Actualité aéronautique

Réponse de l’AFRAA à la blacklist européenne

Article publié le 24 avril 2010 par Alexandra Guillot

L'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), basé à Nairobi, au Kenya, a exprimé sa préoccupation au sujet de la dernière liste de l'Union européenne des compagnies aériennes interdites dans l'espace aérien européen en raison de problèmes de sécurité. Treize des 17 pays touchés par l'interdiction de l'UE sont originaires d'Afrique, avec un total de 111 compagnies aériennes africaines « blacklistées ».

Le 30 mars dernier, la commission européenne a mis à jour sa liste des compagnies aériennes interdites dans l’Union Européenne. Toutes les compagnies aériennes des dix-sept pays suivants sont dans la liste noire : l’Angola, le Bénin, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, le Gabon (à l’exception de trois transporteurs), la Guinée équatoriale, l’Indonésie (à l’exception de quatre transporteurs), le Kazakhstan (à l’exception d’un transporteur), la République Kirghize, le Liberia, les Philippines, Sao Tomé e Principe, la Sierra Leone, le Soudan, le Swaziland et la Zambie. La forte présence africaine dans cette liste n’est évidemment pas du goût de l’Association africaine des compagnies aériennes qui parle d’une décision « unilatérale et injuste » prise par l’Union européenne.

« La sécurité aérienne est la première priorité de l'AFRAA et nous sommes les premiers à admettre que l'Afrique doit améliorer son bilan en matière de sécurité aérienne. Cependant, alors que la liste de l'UE partait au départ d’une bonne idée, sa principale réalisation a été de saper la confiance internationale envers l’industrie aérienne africaine », dit M. Nick Fadugba, Secrétaire général de l'AFRAA. « Les bénéficiaires ultimes de l'interdiction sont les compagnies aériennes européennes qui dominent le ciel africain, au détriment des transporteurs africains. Si une telle liste doit être publiée, cela doit être fait par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), le régulateur global de la sécurité aérienne, qui a des antécédents reconnus d'impartialité. »

Selon l'AFRAA, la liste de l'Union Européenne a pour effet de ternir la réputation de nombreuses compagnies aériennes africaines qui pourtant respectent les normes de sécurité de l'OACI et dont les références en matière de sécurité sont comparables aux meilleures compagnies aériennes partout dans le monde.

L'Association soutient que l'examen détaillé de la liste de l'UE révèle certaines contradictions. Par exemple,
- La majorité des compagnies aériennes africaines qui sont sur la liste n'ont jamais exploité de vols réguliers vers l'Europe, n'ont pas l'intention de le faire et n'ont pas d'avions pouvant voler jusqu’en Europe.
- La liste comprend de nombreuses compagnies aériennes qui n'existent que sur papier et ne sont pas opérationnels. La liste indique que ni le permis d'exploitation, ni le numéro d'enregistrement de l'OACI de la plupart des compagnies aériennes interdites ne sont connues.

Contrairement à la position prise par l'UE sur le « défis » de la sécurité aérienne en Afrique, les États-Unis ont introduit le projet « Safe skies for Africa », initiative visant à développer les compétences humaines et a améliorer les infrastructures pour accroitre la sécurité du ciel Africain. Notons qu’à l’heure actuelle seulement une poignée de compagnies aériennes américaines opèrent en l'Afrique. L’AFRAA appelle l'UE à imiter l’exemple des États-Unis et à lancer un programme visant à optimiser la sécurité aérienne en Afrique plutôt que de délivrer une « liste noire » qui ne s'est pour l’instant révélé d’aucune aide pour résoudre les problèmes détectés.

L’AFRAA est prête à engager un dialogue constructif avec l'UE et tous autres organismes régulateurs de l’industrie pour trouver une solution amiable aux défis de la sécurité aérienne en Afrique. L'Association lance également un appelle à l'OACI pour l’inciter à jouer son rôle en tant que principal organe responsable de la réglementation de l'aviation civile internationale.

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

MAXIMDR220
Membre

Avatar de MAXIMDR220

Inscrit le 15/04/2010
173 messages postés

# 24 avril 2010 20:57
Bonjour

- L 'AFRAA a raison de se manisfester , cette liste n est pas constructive pour L ' AFRIQUE et s il devait y avoir liste elle devrait etre faite sous le controle de L OACI seul regulateur .
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

hiflyalex
Membre

Avatar de hiflyalex

Inscrit le 02/06/2009
2 messages postés

# 26 avril 2010 11:17
Ce qui est etonnant c'est que l'Afraa est le premier organisme qui se manifeste et ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAXIMDR220
Membre

Avatar de MAXIMDR220

Inscrit le 15/04/2010
173 messages postés

# 26 avril 2010 11:45
Bonjour

- L europe n est pas l autorite , seul l OACI ,..un A340 d une grande cie a l atterrissage a DOUALA par forte pluies vents Etc est passe proche du senario de la piste 24 a TORONTO aout 2005 . l europe devrait se positionner en partenaire et aider les pays africains demandeurs
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAXIMDR220
Membre

Avatar de MAXIMDR220

Inscrit le 15/04/2010
173 messages postés

# 26 avril 2010 11:45
Bonjour

- L europe n est pas l autorite , seul l OACI ,..un A340 d une grande cie a l atterrissage a DOUALA par forte pluies vents Etc est passe proche du senario de la piste 24 a TORONTO aout 2005 . l europe devrait se positionner en partenaire et aider les pays africains demandeurs
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Les plus belles photos d'avions
Lockheed Martin F-35 Lightning II (12-5058) Boeing Chinook HC2  (ZA714) Boeing Chinook HC2  (ZA714) Eurofighter EF-2000 Typhoon FGR4 (ZK354) Lockheed Martin F-35 Lightning II (12-5042) Fouga CM-175 Zephyr (F-AZPF)