Actualité aéronautique

Éruption de l'Eyjafjallajokull : possible réouverture de l'espace aérien européen - Mise à jour du 21 avril à 8h30

Article publié le 18 avril 2010 par David Barrie

Petit à petit, certains espaces aériens ouvrent le trafic avec en arrière plan la gronde des compagnies aériennes et des passagers.

MISE A JOUR - Mercredi 21 avril à 8h30 : La situation revient peu à peu à la normale. A Londres, les premiers avions ont atterri et décollé à Heathrow après plusieurs jours de fermeture complète. A Paris, Air France prévoit d'assurer tous ses vols longs-courriers et la plupart de ses vols moyens-courriers. Seuls les vols régionaux au nord de la France ont encore des problèmes d'annulation et de report. Seule la Scandinavie et l'Allemagne gardent leurs espaces aériens fermés. Le volcan en Islande semble s'être maintenant calmé et une dépression arrivant de l'Atlantique va pousser le nuage de cendres encore plus au nord, mettant fin à cette crise sans précédent en Europe.

MISE A JOUR - Lundi 19 avril à 20h30 : Alors qu'Air France continue ses rotations vers les aéroports régionaux du sud de la France, la DGAC a annoncé qu'une réouverture partielle des aéroports du nord du pays serait possible. Le trafic reprendra, mais de manière progressive. Des corridors seront ouverts entre Paris et les aéroports du sud : Paris-Bordeaux, Paris-Toulouse, Paris-Marseille ou encore Paris-Nice. Cette mesure sera effective à partir de mardi 20 avril à 8h00. Le but est de désengorger les aéroports régionaux et de réacheminer le plus de passagers possible en provenance de l'étranger. La DGAC conseille aux passagers de toutefois contacter leur compagnie aérienne avant de se rendre dans les aéroports.

MISE A JOUR - Lundi 19 avril à 12h30 : Air France a mis en place un système de bus pour relier la capitale aux aéroports du sud de la France où le trafic aérien est ouvert et où donc de nombreux gros porteurs atterrissent. Par exemple à Toulouse, ce sont pas moins de quatre Boeing 777 qui sont arrivés aujourd'hui ainsi qu'un Airbus A380 de la compagnie française. Ces avions vont partir vers New-York, Hong-Kong, Sao Paolo ou Fort de France.

MISE A JOUR - Lundi 19 avril à 9h30 : La DGAC vient d'autoriser les vols à vue VFR à reprendre. Ces vols n’effectuant pas de transport public commercial sont soumis à une réglementation plus souple, précise la DGAC. Ils sont principalement effectués par des avions légers à moteur à pistons (munis de filtre à air) moins sensibles aux cendres abrasives que les moteurs à turbines. Cependant la DGAC recommande fortement aux pilotes VFR d’observer les règles de prudence énoncées dans l’information aéronautique.

Diverses compagnies aériennes européennes ont effectué des essais aujourd'hui visant à démontrer que le nuage de cendres volcanique successif à l'éruption du volcan islandais ne présentait pas de danger pour les aéronefs.

Ainsi, Air France, KLM ou encore Lufthansa ont fait décoller des avions avec l'accord des autorités de leurs pays d'origine. Air France a lancé un vol d'évaluation entre Paris Charles de Gaulle et Toulouse avec un Airbus A320 sans qu'aucune anomalie ne soit détectée. D'autres vols d'essai sont en cours. Le constat est le même pour KLM qui a effectué un vol entre Düsseldorf et Amsterdam avec un Boeing 737-800. La compagnie hollandaise a réalisé neuf autres vols de test aujourd'hui sans avoir rencontré le moindre problème.

Selon Ulrich Schulte-Strathaus, Secrétaire Général de l'Association des Compagnies aériennes Européennes, "les vols de vérification effectués par plusieurs compagnies n'ont révélé aucune irrégularité; la FAA a un procédé établi d'identification des zones précises interdites au vol. Les compagnies doivent avoir le droit de voler là où c'est sûr et prendre les décisions qui s'imposent. C'est ce que les passagers nous demandent." Les compagnies aériennes se demandent si la réponse à l'éruption n'a pas été disproportionnée.

Les aéroports français situés au nord d'une ligne allant de Bordeaux à Nice resteront fermés au moins jusqu'à mardi 20 avril à 08h00, a précisé le premier ministre français, François Fillon. Au sud, le trafic aérien a l'autorisation de rester ouvert jusqu'à lundi 19 avril à 15h00 au moins.

En Grande-Bretagne, la situation semble s'arranger. Le NATS pense réouvrir le trafic aérien lundi 19 avril à 07h00, heure locale.

Il faudra attendre maintenant lundi matin et une réunion en télé-conférence des ministres des transports européens pour savoir si le trafic aérien pourra reprendre, surement au ralenti au début, pour au moins rapatrier les centaines de milliers de voyageurs européens bloqués autour du monde.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 787-9 (C-FNOI) Airbus A320-214 (WL) (PK-GQJ) Boeing 777-333/ER (C-FIVM) Boeing 747-430 (D-ABVR) Boeing 777-3U3(ER) (PK-GID) Cessna 750 Citation X (N232CF)