Actualité aéronautique

Ravitailleurs US : Le Pentagone choisit Boeing

Article publié le 24 février 2011 par David Barrie

Lors d'une conférence de presse au Pentagone, le vice-secrétaire à la défense, William Lynn, a annoncé l'attribution du contrat à Boeing avec son 767.

Le Pentagone a annoncé les résultats de l'appel d'offres concernant les avions ravitailleurs de l'USAF. Le contrat porte sur 179 appareils qui viendront remplacer les aéronefs vieillissants de l'armée de l'air américaine.

Les personnes à la conférence de presse ont tout d'abord voulu clarifier leur analyse des deux offres and précisant que leur démarche a été juste et entièrement transparente. L'offre de Boeing a été meilleure basée sur le Boeing 767-200, notamment au niveau du prix que celle que proposait EADS avec une version de l'A330-200, qui avait remporté le premier appel d'offres (rendu nul après la contestation de Boeing). Les représentants de l'US Air Force ont tenu à dire que la compétition n'a favorisé personne, sauf les contribuables américains. L'USAF a ainsi voulu un prix fixe dès le départ pour ne pas avoir de mauvaises surprises en cours de route.

Les deux cent trente personnes au sein des équipes en charge du dossier ont étudié les deux offres pendant les sept derniers mois. Ces personnes étaient indépendantes. Le sous secrétaire d'état à la défense a rappelé l'intégrité de l'équipe qui a aussi gardé les archives complètes du processus de compétition. Les éléments seront même mis à disposition publiquement.

Bien que les deux offres aient rempli les 372 exigences obligatoires de l'armée, l'offre de Boeing s'est révélée meilleure de plus d'1% selon les responsables du Pentagone, qui espèrent cependant travailler avec EADS dans le futur. Il faut rappeler que cet appel d'offres est le premier d'une série qui visera à remplacer de nombreuses plateformes vieillissantes de l'USAF. L'armée de l'air a bien précisé que, si Boeing avait gagné ce marché, EADS pourrait l'emporter sur d'autres.

Le 767 utilisé comme plateforme de base pour cet avion sera renommé KC-46A lorsque Boeing livrera les dix-huit premiers appareils à l'armée américaine d'ici 2017. Quatre avions serviront de base pour la campagne d'essais.

Le contrat qui sera signé dans peu de temps est estimé à trente milliards de dollars en tout. Le travail sur le ravitailleur devrait concrètement débuté dans très peu de temps lui aussi.

Enfin, le Pentagone a tenu à ajouter que la compétition a été dure et espère que la partie perdante, EADS, respectera la décision prise cette fois. L'USAF veut publier les résultats qu'elle dit transparents justement pour éviter que la société européenne ne fasse appel et retarde encore la mise en service de cet appareil.

EADS a aussi tout à y perdre. Pour les appels d'offres à venir, EADS y répondra aussi favorablement et préfèrera être dans les petits papiers du gouvernement américain pour pouvoir les remporter. Il restera tout de même 220 avions ravitailleurs à remplacer dans un futur assez proche.

Boeing, par la voix de Jom McNerney, PDG de l'avionneur américain, a déjà réagi à la victoire de sa société : "Nous sommes honorés de recevoir l'occasion de construire le futur ravitailleur de l'armée de l'air et de fournir une plateforme vitale pour nos hommes et nos femmes dans les forces armées. Notre équipe est prête à mettre en oeuvre nos soixante ans d'expérience de le domaine des ravitailleurs pour développer un avion qui servira la nation pour les décennies à venir."

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Bombardier Challenger 850 (Canadair CL-600-2B19 Challenger 850) (ZS-ZOR) Canadair CL600-2B16 Challenger 650 (HB-JWB) Embraer ERJ-145EU (G-EMBI) Airbus A330-243 (TC-OCO) Airbus A340-211 (A7-HHK) Boeing 737-8EX/BBJ2 (A6-AUH)