Actualité aéronautique

billi: inauguration du nouveau hall à l'aéroport de Bordeaux.

Article publié le 11 juin 2010 par David Barrie

Après Nice et Toulouse il y a quelques mois, Bordeaux-Mérignac ouvre son nouveau terminal, cette fois dédié au transport low-cost.

Il y a quelques mois, l'aéroport de Nice ouvrait un terminal dédié à l'aviation d'affaires. Toulouse-Blagnac inaugurait son nouveau terminal en mars dernier, dédié aux vols internationaux, pour faire face à l'accroissement du trafic et aux infrastructures existantes qui vieillissaient. Bordeaux a fait un choix complètement différent en ouvrant à son tour un nouveau hall. Ce sont les compagnies à bas coûts qui utiliseront la nouvelle aérogare.

C'est, semble-t-il, un choix réfléchi; Bordeaux accueille trois millions trois cents mille passagers par an, dont près de cinq cent mille pour le low-cost en 2009. En moins de dix ans, la part du low-cost à Bordeaux est passée de 4% à près de 15% ! De plus, avec la mise en place d'un ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Paris à l'horizon 2016, ce sont les liaisons entre la capitale et Mérignac qui risquent au moins de diminuer de façon drastique, si elles ne disparaissent pas complètement ! Cela représente une perte potentielle d'environ huit cents mille passagers, selon l'estimation des officiels de l'aéroport. Le low-cost devrait atteindre près de 40% du trafic total à Bordeaux ! C'est dire si cette branche du transport aérien est capital pour la région.

737 de Ryanair devant billi

Tout a donc été fait pour simplifier la vie des compagnies aériennes à bas coût afin de leur permettre une flexibilité et une rapidité maximums. Deux trajets possibles pour les passagers: ceux ayant enregistré en ligne et ne présentant pas de bagages en soute peuvent s'orienter directement vers le filtrage; les autres passent pas l'enregistrement traditionnel mais passent par un autre chemin. L'équipement à l'intérieur est aussi succinct : par exemple, les sociétés de location de voitures se trouvent dans un autre terminal; seule une signalétique indique où les passagers doivent se rendre. Enfin, pour que les avions soient au parking plus rapidement, pas de passerelle : les passagers devront marcher sur le tarmac pour embarquer. 

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac essaie d'appâter les compagnies à bas coûts en leur proposant une redevance par passager inférieure de 30% à ce qu'elle est pour les terminaux classiques de l'aéroport. Aussi, grace à sa configuration, la nouvelle aérogare permettra un temps de rotation de vingt-cinq minutes au maximum par avion; les espaces d'embarquement ont été pensés à cette fin. Quatre mono-couloirs du type A320 ou 737 pourront être traités en même temps, ce qui représentera environ six cents passagers. A terme, les responsables espèrent même accueillir six avions en même temps et neuf cents personnes, en tablant sur le côté évolutif de la plateforme.

Ces efforts ont payés. Ryanair ou easyJet, qui étaient déjà sur place, ont inauguré de nouvelles lignes vers l'Italie ou Londres. De nouvelles compagnies sont venues s'installer : Jet4You, compagnie marocaine, a lancé un vol vers Casablanca il y a quelques semaines. Cimber Sterling débutera ses vols vers Copenhague dès la fin du mois de juin. Ce sont en tout vingt destinations qui seront desservis par les compagnies low-cost dès cet été !

Cette nouvelle aérogare, prénommée billi, abréviation de Bordeaux Illico, a été inaugurée officiellement par Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des transports, lors d'une cérémonie qui a eu lieu hier, jeudi 10 juin 2010, et en présence des pontes de la région de Bordeaux, dont le maire de la ville. billi avait déjà été mis en service dès le 26 mai dernier, mais AeroWeb, malgré nos demandes insistantes, n'avait pas pu visiter ce nouveau terminal.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-223 (PT-MVP) Boeing 737-8F2 (TC-JHC) Airbus A330-203 (TC-JNE) Boeing 737-8HX (UR-PSB) British Aerospace BAe 146-300 (D-AWBA) Airbus A330-243 (F-GSEU)