Actualité aéronautique

Rapport préliminaire de l'incident du vol QF32 : Rolls-Royce incriminé

Article publié le 4 décembre 2010 par David Barrie

L'agence australienne de sécurité des transports parle d'un défaut de fabrication dans son rapport concernant l'accident d'un A380 de Qantas.

L'agence australienne de sécurité des transports (ATSB) a publié son rapport préliminaire concernant l'incident du vol Qantas QF32 qui avait vu l'incendie du moteur 2 sur un Airbus A380 le 4 novembre dernier.

Bien que l'enquête n'en soit qu'à ses débuts, l'ATSB semble avoir identifié le problème. Le rapport parle d'une casse liée à une vitesse excessive d'un disque dans la turbine à pression intermédiaire. Les éléments éjectés ont perforé l'aile gauche de l'avion causant des dommages importants sur la structure et les systèmes de l'avion.

De plus, l'ATSB parle aussi des causes de l'incident. Selon l'agence, le problème pourrait venir d'un "défaut probable de fabrication au niveau des turbines haute pression et à pression intermédiaire, là où le circuit distribue l'huile pour les roulements des arbres. Ce défaut pourrait provoquer des fissures liées à la fatigue, des fuites d'huile et des feux d'huile dans les turbines haute pression et pression intermédiaire."

Rolls-Royce, les compagnies aériennes et les autorités ont donc mis en place des procédures pour continuer à faire voler les A380 dans de bonnes conditions de sécurité. Les moteurs seront inspectés plus souvent et retirés du service dès que le problème sera détecté.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-4K5 (EI-CUA) Boeing 767-330/ER (EI-DJL) Airbus A320-216 (EI-DSZ) Boeing 737-33S (EI-ERP) Airbus A320-233 (F-ORAD) Boeing 747-4KZF (JA08KZ)