe Rolls-Royce aussi, déjà bien implanté en Chine, et disponible comme partenaire, prêt à fournir son soutien constant ; "idem" pour les relations avec General Electric & les USA, via la commande des E-190.
--- On saute de joie quand ATR ou Bombardier reçoit une commande de 6 à 12 appareils turbopropulsés, et on minimise l'impact positif d'une commande de 50 jets. Pourquoi ?
--- Impact Limité ? Vraiment ?

(iii) Et l'impact favorable pour Embraer, en général, et en Chine en particulier, est embelli encore par l'absence actuelle de Bombardier sur ces marchés en Chine.


(Message édité par sevrien le 02/09/2006 01h27)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 2 septembre 2006 12:37
Additif à 'Impact Limité?' ci-dessus.
Quelques Faits parlants :
Commandes en mains ('Order Backlog' ) d'Embraer au 31 mars, 2006, bien avant les commandes du Groupe chinois HNA : (i) ERJ-145 : Cdes. Fermes : 26 avions ; (ii) E-Jets : Cdes. fermes 315 ; options : 442.

Conclusions permises :
Une évidence : Cde. ferme HNA (50 unités) : impact en effet positif & intéressant pour la suite de la production & de la vie commerciale de l'ERJ-145 ;
clair que le besoin de facilités de production concerne les E-Jets, E-170 / 175 & E-190/-195), et qu'Embraer sera ravi de saisir l'opportunité de produire les ERJ-145 en Chine, pour libérer l'espace usine au Brésil.

Questions :
quand Airbus recevra des commandes pour la famille A320 (importantes, peut-être) pour la Chine, à faire produire par la Joint Venture envisagée en Chine (i) Boeing, se sentira-t-il "non concerné", et (ii) fera-t-on la fine bouche, et considérera-t-on l'impact comme 'limité', du fait du lieu de la production ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 2 septembre 2006 19:12
Au que non, c'est bon pour Embraer, comme cela serait bon pour Airbus, mais il faut voir que le retour financier est moindre que si l'avion avait été produit pas Embraer en direct. Cela dit entre moins d'argent et pas d'argent, on prend effectivement moins.

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 2 septembre 2006 21:25
Simon dit : "Au que non, c'est bon pour Embraer, comme cela serait bon pour Airbus, mais il faut voir que le retour financier est moindre que si l'avion avait été produit pas Embraer en direct. Cela dit entre moins d'argent et pas d'argent, on prend effectivement moins".

"Ah que non", en retour ! D'abord, nous ne connaissons pas les conditions précises de "cofinancement de l'investissement". Par exemple, s'il s'agissait d'un partage strictement 50:50, avec "toutes choses égales par ailleurs", le retour financier ne serait aucunement différent, en terme de ratio / pourcentage de "rémunération des capitaux investis / retour sur capitaux investis" (ROI : "Return on Investment"), car la mise de fonds pour Embraer (E) ou Airbus (A) serait partagée 50:50 avec le partenaire respectif. Le pourcentage de retour, "toutes choses égales par ailleurs", ne serait nullement dilué.

Ne pas confondre "pourcentage de retour" avec "profit volume" (volume de profit en valeur absolue).

Le volume de profit serait diminué de moitié, mais l'investissement aussi. Cela laisse l'autre moitié libre pour d'autres projets. Dans la mesure où, une fois le 'rythme de croisière de production' optimale atteinte, la marge sur la cellule des "E-Jets" serait bien supérieure, en terme de valeur absolue ET de pourcentage, à celle sur la cellule de l'ERJ-145 (de fait, c'est le cas), (E) a nettement plus d'intérêt à consacrer ses ressources financières, humaines, managériales, technologiques & commerciales à la famille 'E-Jets', en plein essor, sur toute la planète, qu'à l'ERJ-145, qui ne peut jouir aujourd'hui que de "situations spéciales & exceptionnelles, déclinantes", dans une certaine zone géographique, même de grande dimension.

L'aspect "toutes choses égales par ailleurs" pourrait ne pas se réaliser. (E) & (A) se seraient protégés contre ce risque, consentant, probablement, plus de 50% de l'investissement initial ("stricto sensu", sur les plans comptable et économique), mais avec des compensations 'dans la durée', grâce à des mécanismes de "royalties" etc. pour 'transfert de technologie', et prélevées AVANT le profit "net" à partager.

D'accord sur le dernier point ; si jamais il s'agissait d'un choix 'entre moins d'argent et pas d'argent', le choix serait vite fait, même s'il n'y avait que l'aspect "diminution de perte"!

Aussi, cette affaire de 50 ERJ-145 pour HNA permet de prévoir la fin de vie active de la chaîne au Brésil avec un MINIMUM de "production phase-out costs" (frais de fermeture de chaîne de production). Cela peut faciliter la gestion pratique de cette clôture, & générer des économies en frais d'exploitation, dépassant les simples écritures comptables, & évitant des sorties substantielles de trésorerie.


(Message édité par sevrien le 02/09/2006 21h27)

(Message édité par sevrien le 02/09/2006 21h40)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 4 septembre 2006 21:51
Bonsoir, Simon ! Pas de polémique ! Pour vous-même, & ceux qui ont pu être intéressés par nos échanges sur les "Regional Jets" d'Embraer commandés par Groupe HNA, et les implications du côté de Bombardier, et même d'Airbus et de Boeing, on peut recommander la lecture des articles suivants, de source "Flight International" (je ne suis pas actionnaire !) :

(i) Bombardier looks for business jet boost as it cuts regional jet production
05/09/06. SOURCE:Flight International.

(ii) Embraer scores China coup with $2.7bn sale
DATE:05/09/06. SOURCE:Flight International


(iii) R-R in frame to power new MHI jet
Flight International (05 / 09 / 2006) ; Siva Govindasamy.
Proposed 70- to 90-seater part of Japanese government push to propel local firms into aircraft manufacturing.

Articles plus que pertinents pour un aperçu rapide & "à jour" du contexte général des Regional Jets, & les enjeux corrspondants dans ce segment sans pitié !

Cordialement, et bonne lecture !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Simon
Responsable

Inscrit le 30/08/2005
1 383 messages postés

# 4 septembre 2006 23:34
Merci pour ces sources

_________________
Simon - AeroWeb-fr.net
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 17 septembre 2006 15:37
Bonjour, Simon, la suite (du moins, une suite).

Comme d'habitude, pas de polémique :

(i) Bonne nouvelle pour RR at son réacteur AE3007 (tout ceci est bon, d'ailleurs, pour l'Europe et l'Usine RR-Allison, Indianapolis, USA) :
RR conclut une contrat pour GB£ 265m ("China Engine Deal" ; Source: THE JOURNAL - NEWCASTLE-UPON-TYNE-
16 /09/2006). "LOOSE TRANSLATION" :
---Les AE 3007 engines motoriseront une flotte de 50 avions, achetés par Hainan au Constructeur brésilien, Embraer.
----Ian Aitken, Président de 'Rolls corporate and regional aircraft', a dit : "Cette cde. est une affirmation importante du potentiel 'global' potential des avions régionaux, surtout dans des marchés en pleine expansion, tels que ceux en Asie."
----RR a livré plus de 1,900 réacteurs de la famille AE 3007 à Embraer depuis la mise en ligne de la famille ERJ 145, en 1996. La flotte a accumulé > 19 millions d'heures de vol.
------------

Voir, aussi, rubrique "Press Releases" / Media Room du site RR : www.rolls-royce.com ; intéressant de voir comment RR a tissé sa toile en Chine (et en Asie !), et continuera à le faire.

----------

Bien sûr, ceci confirme mes propos sur Embraer, Bombardier, Boeing & Airbus.

Mais il y a mieux. J'enverrai séparément un article sur les stratégies possibles de Boeing (& d'Airbus, certainement) à l'égard des Avions Régionaux (plutôt des "jets" de 80-110 places, ..... que turboprpoulseurs, encore que, ... il ne faut pas oublier les performances des avions gravitant autour d'une centaine de places, qui POURRAIENT être propulsés par des 'moteurs à hélices contre-rotatifs', notamment sur des distances jusqu'à 850kms., à des vitesses allant jusqu'à 725km / heure (?). Pendant des périodes de kérosène chère, ceci permet d'absorber le choc.

Je ne pouvais pas tout dire, lors de nos échanges récents, où ces sujets s'entre-mêlent. Maintenant, Boeing (R. BASELER, Mktg., a décidé de révéler ce que le 'milieu' ne pouvait plus cacher).

(Message édité par sevrien le 17/09/2006 15h38)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !