Actualité aéronautique

ATR: Bilan de l'année 2006 et projets

Article publié le 25 janvier 2007 par Guillaume Boucherat

Lors de la conférence de presse annuelle d’ATR qui s’est déroulée aujourd’hui à Paris, Filippo Bagnato a annoncé un chiffre d’affaires 2006 de 700 millions $, en hausse de près de 30% par rapport à l’année précédente (542 millions $ enregistrés en norme IAS en 2005). Après une très nette reprise du secteur en 2005, l’année 2006 a donc confirmé cette tendance.

Lors de la conférence de presse annuelle d’ATR qui s’est déroulée aujourd’hui à Paris, Filippo Bagnato, Président Exécutif, a annoncé un chiffre d’affaires 2006 de 700 millions $, en hausse de près de 30% par rapport à l’année précédente (542 millions $ enregistrés en norme IAS en 2005).
Après une très nette reprise du secteur en 2005, l’année 2006 a donc confirmé cette tendance.

Bilan 2006:

ATR a enregistré des prises de commandes fermes pour un total de 63 appareils et 25 options. Certaines de ces commandes n’ont pas encore été dévoilées.
Nous avons enregistré cette année encore de nouveaux clients convaincus des nombreuses qualités économiques, environnementales et de confort de nos appareils, a déclaré Filippo Bagnato. Au-delà de la confirmation de nos succès commerciaux en Europe et en Asie, le nombre de commandes en Afrique s’est envolé avec 12 appareils commandés sur ce continent représentant 20% des prises de commandes 2006.

Depuis le début du programme, ATR a donc vendu 837 appareils (401 ATR 42 et 436 ATR 72), chiffres au 31 décembre 2006.

Le portefeuille clients d’ATR est aujourd’hui composé de 126 opérateurs, dont 11 nouveaux opérateurs enregistrés en 2006, dans plus de 70 pays.

ATR a livré 24 avions en 2006 contre 15 en 2005.
Depuis le début du programme, ATR a livré 713 appareils (390 ATR 42 et 323 ATR 72), chiffres au 31 décembre 2006.

Le carnet de commandes d’ATR est donc au 31/12/06 de 124 appareils soit une augmentation de quelque 40% par rapport à 2005. Sa part de marché 2006 est de l’ordre de 60%.

Le marché de l’occasion reste toujours très dynamique et a connu encore une forte activité en 2006 contribuant ainsi à l’augmentation de la valeur résiduelle des ATR. Le total des transactions s’élève à 31 avions (24 ATR 42 et 7 ATR 72) incluant 12 ventes cash. 29 appareils ont été livrés.

Pour faire face à l’augmentation très forte de la cadence de production, les effectifs d’ATR ont été accrus de 18,5% en 2006 pour atteindre 642 salariés à fin décembre. En 2007, une augmentation des effectifs est également prévue.

En 2006, ATR a développé de manière significative ses capacités support et services dans le monde.
Afin d’être encore plus proche et encore plus réactif vis-à-vis de ses clients, ATR a transféré deux de ses centres de distribution de pièces de rechange. Celui de Toulouse a été transféré à Paris (Roissy) et celui de Washington à Miami.

L’activité rechanges et services a fortement augmenté en 2006 avec 20% de commandes en plus. ATR a également signé en 2006 son plus gros contrat de maintenance globale (GMA) d’un montant de 50 millions de dollars avec la compagnie indienne Kingfisher Airlines pour la fourniture des pièces de rechange et la maintenance de sa flotte ATR 72-500. Les contrats de support et de maintenance GMA sont adaptés aux besoins de chaque opérateur et incluent un large éventail de services pour faciliter l’exploitation de leurs avions et réduire les coûts de maintenance.

Par ailleurs, le centre de formation des pilotes ATR à Toulouse s’est enrichi de deux simulateurs de vol de dernière génération aujourd’hui certifiés : les FFT (Full Flight Trainer). Ces nouveaux simulateurs permettent aux compagnies d’améliorer le niveau de la formation et de l’entraînement de ses équipages, à moindre coûts. En Inde, le premier centre de formation géré par ATR et Air Deccan est aujourd’hui opérationnel.

Perspectives 2007:

ATR compte livrer 44 appareils en 2007 et plus de 60 en 2008 permettant ainsi à ATR de continuer à augmenter son chiffre d’affaires jusqu’aux alentours d’un milliard de dollars, confirmant également ses bons résultats économiques et financiers. Dans le secteur régional, le marché des avions neufs à turbopropulseurs a un potentiel de développement très important y compris sur les marchés émergents tels qu’en Russie, en Chine, en Afrique ou encore en Amérique Latine. En Amérique du Nord, le marché du turbopropulseur offre des opportunités supplémentaires de ventes.

Au niveau du support et des services, ATR vient d’ouvrir un centre de pièces de rechange à Auckland confirmant ainsi la volonté du constructeur aéronautique de renforcer les relations avec ses clients actuels et futurs dans cette zone du Pacifique. Par ailleurs, ATR inaugurera en février prochain en Inde ses centres de support client et de distribution de pièces de rechange, respectivement à Bangalore et Delhi.

ATR, qui s’inscrit dans un processus continue d’amélioration de ses appareils pour répondre à la demande du marché, a réalisé une première début janvier 2007 en livrant à la compagnie indienne Kingfisher Airlines le premier turboprop au monde équipé d’un système de divertissement en vol (IFE) et d’un éclairage par LED dans toute la cabine. L’éclairage par LED équipera dorénavant tous les ATR à livrer. L’IFE sera quant à lui proposé en option. L’éclairage par LED sera étendu aux lumières de navigation des appareils dans le courant de cette année.
Dans l’objectif de toujours améliorer le confort des passagers, ATR travaille également à un concept de cabine innovante qui pourrait être dévoilé au prochain salon du Bourget. ATR travaille aussi sur l’évolution de l’avionique de ses appareils.
Le moteur Pratt & Whitney P&W 127M, qui permettra une poussée supplémentaire de 5%, sera certifié dans le courant du premier semestre. Il permettra d’améliorer les performances des ATR par temps chaud et en altitude.

Dans un monde de plus en plus préoccupé par les questions de développement durable, amenant les pouvoirs publics à être de plus en plus contraignants y compris dans le domaine aéronautique (le système communautaire d’échange des droits d’émission vient par exemple d’être étendu à l’aéronautique), l’ATR est le "Green Player" du marché régional. Sur une distance de 200 nautiques, la consommation de carburant par passager de l'ATR 72 est jusqu'à 15% inférieure à celle d'une voiture européenne standard et de 60% à celle d'un jet de 70 places. Des chiffres qui prennent toute leur signification quand on sait que 1 tonne de carburant brûlée dégage 3 tonnes de Co2 dans l’atmosphère.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

Gilles
Membre

Avatar de Gilles

Inscrit le 27/10/2005
208 messages postés

# 26 janvier 2007 08:49
[ATR travaille aussi sur l’évolution de l’avionique de ses appareils.]

Il y a en effet une rénovation majeure de l'avionique en cours de discussion avec deux fournisseurs, nous attendons la décision du board d'ATR qui aurait dû intervenir il y a déjà deux mois de cela et qui a été plusieurs fois repoussée ...

_________________
http://avions.blogoshop.com/
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 26 janvier 2007 17:00
Il me semble aussi qu'ATR a reçu l'approbation de son actionnaire EADS pour les travaux d'étude.

LE PDG d'ATR espère pouvoir dévoiler la cabine au salon deu Bourget...

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Les plus belles photos d'avions
Boeing PT-13D Kaydet (N450D) Boeing 737-7CT (W) (C-GWCM) Boeing 767-3Z9 ER (OE-LAX) Airbus A330-302 (VT-JWR) Boeing 787-8 Dreamliner (C-GHPT) Boeing 737-8AS (SP-ENO)