Actualité aéronautique

Bombardier: Vol inaugural du Challenger 605

Article publié le 23 janvier 2006 par Guillaume Boucherat

L'appareil Challenger 605, biréacteur d'affaires de dernière génération à large fuselage de Bombardier, a effectué hier son vol inaugural, marquant une étape importante du programme et un grand pas dans l'évolution de la gamme de biréacteurs d'affaires Challenger, chef de file de l'industrie.

L'appareil Challenger 605, biréacteur d'affaires de dernière génération à large fuselage de Bombardier, a effectué hier son vol inaugural, marquant une étape importante du programme et un grand pas dans l'évolution de la gamme de biréacteurs d'affaires Challenger, chef de file de l'industrie. Le vol de trois heures, 23 minutes s'est déroulé selon le calendrier prévu annoncé au lancement officiel en novembre 2005.Le biréacteur Challenger 605 portant le numéro de série 5701 a quitté les installations de Bombardier de l'aéroport international Trudeau de Montréal par temps clair à 12 h 40 et est revenu à 16h 03 (HNE). Il a atteint l'altitude maximale de vol inaugural de 41 000 pieds (12 496 m), et une vitesse vraie maximale de 420 nœuds (483 mi/h; 778 km/h). Avec une charge de 12 500 livres (5 670 kg) de carburant, la masse au décollage pour ce vol inaugural totalisait 38 734 livres (17 569 kg). Le vol a été mené en montée par paliers jusqu'à 41 000 pieds (12 496 m)." Le vol s'est très bien déroulé. Nous avons passé plus de trois heures dans le ciel et la performance de l'avion a été remarquable ", a indiqué le commandant Frank Magnusson, pilote de 20 ans d'expérience accompagné de Jacques Thibaudeau, copilote et de Mick Mansfield, ingénieur des essais en vol du projet. " Le nouveau poste de pilotage est extraordinaire. Les pilotes apprécieront certainement les grands écrans à cristaux liquides, la polyvalence multifonction et l'accès immédiat aux données de vol critiques ", a ajouté M. Magnusson.Ce vol déterminant était consacré aux essais des fonctionnalités des systèmes de base et à l'évaluation de la maniabilité et des qualités de vol de l'appareil. La première série d'essais s'est déroulée à un bloc d'altitude initial de 5 000 à 15 000 pieds (de 1 524 à 4 572 m) et portait notamment sur la maniabilité, les commandes de vol et les systèmes avioniques. L'avion est ensuite monté à 30 000 pieds (9 144 m) pour une série de vérifications des commandes des moteurs, de la pressurisation et du conditionnement d'air.À son altitude maximale de vol inaugural de 41 000 pieds (12 496 m), la maniabilité et les caractéristiques de base des réacteurs ont encore une fois été testées et satisfaisaient à toutes les exigences d'ingénierie. L'appareil en vue pour l'entrée en service selon le calendrier du programmeAprès plusieurs vols à Montréal, l'avion se rendra au centre des essais en vol de Bombardier, à Wichita (Kansas), pour un programme d'essais en vol et de certification de 200 heures.Le premier certificat de navigabilité devrait être délivré par Transports Canada au quatrième trimestre de 2006 et l'avion devrait entrer en service au troisième trimestre de 2007.Le biréacteur Challenger 605 est doté de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21, qui est entièrement configurable et offre aux pilotes un accès instantané et intuitif aux données de vol cruciales. Le groupe avionique intégré comprend quatre écrans ACL de 10 po par 12 po (25,4 cm par 30,5 cm) de dernière génération à alignement vertical, soit une superficie d'affichage accrue de 55 pour cent par rapport au poste de pilotage actuel.L'avion est également doté du système intégré d'information vol (IFIS) Rockwell Collins en équipement de série. Les caractéristiques avancées de l'IFIS Rockwell Collins offrent des graphiques électroniques, permettant aux pilotes d'afficher les plateaux d'approche, des diagrammes et procédures aéroportuaires, comme les départs aux instruments standard et les corridors d'arrivée standard au terminal, grâce à des affichages multifonction configurables.Le poste de pilotage est également équipé d'un écran tactile du côté du copilote, qui affiche une seconde copie des graphiques électroniques permettant un véritable fonctionnement " sans papier ".

Liens commerciaux

Les plus belles photos d'avions
De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (YL-BAF) DHC-8-402 (YL-BBU) Let L-410UVP-E (LY-AVA) Superjet 100-95B (RA-89017) Airbus A320-271N (D-AINA) Airbus A320-271N (D-AINB)