Actualité aéronautique

Cobalt Aircraft : Le Co50 sera assemblé au Québec

Article publié le 26 janvier 2011 par Nicolas Perron

L’entreprise française Cobalt Aircraft a choisi la ville de Saguenay au Québec pour implanter la ligne d’assemblage du Co50, actuellement en développement en Californie.

Lors d'un entretien téléphonique accordé à la rédaction d'AeroWeb-fr.net, M. David Loury, CEO de Cobalt, a confirmé le choix de la ville de Saguenay. M. Loury a affirmé que les incitatifs proposés par la ville et le gouvernement provincial, notamment des crédits d’impôts très avantageux, ont guidé le choix de l’entreprise. Plusieurs autres villes étaient en lice pour assembler le Co50, la plupart des villes américaines en Californie et en Caroline du Nord. Contrairement à ce qui été dit récemment, Cobalt Aircraft assemblera tous les Co50 dans la même usine.

Côté développement, le personnel du constructeur est actuellement en Californie pour effectuer les essais en vol du prototype. Le premier vol devait avoir lieu à la fin de 2010 mais comme la plupart des appareils en développement, le programme a pris un léger retard et le premier vol a été retardé de quelques mois. Le personnel de Cobalt effectue des essais de roulage pour vérifier entre autres, le refroidissement du moteur. Le but ultime étant de certifier l’appareil d’ici 2 ans.

Cobalt Co50 blanc au sol

Afin de réduire les coûts de production au maximum, Cobalt Aircraft prévoit s’associer avec le plus grand nombres de fournisseurs québécois possible. Un d’entre eux est déjà confirmé, il s’agit de FDC Composites, de St-Jean Sur Richelieu près de Montréal, qui fabriquera le fuselage monocoque en matériaux composites. M. Loury nous a également confirmé, qu’ils étaient en négociation avec CMC Electronics, qui vient de se porter acquéreur exclusif de la license pour les technologies de poste de pilotage intégré SmartDeck, conçu par L-3 Communications Avionics Systems. Les technologies SmartDeck comprennent des produits tels que le système de vision synthétique et la carte numérique, dont l’organiseur électronique de poste de pilotage PilotView et le capteur de système de vision améliorée SureSight.

M. Loury affirme avoir plus d’un millier de lettre d’intention pour le Co50 et espère en transformer le plus grand nombre possible en commandes fermes puisque l’objectif du constructeur est de fabriquer entre 100 et 300 exemplaires par année. Le marché visé par cet appareil est l’aviation privé mais également l’air taxi, dont l’utilisation de monomoteurs est permise au Canada et aux États-Unis. Le prix unitaire du Co50 est de 650 000$, ce qui est l’équivalent de ses concurrents sur le marché, le Cirrus SR22 Turbo et le Cessna 400 Corvalis TT.

 

Liens commerciaux

Les réactions des lecteurs

Eurospace
Membre

Inscrit le 15/02/2011
9 messages postés

# 15 février 2011 10:05
Cela sera la ligne d'assemblage pour l'amérique du nord ? Ou l'assemblage pour l'ensemble des commandes du constructeur ?

J'ai cru comprendre que Cobalt aircraft désirait 2 sites d'assemblages pour honorer sa clientèle, une en france pays d'origine du siège de l'entreprise et de son développement de "base" (aujourd'hui plutôt en californie très certainement pour les questions autour de la motorisation qui elle sera si je me trompe pas d'origine américaine) et une aux USA pour honorer la clientèle américaine : et bénéficier potentiellement d'un made in america pour attirer les ventes qui est un fort critère commercial ...

Mais la en annonçant un site d'assemblage au quebec aujourd'hui : j'ai des doutes quand a une production proche de la maison mère en france, comme annoncée au départ pour les commandes au niveau mondial : surtout que le quebec se révèle si on y regarde bien un choix mixant le besoin linguistique pour la production (pour remplacer l'éventuel site français de construction) et le besoin d'être situé en amérique du nord pour la clientèle justement qui sera majoritairement "nord américaine"

Une installation au quebec balayerait d'une main tout intéret au final a installer une production en france puisque le quebec réuni en gros en 1 seul site, ce que projetait Cobalt au départ (1 site de production en france, francophone et 1 US pour être attentif aux besoins nord américain)

_________________
L'arracheur de navets montre le chemin avec un navet
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

lequebecois
Responsable

Avatar de lequebecois

Inscrit le 11/02/2007
8 926 messages postés

# 15 février 2011 13:35
Bonjour Eurospace,

Les appareils seront tous assemblés au Québec, c'est le CEO de Cobalt qui me l'a confirmé. Le moteur est un Teledyne Continental, basé aux USA mais depuis peu propriété à 100% d'une entreprise chinoise (AVIC).

_________________
Le bonheur est une pause entre deux emmerdes !

Adepte de la discutaille du coin du comptoir du café de la gare
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Voir toutes les réactions sur le forum

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Raytheon Hawker 850XP (I-TOPH) Boeing 757-208 (TF-FIN) Airbus A320-214 (HB-IHY) Cessna 525B Citation CJ3 (OO-PAR) Embraer ERJ-135BJ Legacy 600 (D-AJET) Cessna 510 Citation Mustang (D-IRUN)